in

Le PDG de Wells Fargo s’excuse pour ses commentaires sur la diversité

Le PDG de Wells Fargo, Charles Scharf, s’excuse pour les commentaires qu’il a faits suggérant qu’il est difficile de trouver des cadres noirs qualifiés dans le secteur financier.

Par

KEN SWEET AP Business Writer

23 septembre 2020, 20h05

• 3 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

NEW YORK – Le PDG de Wells Fargo, Charles Scharf, s’est excusé mercredi pour ses commentaires suggérant qu’il est difficile de trouver des cadres noirs qualifiés dans le secteur financier.

Scharf a déclaré dans une note aux employés « il y a un bassin très limité de talents noirs à recruter » dans les entreprises américaines. Le mémo a été rédigé en juin, mais n’a été rendu public que cette semaine.

Les commentaires et déclarations similaires faits lors d’une réunion Zoom, rapportés par ., ont conduit à une réaction intense à Washington et sur les réseaux sociaux.

«C’est peut-être le PDG de Wells Fargo qui n’a pas le talent pour recruter des travailleurs noirs», a déclaré la représentante Alexandra Ocasio-Cortez de New York, sur Twitter.

Scharf a déclaré mercredi dans une déclaration préparée que ses commentaires reflétaient « mon propre parti pris inconscient ».

«Il ne fait aucun doute que Wells Fargo doit faire des progrès significatifs pour accroître la représentation diversifiée», a-t-il écrit. Wells, basé à San Francisco, s’est engagé à augmenter l’embauche de candidats issus de minorités, en particulier dans les collèges et universités noirs, ainsi que de nouveaux programmes de formation à la lutte contre le racisme à la banque.

Comme une grande partie du monde politique et des entreprises, le secteur bancaire a dû faire face à un bilan à la suite de la mort de George Floyd pour son rôle dans l’inégalité raciale et économique à laquelle les Noirs et d’autres minorités sont confrontés. Les banques ont annoncé des changements dans la façon dont elles prêtent et ont créé de nouveaux programmes pour stimuler le développement économique des communautés de couleur.

Mercredi, Citigroup a annoncé qu’il consacrerait 1 milliard de dollars du capital de l’entreprise à la réduction de «l’écart de richesse raciale» aux États-Unis. Cela comprendrait 550 millions de dollars en programmes d’accès à la propriété pour les communautés de couleur et des centaines de millions de dollars pour les entreprises et les fournisseurs appartenant à des Noirs.

La banque américaine est dominée par un leadership largement blanc et masculin. Aucune des six grandes banques de Wall Street n’a jamais eu de PDG noir ou féminin. Citigroup a annoncé il y a deux semaines qu’il promouvrait une femme au poste de PDG l’année prochaine, la première à Wall Street à le faire. Les banques, grandes et petites, sont encore régulièrement citées pour des pratiques discriminatoires, y compris des allégations de «redlining» des acheteurs de maison noirs. Le redlining est une pratique dans laquelle les banques refusent ou évitent de fournir des services de crédit aux consommateurs en raison de la démographie raciale ou du quartier où ils vivent.

Environ 13% des dirigeants nommés dans des sociétés de services financiers sont une minorité raciale ou ethnique, selon Institutional Shareholder Services.

Le dernier Afro-Américain de premier plan à occuper le poste de PDG d’une grande société de services financiers était Kenneth Chenault, l’ancien PDG d’American Express. Il a pris sa retraite en 2018. Dans une interview accordée à l’Associated Press à l’époque, Chenault a qualifié le manque de pipeline de recrutement et de rétention de talents diversifiés d ‘«embarrassant» pour l’industrie des services financiers.

Stanley O’Neal, l’ancien PDG de Merrill Lynch alors qu’elle était encore une société indépendante, est également Black. Il a démissionné en 2007 lors de l’effondrement de l’entreprise.

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Facebook attaqué en justice pour la mort de Kenosha lors des manifestations

Wolf défend le DHS lors de l’audience de confirmation, qualifiant les affirmations du dénonciateur de «  manifestement fausses  »