in

DNC 2020 Jour 4: Joe Biden accepte la nomination et appelle les Américains à se joindre à la «  bataille pour l’âme de la nation  »

Lors de sa troisième campagne présidentielle, l’ancien vice-président Joe Biden – qui a trouvé son moment de «retour d’enfant» en Caroline du Sud sur la piste principale de cette année – a officiellement accepté la nomination du Parti démocrate à la présidence dans un discours jeudi – 33 ans après il a fait sa première offre pour la Maison Blanche.

Sous le thème du quatrième jour d’une «promesse de l’Amérique», Biden a occupé le devant de la scène au Chase Center dans le Delaware – à plus de 800 miles de Milwaukee, où le discours devait avoir lieu en personne avant que la pandémie de coronavirus ne bouleverse les plans du comité et forcé à passer à un format essentiellement virtuel.

Le candidat démocrate à la présidentielle et ancien vice-président Joe Biden accepte la nomination lors de la dernière nuit de la Convention nationale démocrate 2020, le 20 août 2020, de Wilmington, Del.

Le candidat démocrate à la présidence et ancien vice-président Joe Biden accepte la nomination lors de la dernière nuit de la Convention nationale démocrate de 2020, le 20 août 2020, de Wilmington, Délégation nationale démocratique.

ABC News Live lancera la couverture aux heures de grande écoute de la Convention nationale républicaine chaque jour à 19 heures. ET sur la chaîne d’information en continu du réseau et la couverture aux heures de grande écoute sera diffusée de 22 h à 23 h. ET chaque soir de la convention sur le réseau de télévision ABC.

12 h 39 «  Nous tous  »: Biden appelle à l’unité, alors que les démocrates soulignent les enjeux de la dernière nuit de la convention: ANALYSE

Il lui a fallu des décennies pour y arriver – et il a fallu des merveilles technologiques pour même en créer un.

Quand le moment est venu, Joe Biden l’a rencontré avec un appel à l’unité en temps de division. Il a accepté la nomination présidentielle et a clôturé une convention unique jeudi soir en s’offrant dans le cadre – mais juste partie – d’une solution à un large éventail de problèmes nationaux.

«Tant que je serai candidat démocrate, je serai président américain», a déclaré l’ancien vice-président en acceptant la nomination présidentielle. « C’est le travail du président – de nous représenter tous, pas seulement notre base ou notre parti. »

La convention était intime, drôle et brûlante à divers moments. La dernière nuit a parfois été une déception, les orateurs les plus en vue étant déjà partis et toute une biographie de Biden à travailler.

Mais le discours de Biden a renversé de tels sentiments. Il a évoqué les événements tumultueux de ces dernières années – Charlottesville, George Floyd, l’effondrement économique, la pandémie – pour mobiliser le soutien de ce qu’il appelle une «bataille pour l’âme de la nation».

« L’Amérique est prête », a déclaré Biden. « Nous pouvons retrouver la lumière. »

En savoir plus sur l’analyse du directeur politique d’ABC News, Rick Klein:

12 h 12 5 points à retenir de la dernière nuit du DNC

Les démocrates ont couronné quatre jours de célébrations virtuelles en se concentrant sur la défense de Biden – et en le mettant en contraste avec le président Donald Trump. Les thèmes de la soirée ont porté sur la famille, les militaires, le droit de vote, l’économie, la classe ouvrière et, surtout, Biden.

Voici 5 points à retenir de la dernière nuit de la convention:

– Kendall Karson et Stephanie Ebbs d’ABC News

Le candidat démocrate à la présidentielle, l’ancien vice-président Joe Biden et son colistier, le sénateur Kamala Harris, célèbrent avec des feux d’artifice lors de la quatrième journée de la Convention nationale démocrate, le 20 août 2020, au Chase Center de Wilmington, dans l’État de New York.

L’ancien vice-président démocrate à la présidentielle, l’ancien vice-président Joe Biden et son colistier, le sénateur Kamala Harris, célèbrent avec des feux d’artifice lors de la quatrième journée de la Convention nationale démocrate, le 20 août 2020, au Chase Center de Wilmington, dans le comté d’Andrew Harnik / AP

12 h 09 Questions-réponses avec le président de DNC, Tom Perez

Le président de la DNC, Tom Perez, en réponse aux critiques du sénateur Bernie Sanders et d’autres qui estimaient que les progressistes n’avaient pas assez de temps de parole cette semaine, a souligné le format virtuel qui « rend plus difficile l’accueil de tout le monde ».

« Nous avons généralement environ six heures de discours par jour, sur quatre jours. Cela fait donc environ 24 heures », a-t-il déclaré à ABC News. « Nous en avons cette fois environ 20%. »

« Il est donc plus difficile d’accommoder tout le monde. Je pense que ce que notre programme a reflété, c’est la grande diversité de notre parti », a-t-il déclaré.

Le président du Comité national démocrate, Tom Perez, s’adresse au dernier jour de la Convention nationale démocrate, qui se tient pratiquement au milieu de la pandémie du nouveau coronavirus, sur son site d’accueil à Milwaukee, le 20 août 2020.

Le président du Comité national démocrate, Tom Perez, s’adresse au dernier jour de la Convention nationale démocrate, qui se tient pratiquement au milieu de la nouvelle pandémie de coronavirus, sur son site d’accueil à Milwaukee, le 20 août 2020.Tannen Maury / Pool via . / .

Q: L’appel est-il là pour rester?

Perez a déclaré que l’appel nominal virtuel « pourrait être une tendance du futur », car « il nous a vraiment permis de mettre en valeur notre riche tapisserie en tant que parti et la beauté de notre nation ».

Q: Réflexions sur la Convention nationale républicaine de la semaine prochaine?

Il a refusé de prévisualiser toute contre-programmation démocrate pour la Convention nationale républicaine – mais a prédit que les Américains ne pourront pas s’identifier au programme GOP la semaine prochaine.

« C’était une convention pour tout le monde, pas seulement une convention pour les démocrates », a-t-il déclaré. « Ils cherchent à diviser pour conquérir. C’est leur stratégie. »

« Je serai vraiment intéressé de voir la longue liste de démocrates pour Trump la semaine prochaine, parce que ce président a tellement aliéné tant de gens », a-t-il plaisanté.

–Benjamin Siegel d’ABC News

23 h 47 Les réponses en temps réel de Trump

Tout au long de la dernière nuit du DNC, le président Donald Trump a tweeté ses commentaires et est apparu sur Fox News.

Lors du discours d’acceptation de Biden, il a écrit: « En 47 ans, Joe n’a fait aucune des choses dont il parle maintenant. Il ne changera jamais, juste des mots! »

Plus tôt, lors d’une interview téléphonique avec Sean Hannity de Fox News, il s’est demandé s’il allait regarder la convention de ce soir.

