in

De 50 nuances de grey à 365 jours (365 DNY), comment jouer à se faire mal pour de faux ?

Alors que les pratiques sadomasochistes semblent se démocratiser à travers des succès littéraires et cinématographiques de plus en plus populaires, qu’en est-il réellement du fantasme de domination et de soumission en 2020 ? Nous faisons le point avec vous sur cette nouvelle tendance, révélatrice d’une société qui évolue et d’un plaisir qui peut aussi se trouver dans un rapport de force bienveillant et sécurisé. 

Le BDSM s’invite dans les débats populaires mais qu’est-ce que c’est exactement ? 

Le BDSM est un acronyme pour Bondage et Discipline, Domination et Soumission et Sado-Masochisme. Un nom éloquent pour des activités sexuelles variées qui ont toujours en commun d’impliquer la domination d’un partenaire sur l’autre et un certain plaisir dans le fait de donner ou ressentir de la douleur. Si ces dernières peuvent parfois sembler extrêmes, elles n’en restent pas moins des jeux de rôles définis et encadrés. En effet, pour les pratiquants du BDSM, il est inconcevable de s’adonner à ce type de plaisirs sans établir de règles précises ou veiller à créer un environnement sécurisant, qui respectent les envies et les limites de chacun. 

Si les activités de bondage et de domination se sont popularisées dans nos débats grâce à des livres et des films tels que 50 nuances de Grey ou, plus récemment, 365 jours, la vision du BDSM véhiculée par ces derniers ne convient donc que très rarement aux réels amateurs de ces pratiques. Alors que le premier témoigne d’un consentement flou et d’une hésitation exprimée qui n’est jamais prise en compte par le personnage masculin de Christian Grey, le second met en scène un kidnapping et une certaine apologie du viol qui représente au plus mal les exigences morales et éthiques de cette communauté. Dans les deux cas, la femme semble reléguée au simple sujet sexuel pour servir le fantasme masculin. 

Un dialogue essentiel entre les partenaires pour une expérience optimale

Si l’univers érotique et les matières luxurieuses aperçues dans 50 nuances de Grey et 365 jours ont réveillé un certain fantasme chez vous, il est donc primordial de communiquer librement avec son partenaire avant de vous lancer. De cette manière, vous confirmez un intérêt commun pour ces pratiques et pouvez établir des règles strictes pour prendre du plaisir en toute sécurité. La notion de douleur est au cœur des activités BDSM, toutefois, elle est également soumise à la sensibilité de chacun et ne peut pas être normée, particulièrement dans le cadre de l’intimité. Parmi les différentes sécurités mises en place au cours de ces jeux sadomasochistes, le “safeword” est le plus couramment utilisé. Il s’agit de trouver un mot avec votre partenaire, que chacun peut utiliser à tout moment pour mettre fin à vos activités. Un garde-fou simple qui doit pouvoir être le garant d’une relation où confiance rime avec bienveillance.  

À l’image des derniers succès populaires sortis, la soumission est majoritairement incarnée par les femmes. Si ces dernières peuvent être parfaitement à l’aise avec ce rôle et prendre du plaisir, il est important de rappeler que des pratiques sexuelles aussi spécifiques exigent un consentement total de la part des partenaires. En effet, vous initier à des jeux de rôles de ce genre pour satisfaire uniquement votre partenaire peut donner lieu à une expérience désagréable voire traumatisante selon les activités choisies. Il convient donc de ne pas s’oublier au profit du fantasme de l’autre et de trouver des pratiques BDSM qui peuvent vous correspondre à tous les deux, sans chercher à tout prix à reproduire un quelconque modèle de perfection ou de performance. Un rapport où les deux partenaires prennent du plaisir est avant tout un rapport où chacun se sent désiré et à l’aise dans les pratiques réalisées.

Choisir des articles adaptés à son expérience

Les sites dédiés vous proposent de nombreux articles BDSM et fétichistes pour vous initier ou développer vos pratiques. Quelle que soit votre situation, il est important de choisir des produits en adéquation avec cette dernière. Si vous n’avez jamais essayé le BDSM auparavant, vous pouvez découvrir ces nouveaux plaisirs en commençant par des sextoys femme stimulants, des loups érotisants, des paddles, ou encore des menottes. Un couple plus expérimenté peut, quant à lui, s’orienter sur des accessoires plus élaborés tels que les cravaches, les baillons et colliers, ou les pinces à seins et chercher des articles qui seront davantage contraignants dans les libertés de mouvements. 

Là encore, vous devez choisir vos accessoires à deux pour vous assurer que chacun sera stimulé et excité à l’idée de les essayer. Si vous êtes novices dans les pratiques sexuelles BDSM, il est conseillé de faire évoluer vos expériences de manière progressive dans le but de laisser une place centrale au plaisir et à des sensations uniques. Dans tous les cas, la communication ne doit jamais s’interrompre, ni laisser de place à des doutes. De cette façon, vous profitez d’une expérience à deux intense et d’une complicité remarquable.

Avatar

Ecrit par garconne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TCE : Vos tubeuses électriques au meilleur prix

Choisir son sextoy comme dans son film ou sa série préférée !