in

Un regard sur les grandes questions à l’ordre du jour de la Cour suprême dans un nouveau mandat

La Cour suprême recommencera à entendre les arguments après une pause estivale

3 octobre 2020 à 14:55

• 5 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

WASHINGTON – La Cour suprême commencera à entendre les arguments lundi après une pause estivale. Voici quelques-unes des questions déjà inscrites au rôle du tribunal ou susceptibles d’être bientôt devant les juges:

SOINS DE SANTÉ

La Haute Cour a des options qui sont moins drastiques que l’annulation de l’ensemble de la Loi sur les soins abordables. Cela pourrait invalider l’exigence désormais irréfléchie de la loi selon laquelle la plupart des Américains souscrivent à une assurance maladie tout en laissant en place des dispositions de base telles que l’assurance maladie subventionnée, l’expansion de Medicaid et la protection des personnes souffrant de problèmes médicaux.

———

ÉLECTIONS

Déjà, cependant, le tribunal a été confronté à des affaires liées aux élections du Wisconsin, de l’Alabama, du Rhode Island, de la Floride et du Texas. Parmi les enjeux: les exigences relatives aux témoins au scrutin et la possibilité pour tous les électeurs de voter par correspondance. Bientôt, le tribunal devra décider de maintenir en place une décision de la Cour suprême de Pennsylvanie prorogeant le délai de réception et de dépouillement des bulletins de vote par correspondance dans l’État du champ de bataille et une autre décision du tribunal suspendant l’exigence de témoin au scrutin en Caroline du Sud, où les sondages trouvent un concurrent. Course au Sénat.

———

DROITS RELIGIEUX

Le lendemain des élections de novembre, la Haute Cour entendra un différend impliquant une agence catholique de Philadelphie qui ne placera pas d’enfants adoptifs dans des couples de même sexe. C’est un grand test des droits religieux et pourrait être l’un des premiers cas que le tribunal entendra avec Barrett à bord, si les républicains réussissent à la confirmer avant les élections.

Les juges examineront une décision de la cour d’appel qui a confirmé la décision de la ville de cesser de placer des enfants dans l’agence de l’archidiocèse de Philadelphie, car elle n’autoriserait pas les couples de même sexe à servir de parents d’accueil.

La cour d’appel a statué que la ville ne ciblait pas l’agence, Catholic Social Services, en raison de ses croyances religieuses, mais agissait uniquement pour appliquer sa propre politique de non-discrimination face à ce qui semblait être une violation manifeste.

———

LA TECHNOLOGIE

L’affaire la plus médiatisée et la plus coûteuse dont les juges entendront parler ce mois-ci est un différend sur les droits d’auteur entre les géants de la technologie Oracle et Google.

Le litige concerne le développement par Google de son système d’exploitation Android pour les smartphones. Oracle dit qu’en développant le populaire Android, Google a copié environ 11 500 lignes de son code protégé par le droit d’auteur. Google dit qu’il n’a rien fait de mal. Oracle n’est pas d’accord et a poursuivi Google en 2010. Il a déclaré qu’il lui devait près de 9 milliards de dollars.

Les tribunaux inférieurs sont aux prises avec l’affaire depuis une décennie. Plus récemment, après qu’un jury s’est rangé du côté de Google, une cour d’appel a annulé cette décision.

———

ENQUÊTE MUELLER

En décembre, les juges entendront des arguments sur la question de savoir si le Congrès peut avoir accès au témoignage secret du grand jury de l’enquête de l’avocat spécial Robert Mueller sur la Russie – un processus juridique qui a commencé à l’été 2019, avant que Trump ne soit destitué par la Chambre.

Le tribunal a déjà donné une victoire à Trump lorsqu’il a accepté en juillet de refuser aux démocrates qui contrôlent la Chambre l’accès au matériel avant les élections.

Il est possible que les juges n’aient jamais à parvenir à une décision définitive dans un différend sensible entre les pouvoirs exécutif et législatif du gouvernement, si Trump perd sa réélection ou si les républicains reprennent le contrôle de la Chambre l’année prochaine. Il est difficile d’imaginer qu’une administration Biden s’opposerait à la remise des documents Mueller ou que les républicains de la Chambre continueraient à faire pression pour eux. On ne sait pas non plus combien de révélations nouvelles ou incendiaires pourraient être contenues dans les transcriptions du grand jury.

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Un patient inhabituel, un traitement inhabituel: Trump et les risques de «  syndrome VIP  »

Andrew Yang prend la tête de la mesure de confidentialité des données en Californie