« Je ne sais pas (si) je serai capable de tout regarder », a-t-il d’abord dit, avant d’ajouter: « Je vais regarder. J’ai regardé beaucoup de haine hier soir et la veille. J’ai regardé une haine énorme.  »

Avant la fin de la DNC, Trump vivait une journée entièrement différente.

En savoir plus sur Will Steakin et Allie Yang d’ABC News:

Le président Donald Trump tient une pizza lors d’une visite au restaurant Arcaro et Genell après avoir pris la parole lors d’un événement de campagne, le 20 août 2020, à Old Forge, en Pennsylvanie.

Le président Donald Trump tient une pizza lors d’une visite au restaurant Arcaro et Genell après avoir pris la parole lors d’un événement de campagne, le 20 août 2020, à Old Forge, Pennsylvanie Evan Vucci / AP

23 h 35 Obama s’engage à faire «  tout  » pour s’assurer que Biden est élu

Dans un message Twitter faisant suite aux remarques de Biden, l’ancien président Barack Obama a qualifié Biden de « notre prochain président » et a lancé un appel à l’action.

« Ce soir, notre prochain président @JoeBiden a fait valoir sa vision de ce pays et son plan pour y arriver. Je ferai tout ce que je peux au cours des 75 prochains jours pour m’assurer que nous y parviendrons », a écrit Obama.

23 h 20 Des supporters à l’extérieur du Chase Center klaxonnent et des lampes de poche pour Biden

À la suite du discours d’acceptation de Biden, les partisans qui ont participé à la soirée de surveillance à l’extérieur du Chase Center à Wilmington, dans le Delaware, ont fait clignoter les lumières de leur véhicule et klaxonné.

Les gens écoutent le candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden depuis un parking à l’extérieur du Chase Center à Wilmington, Del., Le 20 août 2020.

Les gens écoutent le candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden depuis un parking à l’extérieur du Chase Center à Wilmington, Del., 20 août 2020.Alex Wong / .

Joe et Jill Biden sont sortis, suivis de Kamala Harris et Doug Emhoff, et sont montés sur une autre scène pour saluer la foule et regarder les feux d’artifice.

Alors que les gens étaient en grande partie restés socialement distants tout au long de la soirée sur le parking, cela est rapidement passé par la fenêtre lorsque Biden est apparu, avec des groupes se précipitant vers la scène.

ABC News ‘Molly Nagle et Beatrice Peterson

23 h 16 Biden: «  Nous pouvons reconstruire ensemble  »

« Ce que nous savons de ce président, c’est que si on lui donne quatre ans de plus, il sera ce qu’il est depuis quatre ans. Un président qui n’assume aucune responsabilité, refuse de diriger, blâme les autres, se tient à la hauteur des dictateurs et attise les flammes. de haine et de division. Il se réveillera chaque jour en croyant que le travail est tout à propos de lui, jamais de vous. Est-ce l’Amérique que vous voulez pour vous, votre famille, vos enfants?  » il a dit.

« Je vois une Amérique différente. Une Amérique généreuse et forte, altruiste et humble. C’est une Amérique que nous pouvons reconstruire ensemble. En tant que président, la première étape que je ferai sera de prendre le contrôle du virus qui a ruiné tant de vies, parce que Je comprends quelque chose que ce président n’a pas depuis le début, nous ne remettrons jamais notre économie sur les rails », a-t-il ajouté.

23 h 11 Biden: «  C’est une élection qui change la vie  »

Toutes les élections sont importantes, a déclaré Biden, mais « nous savons dans nos os que celle-ci est plus conséquente ».

« C’est une élection qui change la vie. Cela déterminera à quoi ressemblera l’Amérique pendant très, très longtemps. Le caractère est sur le bulletin de vote. La compassion est sur le bulletin de vote. La décence, la science, la démocratie. Ils sont tous sur le bulletin de vote. . Qui nous sommes en tant que nation, ce que nous défendons, et surtout, qui nous voulons être, tout est sur le bulletin de vote. Et le choix ne pourrait pas être plus clair. Aucune rhétorique n’est nécessaire », a déclaré Biden.

23 h 02 Biden: «  Je vais m’appuyer sur le meilleur d’entre nous, pas sur le pire  »

Biden est monté sur le podium et a cité la militante des droits humains Ella Baker, « Donnez la lumière aux gens et ils trouveront le chemin. »

« Ici et maintenant, je vous donne ma parole. Si vous me confiez la présidence, je m’appuierai sur le meilleur d’entre nous, pas sur le pire. Je serai un allié de la lumière, pas des ténèbres. Il est temps pour nous, pour que nous, le peuple, nous réunissions. Et ne nous y trompons pas, unis, nous pouvons et nous surmonterons cette saison d’obscurité en Amérique. Nous choisirons l’espoir plutôt que la peur, les faits plutôt que la fiction, l’équité plutôt que le privilège », a déclaré Biden.

« Je suis un fier démocrate et je serai fier de porter la bannière de notre parti aux élections générales. C’est donc avec grand honneur et humilité que j’accepte cette nomination à la présidence des États-Unis d’Amérique », a-t-il déclaré. «Mais tant que je serai un candidat démocrate, je serai un président américain. Je travaillerai dur pour ceux qui ne m’ont pas soutenu, aussi dur pour eux que pour ceux qui ont voté pour moi. C’est le travail d’un président, pour nous représenter tous, pas seulement notre base ou notre parti. Ce n’est pas un moment partisan. Ce doit être un moment américain. « 

L’ancien vice-président Joe Biden accepte la nomination présidentielle démocrate de 2020 lors d’un discours prononcé pour la Convention nationale démocrate 2020 largement virtuelle du Chase Center de Wilmington, dans le Delaware, le 20 août 2020.

L’ancien vice-président Joe Biden accepte la nomination présidentielle démocrate de 2020 lors d’un discours prononcé pour la Convention nationale démocrate 2020 largement virtuelle du Chase Center de Wilmington, dans le Delaware, le 20 août 2020.Kevin Lamarque / .

22 h 53 Biden accepte la nomination

Peu de temps après être monté sur scène, l’ancien vice-président Joe Biden a accepté la nomination démocrate à la présidence.

« C’est avec grand honneur et humilité que j’accepte cette nomination à la présidence des États-Unis d’Amérique », a-t-il déclaré.

Les gens écoutent la Convention nationale démocrate diffusée dans un parking à l’extérieur du Chase Center à Wilmington, Del., 20 août 2020.

Les gens écoutent la Convention nationale démocrate diffusée dans un parking à l’extérieur du Chase Center à Wilmington, Del., 20 août 2020.Alex Wong / .

22 h 44 Les enfants Biden présentent leur père

Dans deux vidéos, des membres de la famille Biden ont rendu hommage à leur figure patriarcale, y compris le fils de Biden, Hunter Biden – une apparition notable de son seul fils survivant qui est largement resté en dehors de la campagne électorale à la suite de la controverse sur son travail à l’étranger tout en son père était vice-président et le procès de destitution de Donald Trump.

