in

Entre économie et pandémie de coronavirus, Biden garde son avantage au niveau national: POLL

L’avantage de 54% à 44% de Biden sur Trump dans un concours bidirectionnel correspond précisément au dernier sondage national ABC / Post à la mi-août. Le soutien de Biden glisse à 49% lorsque les candidats libertaire et vert sont inclus, contre 43% pour Trump.

Les résultats soulignent la position précaire de Trump en tant que premier président en 81 ans de sondages modernes à ne jamais obtenir l’approbation de la majorité pour son travail au pouvoir. Il est à 44% d’approbation parmi tous les Américains, allant de 52% pour la gestion de l’économie à 40% sur l’épidémie de coronavirus. Cinquante-huit pour cent désapprouvent sa performance sur la pandémie, une clé du soutien de Biden.

Dans le même temps, la présence du candidat libertaire Jo Jorgensen et du candidat du Parti vert Howie Hawkins pourrait poser un défi à Biden dans des États proches. La baisse de 5 points de Biden lorsque ces candidats sont inclus est un changement significatif, quoique léger.

Voir PDF pour les résultats complets, les graphiques et les tableaux.

Biden continue de suivre Trump, de 20 points de pourcentage, avec un fort enthousiasme parmi leurs électeurs probables respectifs dans ce sondage, produit pour ABC par Langer Research Associates. Pourtant, une autre mesure trouve une large antipathie envers Trump: parmi ceux qui ne le soutiennent pas, 59% disent que sa réélection serait une crise pour le pays. Parmi ceux qui ne soutiennent pas Biden, moins – mais toujours 50% – disent que ce serait une crise s’il gagnait.

Il est également vrai que les préférences nationales ne reflètent pas toujours les résultats des collèges électoraux, comme ce fut le cas en 2016 et 2000. De récents sondages ABC / Post au niveau des États ont révélé pratiquement même des races en Floride et en Arizona et un concours serré dans le Wisconsin, bien qu’une large avance de Biden au Minnesota, que Trump a cherché à contester.

Trump et Biden se rencontrent mardi lors de leur premier débat de campagne présidentielle.

Changement?

Ce qui compte probablement le plus, c’est le taux de participation, une question compliquée cette année par les préoccupations liées à la pandémie. Seulement 46% des électeurs probables prévoient de voter en personne le jour du scrutin; 50% prévoient plutôt de voter tôt ou par absent. Qui le fait est très conséquent: Trump mène par 19 points, 58% -39%, parmi les électeurs du jour du scrutin, alors que c’est Biden de plus d’une marge de 2-1, 67% -31%, parmi ceux qui ont l’intention de voter avant cette date.

Problèmes

La pandémie, bien sûr, a perturbé bien plus que les plans de scrutin. Soixante-deux pour cent des adultes craignent qu’eux-mêmes ou un membre de leur famille immédiate ne puissent attraper le virus, qui a coûté la vie à plus de 200 000 Américains. Les électeurs probables qui expriment cette préoccupation sont favorables à Biden, 71% -27%.

L’économie, même dans une récession provoquée par une pandémie, fonctionne mieux pour Trump. Alors que seulement 40% des Américains disent qu’il est en bon état, c’est une augmentation par rapport à 31% le mois dernier. Et Trump mène de 82% à 17% parmi les électeurs probables qui évaluent l’économie de manière positive. De plus, un quart considèrent l’économie comme le principal enjeu de leur vote, et ces électeurs axés sur l’économie favorisent Trump de 80% à 18%.

PHOTO: le président Donald Trump prend la parole lors d'un rassemblement électoral, vendredi 25 septembre 2020, à Atlanta.

Le président Donald Trump prend la parole lors d’un rassemblement électoral, vendredi 25 septembre 2020, à Atlanta.

Le président Donald Trump prend la parole lors d’un rassemblement électoral, vendredi 25 septembre 2020, à Atlanta.

Cela dit, dans un test en tête-à-tête, les deux candidats se présentent de très près en confiance pour gérer l’économie, 49% -46%, Trump-Biden. Et d’autres résultats sur la confiance sont révélateurs: alors que Trump a frappé fort sur la question du crime et de la sécurité, c’est Biden qui est légèrement en avance sur la confiance pour le gérer, 50% -44%. Biden mène de huit points de confiance pour gérer la prochaine nomination à la Cour suprême (comme rapporté vendredi), 11 points sur la pandémie, 16 points sur les soins de santé et 20 points sur l’égalité de traitement des groupes raciaux.

