in

Le procès sur l’incendie de l’usine Harvey reprend après le retard du COVID-19

Un procès dans lequel un fabricant de produits chimiques fait face à des accusations pour un incendie dans son usine de banlieue de Houston lors de l’ouragan Harvey qui a envoyé de la fumée toxique dans l’air en 2017 a repris.

Par

JUAN A. LOZANO Associated Press

24 septembre 2020, 23h53

• 3 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

HOUSTON – Un procès dans lequel un fabricant de produits chimiques fait face à des accusations pour un incendie dans son usine de banlieue de Houston lors de l’ouragan Harvey qui a envoyé de la fumée toxique dans l’air en 2017 a repris jeudi après un retard de six mois en raison de la pandémie de coronavirus.

Arkema Inc., filiale d’un fabricant français de produits chimiques, et deux de ses employés sont jugés pour des accusations de rejet de polluants toxiques.

Les jurés ont entendu jeudi un résumé de l’affaire des procureurs et des avocats de la défense pour se rafraîchir la mémoire avec ce qui avait jusqu’à présent été présenté au procès. Les témoignages ont repris plus tard dans la journée et devraient se poursuivre vendredi.

En raison de la pandémie, le procès se déroule dans une salle d’audience qui a été installée à NRG Arena, une grande salle d’exposition qui accueille généralement des concerts et des événements spéciaux, notamment le spectacle annuel du bétail et le rodéo de la ville. Le public est autorisé à regarder le procès en direct à partir d’une salle d’audience du palais de justice du centre-ville.

Les procureurs allèguent qu’Arkema et ses employés n’ont pas correctement préparé l’usine chimique de la société à Crosby, au nord-est de Houston, avant l’arrivée de Harvey.

L’inondation historique de Harvey a submergé les systèmes électriques de la centrale, provoquant finalement le feu et l’explosion des peroxydes organiques fabriqués à l’usine. L’incendie a forcé l’évacuation de plus de 200 résidents de la région et a envoyé 21 personnes, dont des premiers intervenants, à l’hôpital.

Arkema, basé en Pennsylvanie, le PDG Richard Rowe et l’ancien directeur de l’usine Leslie Comardelle font face à des accusations d’émission imprudente d’un contaminant atmosphérique. S’il est reconnu coupable, Arkema encourt une amende d’un million de dollars tandis que Rowe et Comardelle encourent chacun jusqu’à cinq ans de prison.

Avant la reprise du témoignage, la juge de l’État Belinda Hill a déclaré qu’elle avait l’intention de sanctionner les procureurs pour des preuves dans l’affaire concernant la manière dont une autre société a pris des mesures similaires à Arkema pour préparer Harvey dans sa propre usine de Houston. Les avocats d’Arkema avaient accusé les procureurs de retenir ces preuves.

Le Houston Chronicle a rapporté jeudi que Hill avait conclu que les actions des procureurs concernant les preuves n’étaient pas intentionnelles.

Les déclarations liminaires en février ont été retardées après que Hill ait sanctionné les procureurs pour avoir retenu d’autres preuves.

La semaine dernière, Hill a rejeté deux accusations d’agression qu’Arkema et Michael Keough, le vice-président de la logistique à la retraite de la société, avait été confronté à deux députés blessés. Arkema et Keough avaient été accusés d’avoir déformé le danger que les produits chimiques instables de l’usine représentaient pour la communauté. Les procureurs avaient demandé que les charges soient rejetées, affirmant qu’ils ne pouvaient pas les prouver au-delà de tout doute raisonnable.

Le US Chemical Safety Board a déclaré qu’Arkema s’efforçait d’empêcher les équipements qui stabilisaient ses peroxydes organiques, utilisés pour fabriquer des produits tels que les résines plastiques, de perdre de l’énergie. Mais Arkema n’a pas considéré l’inondation des systèmes de sécurité comme «un risque crédible», même si l’usine se trouvait à l’intérieur des zones inondables.

———

Suivez Juan A. Lozano sur Twitter: https://twitter.com/juanlozano70

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

La juge préférée de la Cour suprême Amy Coney Barrett fait face à une attention renouvelée pour l’appartenance religieuse

BMW condamné à une amende de 18 millions de dollars pour avoir gonflé les chiffres de vente mensuels aux États-Unis