En alternance, la fille de Hunter et Biden, Ashley, a parlé des qualités de leur père et de la manière dont ces qualités façonneront sa présidence.

Puis ils sont passés à leur frère Beau, décédé en 2015.

Il a présenté son père au DNC 2008 juste au moment où il était sur le point de se déployer en Irak, et ses commentaires, rejoués à la fin du segment, étaient poignants.

« Comme je l’ai mentionné, mon père a toujours été là pour moi, mon frère et ma sœur, tous les jours. Mais à cause d’autres tâches, il ne me sera pas possible d’être ici cet automne pour le soutenir comme il l’a fait. par moi », dit-il en 2008.« J’ai donc quelque chose à te demander. Sois là pour mon père comme il l’était pour moi.

L’ancien maire de New York Michael Bloomberg s’adresse à la Convention nationale démocrate de 2020, le 20 août 2020.

L’ancien maire de New York Michael Bloomberg s’adresse à la Convention nationale démocrate de 2020, le 20 août 2020.

22 h 34 D’anciens concurrents rappellent Biden en campagne

En ouvrant un segment « Unis nous sommes », l’ancien maire de South Bend, Indiana, le maire Pete Buttigieg a déclaré que Biden avait raison, « c’est un concours pour l’âme de la nation ».

« Et pour moi, ce concours n’est pas entre les bons Américains et les mauvais Américains. C’est la lutte pour dénoncer ce qui est bon dans chaque Américain », a-t-il déclaré.

Lors d’une vidéoconférence, ses anciens concurrents de 2020 ont raconté des histoires sur Biden.

Candidats démocrates à la présidentielle de haut à gauche, Cory Booker, Pete Buttigieg, Amy Klobuchar, Beto O’Rourke et rangée du bas de gauche, Bernie Sanders, Elizabeth Warren et Andrew Yang, lors de la dernière nuit de la Convention nationale démocrate de 2020, le 20 août. , 2020.

Candidats démocrates à la présidentielle de haut à gauche, Cory Booker, Pete Buttigieg, Amy Klobuchar, Beto O’Rourke et rangée du bas de gauche, Bernie Sanders, Elizabeth Warren et Andrew Yang, lors de la dernière nuit de la Convention nationale démocrate de 2020, le 20 août. , 2020.Convention nationale démocratique

« Dans Joe Biden, vous avez un être humain qui est empathique, qui est honnête, qui est décent et en ce moment particulier de l’histoire américaine, mon Dieu, c’est quelque chose dont ce pays a absolument besoin », a déclaré le sénateur Bernie Sanders, je -Vermont.

L’ancien maire de New York Michael Bloomberg, dans des remarques en solo, s’est moqué de Trump.

« Trump dit que nous devrions voter pour lui parce que c’est un grand homme d’affaires », a-t-il déclaré. « Vraiment?! »

« Je ne vous demande pas de voter contre Donald Trump parce qu’il est un méchant », a déclaré Bloomberg. « Je vous exhorte à voter contre lui parce qu’il a fait du mauvais travail. »

L’ancien maire de New York Michael Bloomberg s’adresse à la Convention nationale démocrate de 2020, le 20 août 2020.

L’ancien maire de New York Michael Bloomberg s’adresse à la Convention nationale démocrate de 2020, le 20 août 2020.

22 h 24 Les vétérans Tammy Duckworth et Ed Good disent que Biden s’engage dans l’armée et se soucie du devoir

Le sénateur Tammy Duckworth, D-Ill., Un ancien combattant militaire a abordé l’engagement des Bidens envers les familles militaires et militaires.

«Lors de la dernière convention, j’ai raconté l’histoire du jour où j’ai failli mourir en 2004, lorsqu’un RPG a déchiré le Black Hawk que je volais au-dessus de l’Irak – l’histoire de la façon dont mes copains ont risqué leur vie pour sauver la mienne.
Mais il y a une autre histoire de ce jour-là – celle de Bryan. Quand j’ai été blessé, il s’est précipité vers Walter Reed. Quand je me suis réveillé, il a tenu ma main et m’a aidé à traverser la douleur atroce. Il était mon ancre alors que j’apprenais à marcher, m’aidant à chaque pas, à chaque trébuchement. Vous voyez, le service militaire ne demande pas seulement du courage et des sacrifices à ceux qui portent l’uniforme – ils sont également exigés de leur famille « , a-t-elle dit. » Joe Biden comprend ces sacrifices, car il les a faits lui-même. Lorsque son fils Beau s’est enrôlé dans l’armée et s’est déployé en Irak, ce fardeau a également été assumé par sa famille.  »

Elle a poursuivi: « C’est le genre de chef que nos militaires méritent: un chef qui honorerait réellement leurs sacrifices. Mais ils n’ont pas cela dans notre commandant en chef actuel, qui ne veut pas ou est incapable de le faire. »

Le vétéran de la Seconde Guerre mondiale, Ed Good, s’exprime par vidéo lors de la dernière nuit de la Convention nationale démocrate de 2020, le 20 août 2020.

Le vétéran de la Seconde Guerre mondiale, Ed Good, s’exprime par vidéo lors de la dernière nuit de la Convention nationale démocrate de 2020, le 20 août 2020.

Avant ses remarques, Ed Good, vétéran de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre de Corée, a déclaré qu’il était républicain depuis les années 1960, qu’il était membre de la NRA et qu’il avait voté pour Trump, mais les choses « Trump a été le pire président que nous ayons jamais eu, alors je serai heureux de le voir partir.  »

« Quand je porte un uniforme, je ne porte que deux badges: mes ailes de parachute et l’insigne d’infanterie de combat. J’ai fait un saut de combat par-dessus le Rhin en Allemagne, et j’en suis fier », a déclaré Good.

« Je pense que Joe Biden sera un grand leader pour les États-Unis. Comme moi, le jour de mon saut en Allemagne, je pense que Joe Biden se soucie de faire son devoir pour les États-Unis. Et s’il est élu, c’est ce qu’il fera l’affaire », a-t-il ajouté.

22 h 14 Les secrétaires d’État de Californie et du Michigan parlent du vote par correspondance et de son utilisation par Trump

Les secrétaires de l’État de Californie, Alex Padilla et du Michigan, Jocelyn Benson, ont parlé de la sûreté et de la sécurité du vote par correspondance et de l’utilisation du système par le président, malgré ses fausses attaques contre l’intégrité du processus.

« Alors parlons de cette élection. Malgré ce qu’il dit, Donald Trump ne peut pas l’annuler. Mais lui et les républicains rendent trop difficile pour un si grand nombre de voter. Et maintenant, il attaque le vote par correspondance pour distraire et confondre les électeurs », a déclaré Padilla.

