in

Le personnel de l’Université du Michigan continue d’exiger des changements après la fin de la grève des étudiants

Dans une lettre ouverte, le personnel répond à l’appel pour un «campus sûr et juste».

19 septembre 2020, 11h30

• 6 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

GEO, le syndicat représentant plus de 2000 instructeurs étudiants diplômés et assistants du personnel diplômés des trois campus de l’école, s’est mis en grève le 8 septembre, avec une liste de revendications comprenant le droit de travailler à distance et l’augmentation des tests COVID-19. Mercredi, après avoir prolongé la grève de quatre jours, il a annoncé avoir accepté une deuxième offre de l’université.

PHOTO: Des membres de la section locale 3550 de l'Organisation des employés diplômés manifestent devant Angell Hall sur le campus de l'Université du Michigan à Ann Arbor, Michigan, le 11 septembre 2020.

Des membres de la section locale 3550 de l’Organisation des employés diplômés manifestent devant Angell Hall sur le campus de l’Université du Michigan à Ann Arbor, Michigan, le 11 septembre 2020.

Des membres de la section locale 3550 de l’Organisation des employés diplômés manifestent devant Angell Hall sur le campus de l’Université du Michigan à Ann Arbor, Michigan, le 11 septembre 2020.

Cette décision est intervenue deux jours après que l’Université du Michigan a autorisé la demande d’une ordonnance restrictive temporaire et d’une injonction préliminaire contre la grève syndicale. Au Michigan, il est illégal pour les fonctionnaires de faire grève, a noté l’université dans un communiqué. L’université a depuis retiré son accusation de pratique déloyale de travail et a accepté de rejeter sa demande d’injonction, a déclaré le porte-parole Rick Fitzgerald dans un communiqué.

Les préoccupations du syndicat au sujet de la police sur le campus « ne relèvent pas des paramètres du contrat GEO », a déclaré l’université. Bien que dans un communiqué publié mercredi, le syndicat ait noté qu’il avait gagné « un mouvement progressif mais réel sur nos demandes de maintien de l’ordre », y compris en s’engageant dans un nouveau groupe de travail policier.

PHOTO: Un membre de la section locale 3550 de l'organisation des employés diplômés met un panneau dans le sol pour protester sur le campus de l'Université du Michigan à Ann Arbor, Michigan, le 11 septembre 2020.

Un membre de la section locale 3550 de l’Organisation des employés diplômés met un panneau dans le sol pour protester sur le campus de l’Université du Michigan à Ann Arbor, Michigan, le 11 septembre 2020.

Un membre de la section locale 3550 de l’Organisation des employés diplômés met un panneau dans le sol pour protester sur le campus de l’Université du Michigan à Ann Arbor, Michigan, le 11 septembre 2020.

Bien que les membres du syndicat ne soient plus sur les lignes de piquetage sur le campus d’Ann Arbor, ils ont continué à réclamer un «campus sûr et juste», notamment en soutenant une grève continue des conseillers résidents du premier cycle de l’université. Le 9 septembre, plus de 100 conseillers résidentiels ont voté en faveur de la grève, appelant à une augmentation des protections contre le COVID-19 et à une prime de risque pour les employés étudiants du Michigan Housing, qui ne sont pas formellement syndiqués.

« Ce soir est un début », a déclaré mercredi le syndicat GEO dans son communiqué. << GEO continuera à se battre, notamment pour protéger les assistants résidents de premier cycle et le personnel de restauration contre les représailles pour leur organisation courageuse pour des conditions de travail sûres; pour tenir le nouveau groupe de travail de police de l'Université responsable de la mise en œuvre de changements substantiels et continus dans la police du campus; pour soutenir nos membres dans en deuil des violations individuelles de la santé et de la sécurité, et plus encore. "

Jeudi, le personnel de l’Université du Michigan a publié une lettre ouverte déclarant qu’ils « croient que bon nombre des problèmes pour lesquels GEO et d’autres militants étudiants se battent restent non résolus », et a exprimé son inquiétude face à la réaction de l’université face aux grèves du campus.

« Nous encourageons l’Université à continuer à se réunir dans le cadre de négociations de fond avec la communauté du campus pour créer des solutions éclairées et équitables pour répondre aux besoins de tout le personnel, du corps professoral et des étudiants de l’U-M », indique la lettre. « Le personnel est solidaire des demandes des AR pour une augmentation des tests, des EPI et des stratégies d’application sûres et transparentes des directives COVID qui n’impliquent pas de police armée. »

Vendredi soir, 116 membres du personnel universitaire avaient signé la lettre, qui exigeait que l’université cesse de << représailles contre tous les étudiants travailleurs >> et << assure un environnement de travail sûr, équitable et juste pour toute la communauté de l'Université du Michigan >>, entre autres Actions.

L’Université du Michigan a commencé les cours le 31 août, avec un mélange d’enseignement en personne et à distance. Depuis le 23 août, 128 cas de COVID-19 ont été signalés, sur la base de données publiées sur le site Web de l’université. Cette semaine, l’université a identifié un groupe de 19 cas confirmés de COVID-19 dans l’une de ses résidences universitaires.

En réponse aux préoccupations de GEO et de la communauté, l’université a déclaré plus tôt cette semaine qu’elle augmenterait l’échelle de ses tests de surveillance et s’engagerait à «une plus grande transparence des données». Vendredi, l’université a lancé de nouvelles fonctionnalités de tableau de bord, notamment les numéros de cas répertoriés par résidence universitaire et une nouvelle section contenant des données sur les tests de surveillance. Le mois prochain, le campus d’Ann Arbor lancera des services de test de surveillance diagnostique COVID-19 à base de salive, ce qui permettra à l’université d’augmenter sa capacité de test à 6000, ont déclaré des responsables.

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Le tribunal envisage d’autoriser les caméras de la salle d’audience dans l’affaire George Floyd

Des ex-travailleurs poursuivent Kroger, affirmant qu’ils ont été licenciés pour avoir refusé de porter le symbole arc-en-ciel