La confiance dans le crime est à peu près la même dans les banlieues, 50% -46%, Biden-Trump, que dans l’ensemble du pays. Les hommes de banlieue font davantage confiance à Trump sur le crime de 20 points, mais les femmes de banlieue – un groupe sur lequel Trump s’est concentré – font davantage confiance à Biden, de 61% à 37%. Cela penche pour Biden en raison de la proportion de femmes de banlieue – environ 1 sur 3 – qui sont des minorités raciales ou ethniques. (Parmi les femmes blanches de banlieue, c’est 51% -46%, Biden-Trump.)

Il y a une poussée d’avertissement ici pour Biden: son avance sur la confiance pour gérer la pandémie est passée de 20 points pendant la flambée estivale des cas à la mi-juillet, 54% -34%, à la marge de 11 points d’aujourd’hui, 51% -40% .

Comme indiqué, l’économie est le problème le plus important, sans consensus sur ce qui va suivre. Dix-sept pour cent choisissent la pandémie comme leur principal problème, et les électeurs probables qui le disent soutiennent Biden de 84% à 13%. À peu près autant disent que c’est soit les soins de santé, soit l’égalité de traitement des groupes raciaux; encore une fois plus de 8 sur 10 dans ces deux groupes soutiennent Biden. Douze pour cent citent le crime et la sécurité comme leur principale préoccupation – et dans ce groupe, 84% soutiennent Trump. Enfin, 11% se concentrent sur la prochaine nomination à la Cour suprême, avec des préférences de vote plus proches, 54% -45%, Biden-Trump.

Dans un autre résultat de délimitation, le public à 54% -42% soutient les récentes manifestations contre le traitement policier des Noirs. Huit partisans sur 10 de ces manifestations sont en faveur de Biden; 77% des opposants sont avec Trump.

Dans tous les domaines, ces résultats éclairent la logique de la campagne actuelle, alors que Trump vante la reprise économique et soulève des préoccupations en matière de criminalité tandis que Biden fait pression sur la réponse à la pandémie, les soins de santé et l’égalité de traitement, et tous deux abordent la question plus délicate de la Cour suprême.

Tierce personne

L’impact des candidats tiers peut être difficile à mesurer, car la pandémie a limité leurs campagnes tout comme celle de Trump et de Biden. Cette enquête a d’abord demandé les préférences de deux candidats, puis a re-posé la question avec Jorgensen et Hawkins ajoutés. Biden, comme indiqué, passe de 54% à 49% avec ces deux inclus; cette baisse est significative au niveau de confiance de 90%, par opposition à la norme conventionnelle de 95%.

Le passage de Trump de 44% à 43% n’est pas statistiquement significatif. Quatre pour cent expriment leur soutien à Jorgensen, qui est sur le bulletin de vote dans les 50 États; 3% pour Hawkins, qui est sur le bulletin de vote dans 28 États. (En 2016, le libertaire a remporté 3%, le candidat vert, 1%.)

Groupes

En utilisant les préférences de deux candidats, d’énormes écarts sont évidents entre les groupes de population. Trump mène par 13 points chez les hommes; Biden, par un large 31 points chez les femmes. Trump a gagné 6 points contre Biden parmi les non diplômés, tandis que Biden mène de 30 points parmi les diplômés universitaires. La course est serrée parmi les électeurs probables âgés de 50 ans et plus, tandis que ceux de moins de 30 ans reculent Biden de près de 2-1 (en utilisant les électeurs inscrits pour une taille d’échantillon adéquate).

Le fait de décoller certains groupes démontre la profondeur de l’écart entre les sexes, en particulier. Alors que la course est proche de 52-47%, Biden-Trump, en banlieue, c’est 60-38%, Trump-Biden, chez les hommes de banlieue, contre 66-34%, Biden-Trump, chez les femmes de banlieue. Et c’est Trump en hausse de 8 parmi les hommes indépendants politiques, contre une éruption Biden-Trump de 77% à 20% parmi les femmes indépendantes.

PHOTO: Cette combinaison de photos montre le candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden le 23 septembre 2020 au Camp North End à Charlotte, Caroline du Nord, et le président Donald Trump lors d'un rassemblement électoral à l'aéroport Cecil de Jacksonville, en Floride, le 24 septembre. 2020.

Cette combinaison d’images montre le candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden le 23 septembre 2020, au Sommet économique des Noirs au Camp North End à Charlotte, Caroline du Nord, et le président Donald Trump lors d’un rassemblement électoral à l’aéroport Cecil de Jacksonville, en Floride, le septembre. 24 février 2020.

Cette combinaison d’images montre le candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden le 23 septembre 2020, au Sommet économique des Noirs au Camp North End à Charlotte, Caroline du Nord, et le président Donald Trump lors d’un rassemblement électoral à l’aéroport Cecil de Jacksonville, en Floride, le septembre. 24 février 2020.