Benson a ajouté: « Et soyons clairs: il n’y a absolument aucune différence entre voter par correspondance et voter par correspondance. Des millions d’Américains votent par correspondance depuis des décennies. Donald Trump, sa famille, son personnel – ils votent tous par correspondance. En fait , dans des États comme le Colorado, l’Utah et l’Oregon, les électeurs votent par correspondance depuis des années. Les républicains et les démocrates sont d’accord: c’est sûr. « 

Padilla et Benson ont renouvelé les appels du sénateur Kamala Harris aux Américains pour qu’ils établissent un plan de vote, avertissant les électeurs que si les résultats sont retardés en novembre, leur scrutin est toujours sûr.

« Ne laissez personne vous empêcher d’exercer votre droit le plus sacré », a déclaré Padilla. « Faites votre plan pour voter. Prenez votre masque et allez aux urnes le premier jour où ils sont ouverts. Ou demandez votre bulletin de vote et envoyez-le tout de suite. Et sachez ceci: les résultats des élections peuvent prendre un peu plus de temps cette année, mais les démocrates se battra pour que votre bulletin soit compté.  »

– Meg Cunningham d’ABC News

22 h 09 Biden arrive au Chase Center

L’ancien vice-président Joe Biden est arrivé sur place au Chase Center de Wilmington, dans le Delaware, avant son discours d’acceptation de la nomination présidentielle démocrate, selon les organisateurs de la convention.

– John Verhovek d’ABC News

Les partisans se rassemblent devant le lieu où l’ancien vice-président démocrate Joe Biden prendra la parole, lors du dernier jour de la Convention nationale démocrate, le 20 août 2020, au Chase Center de Wilmington, dans l’État de New York.

Les partisans se rassemblent devant le lieu où l’ancien vice-président démocrate à la présidentielle, Joe Biden, s’exprimera, lors du dernier jour de la Convention nationale démocrate, le 20 août 2020, au Chase Center de Wilmington, dans le comté de Carolyn Kaster / AP

22 h 06 Ancien chirurgien général: «  Notre travail est de dire la vérité sur la santé publique  »

L’ancien chirurgien général américain Vivek Murthy a déclaré que les États-Unis « ont absolument ce qu’il faut pour surmonter » la pandémie de coronavirus, « ce qui nous manque, c’est le leadership ».

«Notre travail consiste à dire la vérité sur la santé publique, même lorsqu’elle est controversée ou perçue comme politique», a-t-il déclaré.

Ancien chirurgien général américain Vivek Murthy: « Notre travail consiste à dire la vérité sur la santé publique, même lorsqu’elle est controversée ou perçue comme politique. »

« Notre nation a absolument ce qu’il faut pour surmonter [COVID-19] … Ce qui nous manque, c’est le leadership. « Https://t.co/1owZh91S94 pic.twitter.com/eWoU9euqIa

22 h 03 Focus sur la famille de Biden, histoire personnelle

Tout au long de la dernière nuit de la convention, des membres de la famille de Biden devraient parler de lui, notamment des vidéos mettant en vedette ses enfants, petits-enfants et un hommage à son fils Beau Biden décédé d’un cancer en 2015.

Le programme mettra également en évidence des parties de l’histoire personnelle de Biden et des personnes avec lesquelles il est connecté pendant la campagne électorale.

Brayden Harrington, un garçon de 13 ans de Concord, New Hampshire, qui s’est lié avec Biden lors d’un arrêt de campagne en février pour sa lutte contre un bégaiement, apparaîtra dans une vidéo aux heures de grande écoute.

Dans un bref aperçu de la vidéo, Harrington parle de ce que Biden lui a appris sur la gestion du bégaiement et de la façon dont il a utilisé ces techniques pour faire ses remarques dans la vidéo.

Biden a été ouvert sur ses difficultés avec le bégaiement depuis qu’il était enfant, évoquant souvent ce problème sur la campagne électorale en parlant de surmonter l’adversité.

– Alisa Wiersema et John Verhovek d’ABC News

21 h 54 Julia Louis-Dreyfus et Sarah Cooper rôtissent Trump

L’animatrice de la quatrième nuit, Julia Louis-Dreyfus, célèbre pour «Seinfeld» et «Veep», profite de cette occasion pour torréfier l’administration actuelle, en particulier le président Donald Trump.

Dans sa première partie, elle et Andrew Yang ont mal prononcé le nom du vice-président Mike Pence – potentiellement une référence à la fois aux animateurs de Pence, Trump et Fox News comme Tucker Carlson en prononçant à plusieurs reprises le nom de Kamala (COMMA-la) Harris.

Et elle l’a prononcé différemment encore 35 minutes après le début du programme – en le prononçant «Poonce».

Faisant référence à l’amour de Joe Biden pour Amtrak, disant qu’il lit même leur magazine «Arrive», Louis-Dreyfus impliquait que Trump ne lisait pas, disant: «Joe Biden sait non seulement lire mais aussi il lit tout».

Elle s’est penchée sur le fait que le président n’a toujours pas publié ses déclarations de revenus et, dans une remarque coupante, elle a pris pour cible le président pour l’incident de Lafayette Square devant la Maison Blanche, lorsque des manifestants pacifiques ont été confrontés à des irritants chimiques. et fait pour se disperser juste avant que Trump ne se rende à l’église St.Johns pour une séance photo avec une bible.

« N’oubliez pas que Joe Biden va à l’église si régulièrement qu’il n’a même pas besoin de gaz lacrymogène et d’un groupe de troupes fédéralisées pour l’aider à y arriver », a-t-elle déclaré.

Julia Louis-Dreyfus, en tant que modératrice, prend la parole lors de la quatrième nuit de la Convention nationale démocrate, le 20 août 2020.

Julia Louis-Dreyfus, en tant que modératrice, prend la parole lors de la quatrième nuit de la Convention nationale démocrate, le 20 août 2020.

Louis-Dreyfus s’est également penché sur le fait que Trump vote par courrier – bien qu’il s’y soit opposé.

« Joe Biden partage la conviction de John Lewis que chaque vote compte. Personnellement, je prévois de suivre l’exemple de six membres actuels du cabinet, le vice-président Pence (prononcé, Poonce) et le président Trump lui-même, et voter par courrier. »

La sénatrice Kamala Harris a envoyé son soutien via Twitter, en écrivant « . @ OfficialJLD, veep to veep, vous l’écrasez! »

La comédienne Sarah Cooper, connue pour ses vidéos de lèvres avec le président, est également apparue.

Dans un clip vidéo, elle a parlé pendant que Trump parlait des bulletins de vote par correspondance.

« Où vont-ils? Où vont ces bulletins de vote? Qui les reçoit, qui ne les reçoit pas dans la section républicaine? Seront-ils volés dans les boîtes aux lettres au fur et à mesure qu’ils seront déposés par le facteur? Cela sera-t-il pris au facteur dans le envoyer des femmes?  » Trump peut être entendu dire.

La comédienne Sarah Cooper fera une apparition lors de la quatrième nuit de la Convention nationale démocrate virtuelle, le 20 août 2020. Cooper est connue pour ses vidéos de synchronisation labiale sur la personnification de Donald Trump.

