in

Les dirigeants libanais entament des pourparlers pour former un nouveau gouvernement de crise

Le Premier ministre libanais a entamé des consultations avec les chefs des factions politiques pour former un nouveau gouvernement de crise

Par

Presse associée ZEINA KARAM

2 septembre 2020 à 08h57

• 3 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

BEYROUTH – Le Premier ministre libanais a entamé des consultations mercredi pour former un nouveau cabinet de crise, un jour après que le président français Emmanuel Macron a déclaré que les politiciens libanais s’étaient engagés à une feuille de route qui commence par la formation d’un gouvernement dans les deux semaines pour promulguer des réformes .

Mustapha Adib, un diplomate de 48 ans, a été approuvé à la hâte pour le poste de Premier ministre plus tôt cette semaine, avant une visite marathon de deux jours de Macron qui s’est terminée mardi soir. Il s’agissait de sa deuxième visite en moins d’un mois alors que le Liban est confronté à de multiples crises et défis – notamment une crise financière et économique sans précédent et les conséquences de l’explosion massive du mois dernier dans le port de Beyrouth qui a ravagé la capitale.

L’explosion géante du 4 août, provoquée par l’inflammation de près de 3000 tonnes de nitrate d’ammonium mal stocké, a entraîné une pression intense sur l’élite dirigeante libanaise, déjà accusée d’avoir conduit le petit pays au bord de l’effondrement total. Au moins 190 personnes ont été tuées et des milliers ont été blessées dans l’explosion.

S’exprimant à l’issue de deux jours de réunions à Beyrouth, Macron a déclaré que la France était déterminée à aider le Liban à sortir de sa crise, mais que le fait de ne pas mettre en œuvre des réformes dans un délai de trois mois entraînerait des actions punitives, notamment le refus d’une assistance internationale vitale et peut-être même des sanctions contre les politiciens.

« Revenir aux affaires comme d’habitude serait de la folie », a déclaré Macron aux journalistes à la fin de sa visite.

La France et la communauté internationale ont déclaré qu’elles n’apporteraient pas d’aide financière au Liban à moins qu’il ne mette en œuvre des changements radicaux visant à lutter contre la corruption généralisée et la mauvaise gestion qui caractérisent la gouvernance ici depuis des décennies.

Adib, un double citoyen libano-français, a promis de mener à bien la mission alors qu’il se préparait à former un nouveau gouvernement, affirmant qu’il travaillerait à la conclusion d’un accord de sauvetage avec le Fonds monétaire international.

L’aide humanitaire a afflué au Liban à la suite de l’explosion de Beyrouth, la plupart allant directement aux ONG et à d’autres agences, et contournant les autorités – un reflet du manque de confiance.

Dans un prétexte apparent à la classe dirigeante, le secrétaire d’État adjoint américain aux Affaires du Proche-Orient, David Schenker, a déclaré qu’il ne rencontrerait pas les politiciens libanais lors d’une visite à Beyrouth mercredi, mais qu’il s’entretiendrait avec des militants de la société civile.

Dans une interview accordée au journal panarabe saoudien Asharq al-Awsat, Schenker a déclaré que le nouveau gouvernement libanais devait croire aux réformes et les mettre en œuvre.

«Il faut un gouvernement qui se soucie de son peuple et de ses revendications, un gouvernement responsable et transparent qui mène des réformes économiques et politiques», a-t-il déclaré.

«Ce ne sera plus les affaires comme d’habitude.»

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Les suspects de l’attentat terroriste Charlie Hebdo sont jugés à Paris

La course du gouverneur de la Caroline du Nord donne le rythme aux démocrates du sud