in

Les infections au COVID-19 bondissent à nouveau à l’Université de Géorgie

Les infections à coronavirus ont continué de se propager à l’Université de Géorgie, l’école ayant signalé plus de 1400 nouveaux cas de COVID-19 la semaine dernière

Par

JEFF AMY Associated Press

9 septembre 2020 à 21h23

• 4 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

ATLANTA – Les infections à coronavirus continuent de se propager à l’Université de Géorgie, l’école ayant signalé plus de 1400 nouveaux cas de COVID-19 la semaine dernière.

Les chiffres, rapportés mercredi, poussent l’université de 39000 étudiants à près de 2600 infections au total au cours des quatre dernières semaines, selon les données de l’école. Bien que le Georgia College & State University ait toujours enregistré une plus grande part d’infections au sein de sa communauté universitaire depuis le 1er août, l’épidémie d’UGA est maintenant la plus rapide parmi les universités de l’État qui publient des chiffres.

Cette montée en flèche se reflète clairement dans les chiffres de l’ensemble de la communauté du comté d’Athènes-Clarke. Le comté de Clarke est 23e parmi les comtés américains pour le plus grand nombre de nouveaux cas par habitant au cours des 14 derniers jours, selon les chiffres conservés par l’Associated Press, bien que l’université indique que certains tests peuvent provenir d’étudiants et d’employés ailleurs.

Et un taux de positivité en hausse suggère que les choses pourraient empirer, avec 8% des tests de surveillance effectués pour garder un œil sur la propagation du virus qui sont revenus positifs la semaine dernière, contre 5% la semaine précédente.

L’épidémie croissante à l’université survient alors que le nombre de cas en Géorgie continue de baisser. L’État enregistre actuellement environ 1 800 infections nouvellement confirmées par jour, en baisse de plus de la moitié par rapport à son pic de fin juillet. C’est toujours au-dessus de la moyenne nationale pour les nouvelles infections, sur une base par personne, mais la Géorgie est passée du pire pour les nouvelles infections à la 11e place mardi. Plus de 287 000 infections ont été confirmées et au moins 6 128 personnes en Géorgie sont décédées du virus. Le nombre de personnes hospitalisées avec des cas confirmés de coronavirus est tombé en dessous de 1500 mercredi, en baisse de plus de la moitié par rapport au sommet de 3200 en juillet.

L’université a annoncé mardi qu’elle augmentait le nombre de tests de surveillance quotidiens disponibles de 360 ​​à 450, et invitait des groupes randomisés d’étudiants à venir passer un test, en commençant par les résidents du campus.

Le Georgia College & State University, avec 645 tests positifs depuis le 1er août, a toujours la part la plus élevée d’infections sur les campus, mais les nouveaux cas y ont ralenti. Les cas continuent d’augmenter rapidement à la Georgia Southern University, qui a signalé 942 infections ces dernières semaines. Georgia Tech, qui a signalé 717 cas depuis le début du mois d’août, exhorte les étudiants qui partagent des dortoirs à devenir célibataires.

Le Dr Garth Russo, directeur exécutif du Centre universitaire de santé de l’UGA, a suggéré dans un communiqué de presse que, comme un seul membre du corps professoral a été testé positif la semaine dernière, cela suggère que le virus se propage ailleurs que dans les salles de classe.

Cependant, tous les membres du corps professoral ne se sentent pas rassurés. Plus de 350 membres du corps professoral dans tout l’État ont signé une pétition récente du chapitre d’État de l’Association américaine des professeurs d’université demandant que le système ou les institutions individuelles passent à l’enseignement entièrement en ligne. Le Board of Regents a pour mandat que chaque université ait au moins quelques cours en personne, avec des dortoirs et des restaurants ouverts dans toutes les écoles.

Le président Jere Morehead a déclaré la tendance «inquiétante» après l’avoir qualifiée de «préoccupante» la semaine dernière. Il a de nouveau dit aux étudiants qu’il était de leur responsabilité de suivre les règles de santé.

«Chacun de nous doit prendre des décisions judicieuses dans les jours et les semaines à venir afin de pouvoir changer la trajectoire, comme nous l’avons vu dans d’autres institutions de l’État», a déclaré Morehead dans un communiqué.

Mais le journal étudiant, The Red & Black, a édité la semaine dernière que «le blâme ne devrait pas reposer entièrement sur les étudiants».

«Le système universitaire de Géorgie a décidé d’avoir des cours en personne cet automne malgré le risque flagrant que cela représente pour les résidents du comté d’Athènes-Clarke», écrit le journal. «Même liés par les directives placées sur eux par le Conseil des régents de l’USG, les administrateurs de l’UGA n’ont pas créé un plan suffisamment solide pour assurer la sécurité des étudiants et des résidents d’Athènes.

———

Une version antérieure de cette histoire a été corrigée pour montrer que les chiffres ont été rapportés mercredi, pas jeudi.

———

Suivez Jeff Amy sur Twitter à http://twitter.com/jeffamy


Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Que pensez-vous de cet article ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

L’ancien médecin de l’Université Columbia, Robert Hadden, inculpé d’abus sexuels en série

UPS annonce son intention d’embaucher plus de 100000 vacanciers