La comédienne Sarah Cooper fera une apparition lors de la quatrième nuit de la Convention nationale démocrate virtuelle, le 20 août 2020. Cooper est connue pour ses vidéos de synchronisation labiale de l’imitation de Donald Trump.

Cooper a ensuite délivré un message sérieux exhortant les Américains à voter et à ne pas croire à la désinformation.

–ABC News ‘Quinn Scanlan et Molly Nagle

21 h 52 Carte électorale interactive 2020 d’ABC News

Qui gagnera en novembre? Découvrez comment le collège électoral pourrait jouer avec la carte électorale interactive 2020 d’ABC News:

21 h 43 L’historien Jon Meacham: «  C’est un moment grave en Amérique  »

L’historien Jon Meacham a ouvert ses remarques lors de la dernière nuit du DNC en citant le révérend Martin Luther King Jr.

«Dans son dernier sermon du dimanche, quelques jours avant sa mort, Martin Luther King, Jr. a dit: ‘Nous sommes liés ensemble dans le seul vêtement de la destinée. (…) C’est ainsi que l’univers de Dieu est fait; c’est ainsi qu’il est structuré. ‘ Un seul vêtement du destin. Nous, le peuple, ne pouvons échapper à cette réalité. Comme Lincoln nous l’a appris, vous et moi ne pouvons pas non plus échapper à l’histoire », a-t-il déclaré.

«C’est un moment grave en Amérique: un virus mortel nous ravage; nos emplois s’évaporent; notre foi dans les choses qui nous unissent s’effiloche, car notre démocratie est assaillie par un titulaire plus intéressé par lui-même que par lui. l’extrémisme, le nativisme, l’isolationnisme et le manque d’opportunités économiques pour les travailleurs nous empêchent tous de réaliser la promesse de notre nation.
Et nous devons donc décider si nous continuerons à être prisonniers des forces américaines les plus sombres, ou allons-nous nous libérer pour écrire une histoire plus brillante, meilleure, plus noble? C’est l’enjeu de cette élection: un choix qui va directement à la nature de l’âme américaine », a-t-il poursuivi.

Après avoir énuméré des moments de l’histoire américaine où «notre histoire s’est envolée lorsque nous avons construit des ponts, pas des murs; quand nous avons donné un coup de main, pas quand nous avons pointé du doigt; quand nous avons espéré, pas craint».

«Depuis Jamestown, notre histoire est devenue plus complète et plus juste grâce à des gens qui partagent la conviction que le Dr King a exprimée ce dimanche il y a un demi-siècle:« L’arc de l’univers moral est long, mais il se penche vers la justice. cet arc exige de nous tous. Il exige nous, le peuple, et il exige un président des États-Unis avec empathie, grâce, un grand cœur et un esprit ouvert. Joe Biden sera un tel président », a-t-il déclaré.

21 h 35 Le maire d’Atlanta en marche vers le progrès

Avant de lancer un hommage au regretté Rep. John Lewis, maire d’Atlanta Keisha Lance Bottoms a parlé du «berceau du mouvement des droits civiques» et a déclaré que, comme tant d’autres villes, c’est un endroit où la lutte pour la dignité humaine se poursuit.

« Je suis fier d’avoir grandi dans cette ville, instruit dans ses écoles publiques et béni d’avoir connu nos » héros de la ville « comme le Dr Joseph Lowery, le Dr CT Vivian, et notre enseignant, notre ami, notre conscience, notre membre du Congrès, John Lewis », a-t-elle déclaré. « Il a marché doucement parmi nous – non pas comme une icône lointaine, mais comme un homme craignant Dieu, faisant ce qu’il pouvait faire pour remplir la promesse encore non tenue de l’Amérique. »

«Les gens pensent souvent qu’ils ne peuvent pas faire une différence comme nos icônes des droits civiques, mais chaque personne dans le mouvement importait: ceux qui faisaient les sandwichs, balayaient les parquets de l’église, bourraient les enveloppes. Eux aussi ont changé l’Amérique. nous! Le relais est maintenant passé à chacun de nous », a-t-elle poursuivi.

Elle a ensuite encouragé les gens à voter parce que, « selon les mots de la poète womaniste Audre Lorde, » votre silence ne vous protégera pas «  ».

« Le membre du Congrès Lewis ne serait pas réduit au silence. Et nous non plus. Nos votes peuvent être notre voix », a-t-elle déclaré. « Nous ne pouvons pas attendre une autre fois, un autre endroit, d’autres héros. Nous devons être les héros de notre génération, car nous aussi sommes l’Amérique. »

Cedric Richmond, Jr., fils du représentant Cedric Richmond de Louisiane, dit le serment d’allégeance au début de la dernière nuit de la Convention nationale démocrate 2020, le 20 août 2020.

Cedric Richmond, Jr., fils du représentant Cedric Richmond de Louisiane, dit le serment d’allégeance au début de la dernière nuit de la Convention nationale démocratique de 2020, le 20 août 2020.

21 h 20 Coons: Biden sera «  un président pour les Américains de toutes confessions  »

Le sénateur Chris Coons, D-Del., A déclaré qu’il connaissait Joe Biden depuis 30 ans qu’il avait vu la foi de l’ancien vice-président dans l’action.

« Les gens de foi ont longtemps conduit le changement, de l’abolition et du suffrage des femmes au mouvement ouvrier et à la lutte pour les droits civils. Joe Biden continuera cette marche progressiste vers la justice, inspirée par le respect de la dignité de tous, les gens que Joe croit avoir été faits à l’image de Dieu. Joe a appris cela de ses parents et des religieuses et prêtres ici même dans le Delaware qui lui ont enseigné et lui ont inspiré une passion pour la justice », a déclaré Coons.

« Plus que tout, Joe est un homme de foi et de conscience. Il sera le président des Américains de toutes confessions, ainsi que des gens de conscience qui ne pratiquent aucune foi particulière. La foi de Joe concerne vraiment notre avenir, un monde avec moins de souffrance et plus de justice, où nous sommes de meilleurs gardiens de la création, où nous avons une politique d’immigration plus juste, et où nous appelons et affrontons les péchés originels de cette nation, les péchés de l’esclavage et du racisme. Joe sait qu’ils sont essentiels les enjeux de cette élection et, pour lui, ils sont enracinés dans la foi », a-t-il poursuivi.

The Chicks (anciennement connu sous le nom de Dixie Chicks), Natalie Maines, Martie Erwin Maguire et Emily Strayer, interprètent l’hymne national, au début de la dernière nuit de la Convention nationale démocrate 2020, le 20 août 2020.

The Chicks (anciennement connu sous le nom de Dixie Chicks), Natalie Maines, Martie Erwin Maguire et Emily Strayer, interprètent l’hymne national, au début de la dernière nuit de la Convention nationale démocrate de 2020, le 20 août 2020.

