in

Le chef de la Corée du Sud appelle le Nord à cesser d’augmenter les tensions

Le président de la Corée du Sud a exhorté la Corée du Nord à cesser de susciter des animosités et à reprendre les pourparlers au milieu des inquiétudes croissantes concernant une éventuelle provocation de la Corée du Nord

Par

HYUNG-JIN KIM Associated Press

15 juin 2020 à 08h44

3 min de lecture

3 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

Séoul, Corée du Sud —
Le président sud-coréen a appelé la Corée du Nord à cesser d’augmenter les animosités et à reprendre les pourparlers, affirmant lundi que les rivaux ne doivent pas annuler les accords de paix que lui et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un ont conclus lors des sommets de 2018.

Les efforts du président Moon Jae-in pour désamorcer les animosités croissantes sont intervenus après que la Corée du Nord a menacé vendredi de détruire un bureau de liaison intercoréen situé en Corée du Nord et de prendre des mesures militaires non spécifiées contre la Corée du Sud.

Si la Corée du Nord devait prendre de telles mesures, ce serait un sérieux revers pour les efforts de Moon vers la réconciliation coréenne et la recherche d’une solution négociée au problème nucléaire nord-coréen.

« La Corée du Nord ne doit pas rompre les communications et créer des tensions pour revenir à une période de confrontation passée », a déclaré Moon lors d’une réunion avec les meilleurs conseillers présidentiels, selon son bureau. «Nous ne devons pas repousser les promesses de paix que le président Kim Jong Un et moi avons faites.»

Moon, un libéral qui a rencontré Kim trois fois en 2018, a été le moteur des efforts diplomatiques désormais dormants entre Pyongyang et Washington, y compris le sommet entre Kim et le président Donald Trump à Singapour en 2018.

Au cours de deux des trois sommets intercoréens, Moon et Kim ont convenu de parvenir à la dénucléarisation de la péninsule coréenne et de prendre d’autres mesures pour stimuler les échanges et apaiser les tensions militaires. Ces sommets ont initialement contribué à améliorer considérablement les liens de leurs pays, avant que leurs relations ne se resserrent après la rupture d’un deuxième sommet Kim-Trump au Vietnam début 2019.

La Corée du Nord a récemment déchaîné une rhétorique sévère contre la Corée du Sud, l’accusant de ne pas avoir empêché les militants de lancer des tracts de propagande à travers leur frontière. Dans une tentative apparente d’apaiser la Corée du Nord, le gouvernement de Moon a promis d’interdire la campagne de tracts civils. La Corée du Nord a déclaré que la réponse sud-coréenne manquait de sincérité.

Certains observateurs disent que la Corée du Nord est frustrée parce que Séoul n’a pas réussi à rompre avec Washington et à relancer les projets économiques communs bloqués par les sanctions dirigées par les États-Unis. Ils ont également spéculé que la Corée du Nord pensait initialement que Moon l’aiderait à obtenir un allègement des sanctions dont elle avait grandement besoin, mais elle s’est fâchée après que Kim soit rentrée chez elle les mains vides du sommet de 2019 avec Trump.

Moon a déclaré que les deux Corées doivent prendre l’initiative de trouver une percée, appelant les nations « les maîtres du destin de la péninsule coréenne ». Il a déclaré que son gouvernement continuera de s’efforcer de promouvoir le dialogue avec la Corée du Nord.

Lundi marque le 20e anniversaire du tout premier sommet intercoréen – entre le défunt père de Kim, Kim Jong Il, et le président coréen de l’époque, Kim Dae-jung à Pyongyang.

Les Corées restent divisées le long de la frontière la plus fortement fortifiée du monde depuis qu’elles ont été divisées en une Corée du Sud soutenue par les États-Unis et une Corée du Nord sous contrôle soviétique à la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945.

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

La nouvelle épidémie de virus en Chine souligne la menace persistante

Jouets, livres et vêtements: les magasins rouvrent leurs portes à travers l’Angleterre