in

La Maison Blanche annonce ses plans pour la célébration du 4 juillet

Le président Donald Trump va de l’avant avec une deuxième célébration discrète de «Salut à l’Amérique» le 4 juillet, malgré les inquiétudes de certains législateurs au sujet de la foule que l’événement pourrait générer pendant la pandémie de coronavirus

Par

KEVIN FREKING Associated Press

19 juin 2020 à 23h08

3 min de lecture

3 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

WASHINGTON –
Le président Donald Trump va de l’avant avec une célébration discrète du «Salut à l’Amérique» cette année le 4 juillet, malgré les inquiétudes de certains législateurs concernant la foule que l’événement pourrait générer pendant la pandémie de coronavirus.

Washington a organisé une célébration du Jour de l’Indépendance pendant des décennies, avec un défilé le long de Constitution Avenue, un concert sur la pelouse du Capitole avec de la musique par le National Symphony Orchestra et des feux d’artifice commençant au crépuscule près du Washington Monument.

Trump a modifié la programmation de l’année dernière en ajoutant son discours, en rapprochant les feux d’artifice du Lincoln Memorial et en invoquant un éventail de chars et d’avions de guerre pour divertir la foule.

La Maison Blanche a déclaré que le président et la première dame Melania Trump accueilleraient l’événement cette année depuis la pelouse sud de la Maison Blanche et l’Ellipse. Il a déclaré que le président prononcera une allocution et que la cérémonie comprendra de la musique, des manifestations militaires et des survols. L’année dernière, Trump s’est exprimé près des marches du Lincoln Memorial.

« Comme l’a dit le président Trump, il y aura une célébration du jour de l’indépendance cette année et elle aura un aspect différent de 2019 pour assurer la santé et la sécurité des personnes présentes », a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Judd Deere. « Le peuple américain a fait preuve d’une formidable courage et esprit dans la lutte contre cette pandémie mondiale, tout comme nos ancêtres l’ont fait dans la lutte pour garantir notre indépendance, et tous deux méritent d’être célébrés le jour de l’anniversaire de l’Amérique cette année. « 

Les législateurs démocrates de la région de Washington ont déclaré leur forte opposition à un événement comme l’année dernière.

«Compte tenu de la crise actuelle du COVID-19, nous pensons qu’un tel événement risquerait inutilement la santé et la sécurité de milliers d’Américains. De plus, cet événement coûterait des millions de dollars aux contribuables alors que nous sommes confrontés à un ralentissement économique sans précédent en raison de la pandémie « , ont déclaré les législateurs dans une lettre du 26 mai au secrétaire à la Défense Mark Esper et au secrétaire à l’Intérieur David Bernhardt.

L’un des législateurs qui a signé la lettre, le représentant Don Beyer, D-Va., A déclaré après l’annonce de vendredi à la Maison Blanche que le président devrait être capable de célébrer le jour de l’indépendance de manière responsable.

« Au lieu de cela, il utilise l’armée pour organiser une autre séance photo politique coûteuse », a affirmé Beyer.

La foule sur le National Mall devrait être plus petite, en partie parce que l’un des plus gros tirages de la journée, le défilé annuel, a été annulé. Le défilé est co-organisé par le National Park Service et un site Web de l’événement a déclaré que les dirigeants locaux prévoyaient que les niveaux d’infection au COVID-19 ne seraient pas abaissés dans la mesure où il serait sûr ou prudent d’organiser le défilé.

Le feu d’artifice annuel se poursuivra.

Avatar

Ecrit par garconne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le président Donald Trump limoge le procureur américain du district sud de New York Geoff Berman

À quoi ressemblera un vaccin COVID-19? Ne vous attendez pas à une panacée, disent les scientifiques