21 h 13 Yang: «  Le rétablissement n’est possible qu’avec un changement de leadership et de nouvelles idées  »

Dans ses remarques à la DNC, l’ancien candidat de 2020 Andrew Yang a demandé que les gens se joignent à lui pour aider « Joe et Kamala à se battre pour la promesse de l’Amérique, à tourner la page pour notre pays et à nous conduire vers un avenir que nous serons fiers de quitter. nos enfants. »

« Nous sommes dans un trou sombre et profond, et nous avons besoin de dirigeants qui nous aideront à nous déterrer », a déclaré Yang. « Je sais que de nombreux politiciens promettent et échouent ensuite. Je comprends si vous avez voté pour Trump, ou si vous n’avez pas voté du tout, en 2016. Beaucoup d’entre nous sont fatigués que nos dirigeants semblent très éloignés de notre vie quotidienne. Nous désespérer que notre gouvernement relèvera un jour les défis de notre temps. Mais nous devons donner à ce pays une chance de se rétablir – et la reprise n’est possible qu’avec un changement de leadership et de nouvelles idées.  »

21 h 07 Le gouverneur de Californie aborde le DNC près des incendies de forêt

Le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, s’est adressé au DNC à environ un mile des incendies de forêt dans son état.

«Le changement climatique est réel», a-t-il déclaré. « Si vous niez le changement climatique, venez en Californie. »

21 heures Le président du DNC qualifie Mike Bloomberg de «  partie importante  » du Parti démocrate

Le président du Comité national démocrate, Tom Perez, a salué jeudi les contributions de Michael Bloomberg au Parti démocrate au milieu de la critique de son discours aux heures de grande écoute, l’appelant « une partie importante de notre front démocrate uni ».

« I can only speak from my own experience, and our experience with the mayor has been incredibly constructive and positive, » Perez told ABC News in an interview.

« Every single candidate who’s run for president has delivered on all of their commitments. And I think the most important commitment was, if they don’t win the nomination, they will be fully throated behind Joe Biden. Our unity is indeed our greatest strength. And I think is Donald Trump’s worst nightmare. And Michael Bloomberg is an important part of our United Democratic front. »

The billionaire former mayor of New York City, one of the party’s biggest donors, has come under fire this week for his ongoing legal battles with former presidential campaign staffers who accuse him on reneging on a commitment to keep them employed through the November election.

« Michael Bloomberg should not be speaking tonight, » Brianna Westbrook, a former Sanders surrogate and Arizona Democratic Party official, tweeted earlier Thursday.

Democratic National Committee chair Tom Perez speaks during the fourth night of the Democratic National Convention, Aug. 20, 2020, from Milwaukee.

Democratic National Committee chair Tom Perez speaks during the fourth night of the Democratic National Convention, Aug. 20, 2020, from Milwaukee.Democratic National Convention

One group of former field staffers suing the mayor sent Perez an open letter calling on him to remove Bloomberg from the DNC program this week.

« I haven’t reviewed their lawsuit, » he said when asked if they had valid legal claims. « Because I’ve focused 100% on this convention and electing Joe Biden. »

Perez said the party has « hired many Bloomberg alumni, » and interviewed or offered jobs to over 600 former Bloomberg campaign staffers.

« I appreciate what the mayor has done. He kept his word to us when he said, ‘I’m in it to win it. If I’m not in it, I will be supporting the Biden campaign and the DNC.’ And he has done that, » Perez said. « I really appreciate the folks who are on our campaigns right now from his team. »

— ABC News’ Benjamin Siegel

8:54 p.m. Rev. Warnock: ‘Soul of our nation really does hang in the balance’

The Rev. Raphael Warnock, senior pastor at Ebenezer Baptist Church told ABC News’ Tom Llamas that this election clearly has consequences.

« We say all the time that elections have consequences. That feels like a gross understatement this year. The soul of our nation really does hang in the balance, » he said on ABC News Live.

8:49 p.m. Drive-in watch party outside the Chase Center

DNC volunteers have set up an invite-only, drive-in watch party in front of the Chase Center. Many of the people in attendance are Delaware politicians, organizers, and some are friends of the Bidens.

Cars arrive for a drive-in watch party outside the Chase Center in Wilmington, Del, on the final night of the 2020 Democratic National Convention.

Cars arrive for a drive-in watch party outside the Chase Center in Wilmington, Del, on the final night of the 2020 Democratic National Convention.ABC News

Betty F. Mitchell said she was personally invited by the Biden campaign. Mitchell met Biden several years ago, a few weeks before his wife and daughter died in a car accident. Mitchell said they’ve met twice since then and he even left her a note in her book which she summarized as: « Betty, I love you, it has been so many years since our last drink. »

« He was kidding, we didn’t have any drinks, » she said while chuckling.

Mitchell says the most important message Biden is bringing to the party is « unity. »

We also interviewed Delaware State Sen. Stephanie Mitchell who says she brought chips, guacamole, and a lot of chocolate for the long night ahead. Many of the attendees have decorated their cars with Biden/Harris signs, patriotic quilts, and American flags. We’ll be feeding live beauties and MOS from this position throughout the night.

8:43 p.m. Protests in Wisconsin, Delaware

In Milwaukee, a protest drew a crowd of approximately 150 demonstrators. There was some brief tension at the outset. While family members of several victims of police shootings spoke to a rally before the march, a scuffle broke out between protesters and mounted police.

Police on horseback face demonstrators outside the site of the Democratic National Convention, Aug. 20, 2020, in Milwaukee.

Police on horseback face demonstrators outside the site of the Democratic National Convention, Aug. 20, 2020, in Milwaukee.Morry Gash/AP

A small anti-abortion group using a bullhorn attempted to outshout the speakers. As some rallygoers confronted them, police on horseback and bicycles moved in to keep the groups apart. The Coalition to March on the DNC protesters hurled insults at the police but nothing worse.

Meanwhile, those family members told detailed stories of loved ones lost in what they called « police crimes » around the state. They included relatives of three black men, Alvin Cole, Jay Anderson and Antonio Gonzalez, all allegedly killed by the same Wauwatosa officer.

Their stories of alleged police brutality included calls for police accountability, defunding and other reforms.

At the Chase Center in Wilmington, Delaware, where Sen. Kamala Harris gave her acceptance speech Wednesday and Joe Biden is to speak tonight, few protesters have been seen.

Outside the convention center a man held a Trump, Pence sign, a boater glided down the Christiana River with a Trump 2020 sign on his boat. And in the air above him was a small plane carrying a sign that read « Joe Biden is losing it — vote Trump 2020. »

Thursday evening, the crowd of Trump supporters outside the Chase Center grew to about four dozen. Most were not wearing masks and tcarried signs saying « Beijing Biden » and chanting « Back the Blue. »

They’ve positioned themselves along the security barriers where they’re more visible to members of the press.

