Retraite : Ce placement sans risque est le meilleur moyen de préparer sa retraite en diminuant vos impôts

Montrer les titres Cacher les titres

Le Plan d’Épargne Retraite (PER) s’affirme comme un dispositif d’épargne de plus en plus prisé par les Français, soucieux d’optimiser leur fiscalité en prévision de leur retraite.

Avec un bilan de 9,8 millions de PER ouverts entre 2019 et 2023, représentant des encours de 95 milliards d’euros, cet outil d’épargne par capitalisation a su séduire un large public, tant pour ses avantages que pour les risques qu’il comporte.

Lire aussi :

À découvrir Petites retraites : découvrez de combien votre pension va augmenter cette année

Une adoption massive

Depuis son lancement il y a quatre ans, le PER a connu un succès fulgurant, comme en témoignent les chiffres rapportés par le ministère des Finances. Les PER individuels dominent le marché avec 55,2 milliards d’euros d’encours et plus de 3,4 millions de titulaires. Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie et des Finances, ne tarit pas d’éloges sur ce produit, le qualifiant de double réussite tant pour les épargnants français que pour les entreprises à la recherche d’investisseurs de long terme.

Retraite : Pourquoi la moitié des retraités oublient de réclamer 200 € par mois

Fonctionnement et avantages fiscaux

Le PER permet de se constituer une épargne retraite via des versements volontaires, avec un avantage fiscal significatif : la possibilité de déduire les sommes versées de son revenu imposable, dans la limite de 10 % des revenus professionnels, avec un plafond fixé à 35 194 € pour l’année. Cette déduction fiscale, calculée avant l’impôt sur le revenu, permet de réduire sensiblement le coût réel de l’investissement dans le PER, rendant ce dispositif particulièrement attractif pour les contribuables soumis à une imposition élevée.

Conditions de déblocage anticipé

Bien que le PER soit principalement conçu pour une épargne bloquée jusqu’à la retraite, le dispositif prévoit plusieurs cas de déblocage anticipé, tels que l’acquisition d’une résidence principale, l’invalidité, le surendettement ou le décès, offrant ainsi une certaine flexibilité aux épargnants.

Risques et considérations

Malgré ses avantages, le PER comporte des frais de gestion et présente un risque de perte en capital, celui-ci étant directement lié aux fluctuations des marchés financiers. De plus, il est important de noter que la fiscalité sur les sommes épargnées s’appliquera au moment du déblocage, généralement lors de la retraite, période durant laquelle les revenus et le taux d’imposition tendent à diminuer.

Virement CAF du 5 Février : faites-vous partie des avantagés par la revalorisation ?

À découvrir Ce virement de 760 € que des millions de personnes vont avoir sur leur compte bancaire

Récentes évolutions législatives

La loi de finances pour 2024 a introduit un changement notable en interdisant l’ouverture de PER au nom d’enfants mineurs, une mesure visant à limiter les stratégies d’optimisation fiscale abusives. Cette évolution législative souligne la volonté des autorités de réguler l’utilisation du PER tout en préservant ses objectifs premiers : soutenir la préparation à la retraite des Français et encourager l’investissement à long terme.

Le PER s’inscrit donc comme une composante essentielle de la stratégie d’épargne retraite des Français, combinant opportunités d’optimisation fiscale et préparation financière à la retraite, tout en nécessitant une attention particulière quant aux risques et à la gestion de l’épargne constituée.
Aigron Guillaume

À propos de l'auteur, Aigron Guillaume

Bonjour à vous chers lecteurs, moi c'est Guillaume. Grand fan de bons plans. Je vous propose de nous retrouver tous les jours pour faire le point ensemble sur l'actualité !

Partagez votre avis