in

Un juge entendra les arguments dans le procès pour mandat de masque à Atlanta

Un juge prévoit d’entendre des arguments sur une demande d’urgence du gouverneur de Géorgie pour empêcher Atlanta de faire respecter le mandat de porter un masque en public et d’autres restrictions liées à la pandémie de COVID-19 pendant qu’un procès sur la question est en cours.

Par

KATE BRUMBACK Associated Press

20 juillet 2020 à 18h39

3 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

ATLANTA –
Un juge prévoit d’entendre des arguments sur une demande d’urgence du gouverneur de Géorgie visant à empêcher Atlanta de faire respecter un mandat de porter un masque en public et d’autres restrictions liées à la pandémie de COVID-19 alors qu’un procès sur la question est en cours.

Le juge Kelly Ellerbe de la Cour supérieure du comté de Fulton a prévu une audience mardi à 11 heures sur la requête du gouverneur Brian Kemp. En raison de «la crise de santé publique actuelle», l’audience se tiendra par vidéoconférence, indique l’ordonnance d’Ellerbe.

La Géorgie a recensé 143 123 cas confirmés de COVID-19 et 3 173 décès, dont 3 036 hospitalisés dimanche après-midi, les chiffres les plus récents disponibles.

Dans un procès intenté jeudi contre le maire d’Atlanta Keisha Lance Bottoms et les membres du conseil municipal, Kemp fait valoir que les dirigeants locaux n’ont pas le pouvoir légal de modifier ou d’ignorer ses ordres exécutifs.

«Le gouverneur Kemp doit être autorisé, en tant que directeur général de cet État, à gérer l’urgence de santé publique sans que le maire Bottoms ne rende des ordonnances nulles et inapplicables qui ne font que troubler le public», déclare le procès.

Bottoms, qui a déclaré qu’elle et des membres de sa famille avaient été testés positifs pour le COVID-19, a tweeté en réponse au procès: «Une meilleure utilisation de l’argent des contribuables serait d’étendre les tests et la recherche des contacts.» Elle a également accusé le gouverneur de poursuivre sur les lignes directrices recommandées.

Un décret exécutif lié à la pandémie publié mercredi dernier encourage fortement le port de masques faciaux, mais ne l’exige pas, et suspend toutes les lois ou règles locales plus restrictives, indique le procès. Bottoms et certains autres maires ont répondu en disant qu’ils continueraient à appliquer les mandats de masques locaux.

Les ordres de Bottoms et les déclarations à la presse ont créé de l’incertitude et de la confusion, indique le procès, affirmant que certains restaurateurs pensaient qu’ils devaient fermer leurs portes pour éviter de violer les règles de la ville.

«Les ordres et les actions du maire Bottoms présentent un fort potentiel de préjudice irréparable pour les citoyens, y compris, mais sans s’y limiter, la perte de salaire et de moyens de subsistance, les fermetures d’entreprises et l’opportunité de croissance économique», indique le procès.

Le procès demande à un juge d’annuler les ordonnances de Bottoms qui sont plus restrictives que celles de Kemp, de l’empêcher d’émettre d’autres ordonnances de ce type, de demander au conseil municipal de ne pas ratifier les actions de Bottoms ou d’adopter des ordonnances incompatibles avec les ordres de Kemp, pour forcer Bottoms à ne pas le faire. faire des déclarations publiques affirmant qu’elle a un pouvoir supérieur à celui de Kemp, et exiger des autorités de la ville qu’elles appliquent «toutes les dispositions» des ordonnances existantes de Kemp.

Le gouverneur a déposé une requête en injonction interlocutoire d’urgence le lendemain, demandant essentiellement au juge d’ordonner que toutes ces demandes prennent effet immédiatement pendant la durée du procès. L’audience de mardi se concentrera sur les arguments relatifs à cette motion.

Les responsables nationaux de la santé ont appelé à l’utilisation de masques, bien que le président Donald Trump n’ait pas publié de directives à l’échelle nationale.

La décision de Kemp de ne pas délivrer un mandat de masque à l’échelle de l’État et aussi d’essayer de bloquer les mandats locaux le sépare même des autres gouverneurs républicains qui ont émis des exigences de masque à l’échelle de l’État ou laissé la décision aux juridictions locales.

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Que pensez-vous de cet article ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Trump cherche à agir sur appel pour ralentir les tests qu’il blâme à tort pour une augmentation des cas

Les travailleurs protestent contre les inégalités raciales le jour de la grève nationale