— ABC News’ Andy Fies, Alex Perez and Armando Garcia

8:18 p.m. On GMA, Sen. Cory Booker previews his DNC speech

Often seen as one of the more optimistic and hopeful of the former 2020 contenders — Sen. Cory Booker, D-N.J., is set to address the nation on the fourth and final night of the Democratic National Convention, under the theme « America’s Promise. »

He told ABC News Chief Anchor George Stephanopoulos that his speech will highlight the « heart and spirit of our country. »

« I think I want to talk to that heart and spirit of our country, and remind us that patriotism is love of country. And you can’t love your country unless you love your fellow countrymen and women, » he said on ABC’s « Good Morning America » Thursday. « That doesn’t mean we always have to agree or even like each other, but we have to understand we’re all in this together and love is not sentimentality but the greatest call to put indivisible back into our nation under God. »

— ABC News’ Meg Cunningham

8:06 p.m. NBA superstar Steph Curry and family endorse Biden

NBA superstar Steph Curry and his wife Ayesha Curry, a best-selling author and entrepreneur, endorsed former Vice President Joe Biden and appeared in a video featuring their children, Riley and Ryan.

« We want to ensure that our kids live in a nation that is safe, happy, healthy and fair, » Ayesha Curry says in the video

« So this election — we’re voting for Joe Biden, » Steph Curry cuts in.

Per the Biden campaign, the video that plays tonight will offer a « candid look at a family conversation about politics and the state of America, » and features Curry asking his two children to react to the news that Biden has selected a woman as his vice president.

Curry also endorsed Hillary Clinton in 2016.

— ABC News’ John Verhovek

7:56 p.m. Kamala Harris urged Americans to make a ‘voting plan.’ Voici comment:

In her opening remarks Wednesday, Sen. Kamala Harris encouraged Americans to form a plan to vote in November.

« I know many of you plan to vote this year, but amidst the excitement and enthusiasm for this election, you’ve also heard about obstacles and misinformation and folks making it harder for you to cast your ballot, » she said.

« When we vote, we address the need for all people to be treated with dignity and respect in our country, » Harris continued. « So each of us needs a plan. A voting plan. »

Sen. Kamala Harris opens the third day of the 2020 Democratic National Convention with a message about voting, Aug. 19, 2020. Later in the program she accepts the party’s nomination for vice president.

Sen. Kamala Harris opens the third day of the 2020 Democratic National Convention with a message about voting, Aug. 19, 2020. Later in the program she accepts the party’s nomination for vice president.Democratic National Convention

The coronavirus pandemic brought on a number of changes to the way elections are conducted across the country, with a massive expansion of absentee and vote-by-mail programs.

While those issues are still being addressed and amid a variety of voting options, here’s what you need to know to form a plan to vote in November:

— ABC News’ Meg Cunningham

7:51 p.m. Intro video clip focuses on 2008 economic recovery

Ahead of Biden’s speech, the campaign released a clip of the introduction video for the former vice president that will play during the DNC. The clip focuses on Biden’s work on the 2008 economic recovery and how the lessons he learned as a child about financial hardship impacted him for the rest of his life.

« For the first time, Joe saw the heavy burden on a father, and It was a lesson he would never forget, » the narrator says as childhood photos of Biden and his family appear on screen.

« A job, is a lot more than paycheck. It’s about dignity, » a woman’s voice is heard saying — a sentiment Biden’s father would tell the family and that Biden often repeats on the campaign trail.

The clip focuses on Biden’s bipartisan work to get the recovery package passed and touts his role running the program.

19 h 33 New Mexico governor: Lack of Latino representation is ‘easy criticism to launch at the DNC’

New Mexico Gov. Michelle Lujan Grisham tells ABC News’ Linsey Davis that a lack of Latino representation is an « easy criticism to launch at the DNC. »

« I have not seen any campaign do enough in any context to really reach Latino and Hispanic voters, » she said in an appearance on ABC News Live Prime.

7:23 p.m. 12 conventions over 48 years: Joe Biden’s history with the DNC

When former Vice President Joe Biden accepts the Democratic nomination on Thursday night, it will be a culminating moment more than three decades in the making, and will mark the 12th time in nearly half a century that he will attend the Democratic National Convention — albeit in a much different format than in previous years.

Elected to the Senate at age 29, few people in politics today have had as long a career as Biden. Now at age 77, if he wins the presidency in November, he will become the oldest person elected as president of the United States.

According to a search of online newspaper archives, C-SPAN online video archives and biographies about his life, Biden’s history with the quadrennial gathering is as long as his own political career.

Read more about Biden’s history with the DNC:

— ABC News’ Molly Nagle

7:18 p.m. Excerpts from Yang, Bottoms, Baldwin and Buttigieg remarks

Convention officials released some excerpts of remarks from Andrew Yang, Atlanta Mayor Keisha Lance Bottoms, Sen. Tammy Baldwin, D-Wis., and former South Bend, Indiana, Mayor Pete Buttigieg, who are scheduled to speak before Joe Biden formally accepts the nomination.

Bottoms is expected to invoke the late Rep. John Lewis and the Civil Rights movement to push the country to vote.

« People often think they can’t make a difference like our Civil Rights icons, but every person in the movement mattered—those who made the sandwiches, swept the church floors, stuffed the envelopes. They, too, changed America, » she says in the prepared remarks. « We have cried out for justice, we have gathered in our streets to demand change, and now, we must pass on the gift John Lewis sacrificed to give us, we must register and we must vote. »

Baldwin is set to lay out a vision for the country under Biden and Sen. Kamala Harris’ stewardship.

« We all have stories like this. Stories about a time when the system was rigged against us. When we were counted out, left out, pushed out. Just think of what we’ve heard these past four days, » she will say, adding that an America under Biden and Harris will be a nation that « plans, » « builds » and « builds back. »

Delegates from Indiana stand with Former Mayor of South Bend Pete Buttigieg as he addresses the virtual 2020 Democratic National Convention during roll call, Aug. 18, 2020.

Delegates from Indiana stand with Former Mayor of South Bend Pete Buttigieg as he addresses the virtual 2020 Democratic National Convention during roll call, Aug. 18, 2020.Democratic National Convention

The two former 2020 candidates, who are also set to be featured in a video with some of their other formal rivals, are expected to share why they are now lining up behind Biden and outline the stakes of the election.

« I have gotten to know both Joe and Kamala on the trail over the past year — the way you really get to know a person when the cameras are off, the crowds are gone, and it’s just you and them. They understand the problems we face. They are parents and patriots who want the best for our country. And if we give them the chance, they will fight for us and our families every single day, » Yang will say.

« Every American must now decide. Can America be a place where faith is about healing and not exclusion? Can we become a country that lives up to the truth that Black lives matter? Will we handle questions of science and medicine by turning to scientists and doctors? What will we do to make America into a land where no one who works full time can live in poverty, » Buttigieg will say in his remarks.

