Comment les stations de ski s'adaptent à la fermeture - notresphere
in

Comment les stations de ski s’adaptent à la fermeture

Le gouvernement a ordonné la fermeture des remontées mécaniques lors des dernières vacances de Noël est aucune ouverture n’est prévue dans les prochains jours. La situation porte un grand coup aux stations de ski, la saison hivernale est compromise. Les responsables ont multiplié les innovations afin de surmonter cette crise.

Établir des échanges constructifs avec les clients

L’arrivée de la deuxième vague a ouvert une période d’incertitude. La disponibilité d’un vaccin ne garantirait pas encore la relance de l’économie, ni la reprise des activités en plein air. Les stations ont essayé de convaincre les clients de reporter leur séjour. Cette option limite les remboursements immédiats et offre plus de visibilité.

Néanmoins, les annulations ont explosé après l’annonce de la fermeture. Les entreprises ont adopté une approche plus souple pour traiter ces dossiers. Par exemple, un abonnement peut être annulé sans justification, à condition que les stations soient averties 48 heures avant au plus tard. Un justificatif relatif au Covid permet aussi d’annuler le forfait le jour venu, sans payer aucun frais.

Faciliter les réservations et moduler les séjours

La période de Noël est très importante en termes de chiffre d’affaires. Certains acteurs ont alors décidé d’ouvrir leurs résidences. Ils ont assoupli leur politique de réservation de façon à encourager les clients. Ces derniers ont la possibilité de réserver un séjour de 3 nuits au lieu d’une semaine. Par ailleurs, les vacanciers bénéficient d’une remise conséquente pouvant atteindre les 30% et confirmer leur venue après un délai de réflexion.

Une approche de proximité : cibler les clients proches

Le gouvernement a stipulé des conditions précises : les clients doivent avoir une attestation de déplacement, habiter à moins de 20 km et surtout, passer trois heures sur la neige au maximum. Ces conditions profitent aux habitants des villages voisins qui ont l’occasion d’apprécier les pistes en toute quiétude. Les stations ont établi un contact direct, sans passer par les intermédiaires.

Respecter les protocoles sanitaires

La chute de la fréquentation se traduit par une réduction des effectifs. Les acteurs ont instauré une organisation tournante afin que les équipes puissent garder la main. Les guides de montagne ont mutualisé leurs services dans certaines régions.

Les bars et les restaurants étant fermés, les clients commandent leurs boissons à travers les outils numériques. Bien entendu, les différents agents respectent les gestes barrières quand ils effectuent durant leurs services.

De même, les animations sont organisées en respectant la distanciation sociale.

Favoriser les autres variantes du ski

Le ski alpin étant interdit, les stations ont mis l’accent sur les autres pratiques telles que le ski de fond. Il permet de découvrir plusieurs facettes de la station tout en profitant des bienfaits de la montagne. Les professionnels ont constaté une nette croissance des demandes relatives à ces activités.

Le recours aux peaux de phoque et des skis spécifiques a augmenté. Les enseignes spécialisées telles que notresphere continuent à proposer leurs services sur la toile. Elles accompagnent les utilisateurs pendant leur choix pour que les équipements correspondent au programme, le niveau et les particularités de chacun.

Mettre l’accent sur la diversité des activités

Visiter les villages offre une occasion de découvrir la vie et la culture locale. Déguster les spécialités de la région formera des souvenirs pour les années futures.

Parmi les autres options figure la luge qui garantit de fortes sensations. La pratique du fatbike a aussi augmenté au cours de ces dernières années. La largeur de ses pneus renforce la stabilité et facilite l’évolution. Les stations situées près d’une rivière ou d’un lac ont également conçu des sessions de rafting ou de canoë. Enfin, les plongées sous glace assurent une expérience inoubliable.

Avatar

Ecrit par garconne

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0
start-up Macaron

Start-up : trouver une place de stationnement à Paris va devenir facile

garde d'enfants covid-19

Les nouvelles solutions de garde d’enfants pour faire face au COVID-19