Dans une autre différence marquée, les protestants blancs évangéliques, un groupe républicain central, soutiennent Trump par un 75% -25% attendu – mais les protestants blancs non évangéliques vont de 58% à 41%, Biden-Trump. (Les protestants blancs représentent près de 3 électeurs probables sur 10; 57% sont des évangéliques, le reste non.)

Il convient également de noter que Trump et Biden sont même morts, 49% -49%, dans des ménages qui comprennent un vétéran ou un membre actif de l’armée; ceux-ci sont généralement considérés comme un groupe plus pro-GOP. Trump a été critiqué le mois dernier pour avoir dénoncé le service militaire, ce qu’il a nié.

Parmi les autres groupements, Biden mène de 54% à 42% dans les 13 États qui sont actuellement les plus contestés par les candidats (Arizona, Floride, Géorgie, Iowa, Michigan, Minnesota, Nevada, New Hampshire, Caroline du Nord, Ohio, Pennsylvanie, Texas et Wisconsin). De plus, c’est Biden de 20 points dans les États bleus remportés par Hillary Clinton, alors même morte, 49% -49%, dans les États rouges de 2016. Trump a remporté ces États il y a quatre ans de 53% à 42%.

Comparaisons 2016

Les comparaisons avec 2016, basées sur les résultats du sondage de sortie d’ABC News, sont révélatrices. Parmi les différences les plus frappantes:

Clinton a remporté les modérés politiques par 12 points. Biden mène parmi eux par 47 points, 72% -25% .Clinton a remporté les femmes indépendantes par quatre points. Comme indiqué, Biden mène parmi eux par un remarquable 57 points. Trump a remporté les blancs de 20 points en 2016; il gagne maintenant six points parmi les blancs. Une raison: les femmes blanches sont passées de plus-9 points pour Trump en 2016 à plus de 15 points pour Biden maintenant, 57% -42%. Cela comprend un vaste changement parmi les femmes blanches diplômées d’université, passant de 7 points pour Clinton à 41 points pour Biden maintenant. Clinton a remporté les électeurs diplômés d’université par 10 points; comme indiqué, Biden mène désormais dans ce groupe de 30 points. En plus des femmes blanches diplômées d’université, le changement est net parmi les personnes titulaires d’un diplôme de troisième cycle, passant de 21 points pour Clinton il y a quatre ans à 47 points pour Biden maintenant. marge -point; cela se compare essentiellement à une répartition égale en 2016, 48% -45%, Trump-Clinton.

Trump, dans le même temps, a conservé et même consolidé ses principaux groupes de soutien. Dans l’ensemble, parmi les électeurs probables de 2020 qui déclarent l’avoir soutenu en 2016, 91% le soutiennent maintenant. Il est soutenu par 87% des conservateurs, qui représentent 36% de tous les électeurs probables. Et tandis que Biden ne serait que le deuxième président catholique, les catholiques blancs – un groupe d’électeurs toujours en mouvement – du côté de Trump, 55 à 44%.

PHOTO: Joe Biden, candidat démocrate à la présidentielle, prend la parole lors d'un

Le candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden prend la parole lors d’un « Sommet économique des Noirs » en plein air alors qu’il faisait campagne pour la présidence à Charlotte, N.C., le 23 septembre 2020.

Le candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden prend la parole lors d’un « Sommet économique des Noirs » en plein air alors qu’il faisait campagne pour le président à Charlotte, N.C., le 23 septembre 2020.

Méthodologie

Ce sondage ABC News / Washington Post a été réalisé par téléphone fixe et cellulaire du 21 au 24 septembre 2020, en anglais et en espagnol, parmi un échantillon national aléatoire de 1008 adultes, dont 889 électeurs inscrits et 739 électeurs probables. Les résultats ont une marge d’erreur d’échantillonnage de 3,5 points, y compris les effets de plan, pour l’échantillon complet et les électeurs inscrits, et de 4,0 points pour les électeurs probables. Les divisions partisanes sont de 31% -27% -37%, démocrates-républicains-indépendants, parmi tous les répondants; 33% -29% -35% parmi les électeurs inscrits; et 33% -32% -32% parmi les électeurs probables.

L’enquête a été réalisée pour ABC News par Langer Research Associates de New York, avec échantillonnage et collecte de données par Abt Associates de Rockville, Maryland. Voir les détails sur la méthodologie de l’enquête ici.

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Un commissaire du comté de l’est du Texas accusé de récolte de votes

Une femme accusée de tentative de meurtre pour avoir traversé une foule de manifestants en compétition