in

Des manifestants nus demandent une action après le meurtre de Daniel Prude

Des manifestants ont manifesté à l’extérieur du siège de la police de Rochester nus, à l’exception de «cagoules» en référence au meurtre de Daniel Prude

7 septembre 2020 à 14:31

• 3 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

ROCHESTER, N.Y. – Nus à l’exception des «cagoules» dans une référence au meurtre de Daniel Prude, plusieurs manifestants se sont assis devant le siège de la police de Rochester lundi matin pour faire pression pour que la police rende des comptes, ont rapporté les médias locaux.

Des photos et des vidéos montraient les manifestants, certains avec «Black Lives Matter» écrit sur le dos, assis en silence, les mains derrière eux, dans une rue gorgée de pluie à l’extérieur du bâtiment de la sécurité publique de la ville. Le Democrat & Chronicle a rapporté qu’après un certain temps, les manifestants ont reçu des couvertures et ont été laissés dans des voitures.

Prude, un homme noir de 41 ans, est décédé après que la police l’ait trouvé en train de courir nu dans une rue le 23 mars, lui a mis une cagoule sur la tête pour l’empêcher de cracher, puis l’a maintenu enfoncé pendant environ deux minutes jusqu’à ce qu’il cesse de respirer. Il est décédé une semaine plus tard après avoir été retiré du système de survie.

Son frère, Joe Prude, avait appelé le 911 pour demander de l’aide pour le comportement inhabituel de Daniel Prude. Il avait été emmené à l’hôpital pour une évaluation de santé mentale plus tôt dans la nuit, mais il avait été libéré après quelques heures, a déclaré son frère aux policiers.

Sa mort a suscité l’indignation après que ses proches ont publié mercredi une vidéo de la caméra du corps de la police et écrit des rapports qu’ils ont obtenus grâce à une demande de dossiers publics.

Sept policiers ont été suspendus jeudi et le procureur général de l’État, Letitia James, a déclaré samedi qu’elle formerait un grand jury et mènerait une «enquête exhaustive» sur la mort de Prude. le retard dans la publication des détails de la mort de Prude.

Les responsables du syndicat de la police ont déclaré que les policiers suivaient leur formation.

Les manifestants ont exigé la responsabilité de la police et la législation pour changer la façon dont les autorités répondent aux urgences de santé mentale.

Les manifestations nocturnes se sont poursuivies dimanche, lorsque la police a déclaré que plus de 1000 manifestants avaient défilé vers le bâtiment de la sécurité publique.

Les manifestations des nuits précédentes se sont intensifiées en affrontements entre la police et les manifestants, avec des agents aspergeant les militants avec un spray chimique et tirant ce qui semblait être des boules de poivre pour les chasser des barricades autour du bâtiment du siège. À certains moments, des feux d’artifice ont été tirés et un arrêt de bus a été incendié.

Les médias locaux ont déclaré qu’il n’y avait pas eu de telles confrontations dimanche soir, lorsque les anciens de la communauté ont servi de tampon entre les manifestants et la police.

Le département de police a déclaré qu’aucune arrestation n’avait été effectuée.

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Assange de WikiLeaks devant un tribunal britannique pour lutter contre l’offre d’extradition américaine

Des espoirs audacieux pour les tests d’anticorps viraux toujours insatisfaits