CAF : Suppression de l’ASS ce que ça veut dire pour vous

Montrer les titres Cacher les titres

La suppression de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) par le nouveau Premier ministre français, Gabriel Attal, le 30 janvier, va impacter négativement des milliers de personnes handicapées.

Actuellement, ces individus bénéficient simultanément de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) et de l’ASS, une combinaison qui leur permettait d’atteindre des revenus jusqu’à 1 516 euros par mois.

Lire aussi :

À découvrir Personne ne connait cette aide de 90 € qui ne demande pourtant aucun effort

Un changement aux lourdes conséquences

Le passage des bénéficiaires de l’ASS au revenu de solidarité active (RSA) affectera environ 350 000 personnes, y compris celles qui perçoivent l’AAH. En effet, depuis 2017, le cumul de l’AAH et de l’ASS est interdit, à l’exception de ceux qui bénéficiaient déjà de cette combinaison avant cette date, sous réserve de certaines conditions, jusqu’au 31 décembre 2026.

AAH : Vous pouvez bénéficier d’une aide bonus avec la CAF dès maintenant

Réduction progressive des bénéficiaires

En 2016, 40 000 personnes bénéficiaient de ces deux allocations, mais ce nombre a rapidement diminué, faute de nouveaux bénéficiaires. Actuellement, environ 15 000 personnes handicapées sont directement touchées par cette suppression, les privant d’une source de revenu significative.

Pas de recours au RSA pour les bénéficiaires de l’AAH

Avec la fin de l’ASS, les titulaires de l’AAH se retrouvent dans une situation délicate, ne pouvant pas se tourner vers le RSA en raison des critères de revenus plus stricts associés à cette aide. Le montant de l’AAH dépasse les seuils du RSA, rendant les bénéficiaires de l’AAH inéligibles à cette nouvelle source de soutien financier.

CAF : ces 5 erreurs majeures que vous ne devez plus faire

Espoir d’une solution gouvernementale

Le site spécialisé Faire-face.fr exprime l’espoir que le gouvernement envisagera une solution pour ces allocataires spécifiques, soit en accordant une nouvelle dérogation, soit en reportant la suppression de l’ASS jusqu’à la fin prévue en 2026.

À découvrir RSA : Comment ça marche le préremplissage et qu’est-ce que ça change pour moi ?

La décision de supprimer l’ASS soulève des préoccupations importantes pour les bénéficiaires de l’AAH, les plaçant devant un avenir financier incertain. L’appel est lancé pour que le gouvernement prenne des mesures pour atténuer les effets de cette transition sur les personnes handicapées dépendant de ces allocations pour leur subsistance.
Aigron Guillaume

À propos de l'auteur, Aigron Guillaume

Bonjour à vous chers lecteurs, moi c'est Guillaume. Grand fan de bons plans. Je vous propose de nous retrouver tous les jours pour faire le point ensemble sur l'actualité !

Partagez votre avis