— ABC News’ Kendall Karson

19 h 11 Trump slams Biden near Pennsylvania childhood home hours before his DNC speech

President Donald Trump headed to the 2020 battleground state of Pennsylvania Thursday afternoon to make a campaign speech in the town of Old Forge, just a few miles from former Vice President Joe Biden’s childhood home in Scranton — and just hours before Biden makes his own speech accepting his party’s nomination for president in his adopted home state of Delaware.

« If you want a vision of your life under Biden presidency, think of the smoldering ruins in Minneapolis, the violent anarchy of Portland, the bloodstained sidewalks of Chicago, and imagine the mayhem coming to your town, and every single town in America, » Trump said.

You can read more about Trump’s campaign speech here:

Sen. Bob Casey speaks in support of Democratic presidential candidate Joe Biden, outside Biden’s childhood home as part of the Democratic National Convention, in Scranton, Pa., Aug 18, 2020.

Sen. Bob Casey speaks in support of Democratic presidential candidate Joe Biden, outside Biden’s childhood home as part of the Democratic National Convention, in Scranton, Pa., Aug 18, 2020.Jake Danna Stevens/The Times-Tribune via AP

19 heures Overview of Thursday’s primetime program:

« This Time Next Year »

Remarks – Andrew Yang, American businessman

Introduction – Julia Louis-Dreyfus, American actress

Pledge of Allegiance – Cedric Richmond, Jr., Son of U.S. Rep. Cedric Richmond, D-La.

National Anthem – The Chicks: Natalie Maines, Martie Erwin Maguire and Emily Strayer

Invocation – Sister Simone Campbell, American Roman Catholic religious sister

Remarks – Sen. Chris Coons, D-Del.

Remarks – Atlanta Mayor Keisha Lance Bottoms

A Tribute to John Lewis – directed by Dawn Porter

Performance – John Legend, American singer-songwriter, and Common, American rapper, actor and writer

Remarks – Jon Meacham, American writer and author

Remarks – U.S. Rep Deb Halaand, D-N.M.

Remarks – California Secretary of State Alex Padilla and Michigan Secretary of State Jocelyn Benson

Remarks – Sen. Cory Booker. D-N.J.

« You Built America »: A Conversation on the Economy with Biden

Remarks – Former U.S. Surgeon General Dr. Vivek Murthy

Remarks – Sen. Tammy Baldwin, D-Wis.

Televisions at Good City Brewing show footage of Democratic presidential nominee Joe Biden during the Democratic National Convention in Milwaukee, Aug. 19, 2020. The convention, which was expected to draw 50,000 people to Milwaukee, is taking place virtually due to the coronavirus pandemic.

Televisions at Good City Brewing show footage of Democratic presidential nominee Joe Biden during the Democratic National Convention in Milwaukee, Aug. 19, 2020. The convention, which was expected to draw 50,000 people to Milwaukee, is taking place virtually due to the coronavirus pandemic.Brian Snyder/.

The Biden Plan: Military Families – A video on the Bidens’ commitment to military families
Remarks – Sen. Tammy Duckworth, D-Ill.

A Tribute to Beau Biden – A video that focuses on the remarkable life and career of Beau Biden

Remarks – Former South Bend, Indiana, Mayor Pete Buttigieg

« United We Stand » – Biden through the eyes of those who ran against him in 2020 — featuring Sen. Cory Booker, D-N.J., Former South Bend, Indiana, Mayor Pete Buttigieg, Sen. Amy Klobuchar, D-Minn., Former U.S. Rep Beto O’Rourke, D-Texas, Sen. Bernie Sanders, I-Vt. Sen. Elizabeth Warren, D-Mass., and Andrew Yang

Remarks – Former New York City Mayor Mike Bloomberg

The Biden Grandchildren – A video focused on Biden’s grandchildren

Remarks – Ashley Biden and Hunter Biden, Biden’s children

Biden Introduction – The story of Biden’s life, up to this moment

Remarks – Former Vice President Joe Biden, 2020 Democratic nominee for president

19 heures Last night for Dems to make their case in primetime

Thursday is the Democrats’ last night to make their case in primetime before Republicans take the spotlight next week and President Donald Trump accepts his party’s nomination from the White House.

« Being president doesn’t change who you are, it reveals who you are, » the Democratic National Committee said in a release. « On the final night of the convention, we will hear from those who can speak to Joe Biden’s leadership and character. Joe Biden will speak about his vision for uniting America to move us forward out of constant chaos and crisis, and for delivering on that promise for all. »

Senator and Democratic vice presidential nominee Kamala Harris and her husband Douglas Emhoff stand on stage with Former Vice President and Democratic presidential candidate Joe Biden and his wife, Dr. Jill Biden at the end of the third day of the Democratic National Convention, being held virtually amid the novel coronavirus pandemic, at the Chase Center in Wilmington, Del., Aug. 19, 2020.

Senator and Democratic vice presidential nominee Kamala Harris and her husband Douglas Emhoff stand on stage with Former Vice President and Democratic presidential candidate Joe Biden and his wife, Dr. Jill Biden at the end of the third day of the Democratic National Convention, being held virtually amid the novel coronavirus pandemic, at the Chase Center in Wilmington, Del., Aug. 19, 2020.. via .

19 heures Overview of Thursday night’s speakers, performers

Thursday’s primetime programming includes speeches from four of Biden’s former opponents in the race for the Democratic nomination — Sen. Cory Booker, D-N.J., former South Bend, Indiana, Mayor Pete Buttigieg, former New York City Mayor Mike Bloomberg and Andrew Yang — along with two officials who were on his shortlist for running mate: Sen. Tammy Duckworth, D-Ill., and Atlanta Mayor Keisha Lance Bottoms.

While Trump has slammed Democrats this week for airing pre-taped DNC speeches, Biden said he doubts the party will ever return to conventions of the past, deeming the new format provoked by the pandemic landscape « inclusive, » « creative » and « a template for the future. »

Senator Kamala Harris waves after her acceptance speech delivered for the largely virtual 2020 Democratic National Convention from the Chase Center in Wilmington, Del., Aug. 19, 2020.

Senator Kamala Harris waves after her acceptance speech delivered for the largely virtual 2020 Democratic National Convention from the Chase Center in Wilmington, Del., Aug. 19, 2020.Kevin Lamarque/.

Thursday’s lineup of speakers:

Sen. Cory Booker, D-N.J.Former South Bend, Indiana, Mayor Pete Buttigieg California Gov. Gavin NewsomAtlanta, Georgia, Mayor Keisha Lance BottomsSen.Tammy Baldwin, D-Wis.Sen. Tammy Duckworth, D-Ill.Sen. Chris Coons, D-Del. Andrew YangFormer New York City Mayor Mike BloombergFormer Vice President Joe Biden

With performances from:

The ChicksJohn Legend and Common

ABC News’ Kendall Karson and John Verhovek contributed to this report.

Avatar

Ecrit par garconne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 points à retenir de la 3e nuit de la Convention nationale démocratique

Alors que Biden se préparait à accepter la nomination démocrate à la présidence, un Trump furieux s’est rendu sur Twitter