in

Hyundai et Kia rappellent des véhicules pour des fuites susceptibles de provoquer des incendies

Les constructeurs automobiles coréens Hyundai et Kia rappellent plus de 591000 véhicules aux États-Unis pour réparer une fuite de liquide de frein qui pourrait provoquer des incendies de moteur

Par

TOM KRISHER AP Auto Writer

3 septembre 2020, 15h30

• 3 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

DETROIT – Les constructeurs automobiles coréens Hyundai et Kia rappellent plus de 600000 véhicules aux États-Unis et au Canada pour réparer une fuite de liquide de frein qui pourrait provoquer des incendies de moteur.

Les rappels concernent plus de 440 000 berlines intermédiaires Kia Optima de 2013 à 2015 et les VUS Kia Sorento de 2014 et 2015. 203 000 VUS Hyundai Santa Fe de 2013 à 2015.

Les constructeurs automobiles affiliés affirment que le liquide de frein peut fuir à l’intérieur d’une unité de commande hydraulique pour les freins antiblocage, provoquant éventuellement un court-circuit électrique pouvant entraîner des incendies.

Le rappel de Kia débutera le 15 octobre, tandis que celui de Hyundai débutera le 23 octobre. Les concessionnaires des deux sociétés inspecteront les unités de contrôle pour détecter les fuites et les remplaceront si nécessaire, sans frais pour les propriétaires.

Dans des documents de l’entreprise publiés jeudi par les régulateurs de sécurité américains, Hyundai a déclaré avoir reçu 15 rapports d’incendies de moteur causés par les fuites de liquide, tandis que Kia en a déclaré huit. Hyundai a déclaré qu’il n’avait connaissance d’aucune blessure et Kia a déclaré qu’il n’en avait pas.

Hyundai a déclaré dans un communiqué qu’il n’était pas nécessaire de garer les véhicules à l’extérieur avant que le problème ne soit résolu, mais si le témoin de freinage antiblocage s’allume, les propriétaires ne devraient pas conduire leur véhicule et devraient contacter un concessionnaire. Ils devraient également déconnecter la batterie 12 volts en retirant le câble positif, a déclaré la société.

Selon des documents de Hyundai, la société a reçu sa première plainte concernant un incendie de moteur dans un Santa Fe 2014 en avril 2018 et a ouvert une enquête. Kia a commencé à enquêter après avoir reçu une plainte concernant une unité de commande fondue dans un Sorento 2015 en février dernier.

Les rappels sont les derniers d’une série de problèmes d’incendie de moteur qui ont tourmenté les deux constructeurs automobiles et ont déclenché des enquêtes de la National Highway Traffic Safety Administration des États-Unis.

En février, Hyundai a rappelé près de 430 000 petites voitures pour un problème similaire mais apparemment sans rapport. La société a déclaré que de l’eau pouvait pénétrer dans le calculateur de freinage antiblocage, provoquer un court-circuit électrique et éventuellement un incendie du moteur. Ce rappel couvrait certains véhicules Elantra 2006 à 2011 et Elantra Touring 2007 à 2011.

La société a déclaré que le court-circuit électrique pourrait provoquer un incendie même lorsque les voitures sont éteintes.

Hyundai a déclaré que le dernier rappel n’était pas lié aux rappels précédents ou aux enquêtes américaines. La société a déclaré qu’elle surveille les problèmes de sécurité, y compris les incendies non liés à une collision, «et agit rapidement pour rappeler tout véhicule présentant des défauts de sécurité».

En avril 2019, la NHTSA a ouvert deux nouvelles enquêtes sur des incendies impliquant des véhicules Hyundai et Kia après avoir reçu des plaintes concernant plus de 3100 incendies et 103 blessés.

L’agence a accordé une pétition demandant des enquêtes par le Centre à but non lucratif pour la sécurité automobile, un groupe de défense des consommateurs.

Les enquêtes, l’une pour Hyundai et l’autre pour Kia, portent sur des incendies non accidentels dans près de 3 millions de véhicules des constructeurs automobiles affiliés. Les enquêtes comprennent les Hyundai Sonata et Santa Fe de 2011 à 2014, les Kia Optima et Sorento de 2011 à 2014 et les Kia Soul de 2010 à 2015. Les plaintes provenaient de consommateurs et de données fournies par les deux constructeurs automobiles.

La NHTSA avait précédemment déclaré qu’elle intégrerait les incendies sans collision dans une enquête de 2017 qui examinait les rappels de véhicules Hyundai et Kia pour des pannes de moteur. Il a ouvert les nouvelles sondes « basées sur l’analyse par l’agence des informations reçues de plusieurs fabricants, des plaintes de consommateurs et d’autres sources. »

Les pannes de moteur et les problèmes d’incendie avec Hyundais et Kias ont affecté plus de 6 millions de véhicules depuis 2015, selon des documents de la NHTSA.

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Que pensez-vous de cet article ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Il est encore trop tôt pour essayer de modifier l’ADN de l’embryon humain, selon un panel

Le dernier: Biden au Wisconsin pour parler à la famille de Blake