in

La police de Portland déclare une émeute lors de la 100e nuit consécutive de manifestations alors que des «  bombes incendiaires  » sont lancées sur des policiers

La police a déclaré que des «bombes incendiaires» avaient été lancées sur des policiers pendant la nuit.

6 septembre 2020 à 07h24

• 5 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

La 100e nuit consécutive de manifestations à Portland s’est rapidement transformée en émeute samedi alors que les gens lançaient des «bombes incendiaires» artisanales sur les policiers, a indiqué la police.

Au moins un membre de la communauté a été blessé pendant la nuit pendant l’incident, que le bureau de police de Portland a qualifié de « tumultueux et violent ».

« La police tente de rétablir la paix et l’ordre pour la sécurité de ce quartier », a écrit l’agence dans une série de messages sur Twitter. « C’est une émeute. »

PHOTO: la police avance sur les manifestants pour dégager une rue lors de la 100e nuit consécutive de manifestations contre la violence policière et les inégalités raciales, à Portland, Oregon, le 5 septembre 2020.

La police avance sur les manifestants pour dégager une rue lors de la 100e nuit consécutive de manifestations contre la violence policière et les inégalités raciales, à Portland, Oregon, le 5 septembre 2020.

La police avance sur les manifestants pour dégager une rue lors de la 100e nuit consécutive de manifestations contre la violence policière et les inégalités raciales, à Portland, Oregon, le 5 septembre 2020.

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux montre ce qui semble être un cocktail Molotov jeté au milieu de la foule et explosant en flammes dans une rue résidentielle. Les jambes d’une personne semblent prendre feu en s’enfuyant.

Des policiers en tenue anti-émeute sont vus en train d’utiliser des grenades flash-bang tout en faisant des annonces par haut-parleur ordonnant aux gens de disperser la zone. Certains manifestants ont déclenché des feux d’artifice dans la rue alors que la police avançait.

PHOTO: Un manifestant est aidé par un autre à se retirer après avoir affronté la police lors de la 100e nuit consécutive de manifestations contre la violence policière et les inégalités raciales, à Portland, Oregon, le 5 septembre 2020.

Un manifestant est aidé par un autre à se retirer après avoir affronté la police lors de la 100e nuit consécutive de manifestations contre la violence policière et les inégalités raciales, à Portland, Oregon, le 5 septembre 2020.

Un manifestant est aidé par un autre à se retirer après avoir affronté la police lors de la 100e nuit consécutive de manifestations contre la violence policière et les inégalités raciales, à Portland, Oregon, le 5 septembre 2020.

Les troubles dans la plus grande ville de l’Oregon ont éclaté à la suite de la mort, le 25 mai, de George Floyd, un homme noir de 46 ans non armé décédé à Minneapolis après qu’un policier blanc ait été filmé à genoux sur son cou sous le regard de trois autres policiers.

Les manifestations dans les villes des États-Unis et du monde entier appellent à la fin de la brutalité policière et de l’injustice raciale.

PHOTO: Des flammes montent d'une rue après qu'un liquide se soit répandu et allumé lors de manifestations à Portland, Oregon, le 5 septembre 2020.

Des flammes montent d’une rue après qu’un liquide se soit répandu et allumé lors de manifestations à Portland, Oregon, le 5 septembre 2020.

Des flammes montent d’une rue après qu’un liquide se soit répandu et allumé lors de manifestations à Portland, Oregon, le 5 septembre 2020.

Bon nombre des manifestations récentes à Portland se sont soldées par des incendies criminels, du vandalisme et de la violence. Des centaines de manifestants ont été arrêtés par les autorités depuis la fin mai, selon l’Associated Press.

Vingt-sept personnes ont été arrêtées à la suite d’une marche vendredi soir, selon la police, qui a accusé les manifestants d’avoir jeté des pierres sur des policiers et de scandaliser « brûle-le » devant les bureaux de l’Association de police de Portland.

PHOTO: la police avance sur les manifestants pour dégager une rue lors de la 100e nuit consécutive de manifestations contre la violence policière et les inégalités raciales, à Portland, Oregon, le 5 septembre 2020.

La police avance sur les manifestants pour dégager une rue lors de la 100e nuit consécutive de manifestations contre la violence policière et les inégalités raciales, à Portland, Oregon, le 5 septembre 2020.

La police avance sur les manifestants pour dégager une rue lors de la 100e nuit consécutive de manifestations contre la violence policière et les inégalités raciales, à Portland, Oregon, le 5 septembre 2020.

Le week-end dernier, un partisan pro-Trump a été abattu lors de manifestations en duel au centre-ville de Portland.

Le tireur présumé a été tué lors d’une rencontre avec les autorités jeudi.

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Que pensez-vous de cet article ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Facebook bloque les émissions de fin de vie prévues d’un homme malade

Quels États auront Kanye West sur le bulletin de vote maintenant que les délais d’accès sont passés?