in

Tillis s’excuse de ne pas avoir gardé son masque à la Maison Blanche

Le sénateur de Caroline du Nord, Thom Tillis, a déclaré qu’il n’avait pas respecté ses propres normes en ne gardant pas son masque facial dans la foule de la Maison Blanche tout en écoutant le discours du président Donald Trump

Par

GARY D. ROBERTSON Associated Press

28 août 2020 à 19h56

• 3 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

RALEIGH, N.C. – Le sénateur de Caroline du Nord, Thom Tillis, a déclaré vendredi qu’il «n’avait pas respecté mes propres normes» en ne gardant pas son masque facial dans la foule de la Maison Blanche tout en écoutant le président Donald Trump accepter la nomination républicaine.

Tillis, qui est dans une tentative de réélection difficile contre le démocrate Cal Cunningham, a constamment parlé de la couverture du visage comme méthode principale pour ralentir la propagation du COVID-19. Lors de dizaines d’assemblées publiques virtuelles, il a exhorté les participants à les porter lorsqu’ils sont à proximité d’autres personnes.

La campagne de Tillis a tweeté une photo du sénateur du premier mandat portant un masque sur la pelouse sud de la Maison Blanche jeudi soir avant le discours de Trump. Mais d’autres médias ont montré plus tard des images de la foule pendant le discours. Là, Tillis était assis dans la foule serrée et largement démasquée, sans masque non plus.

«J’ai souligné l’importance du port de masque tout au long de cette pandémie et j’ai essayé de montrer l’exemple sur cette question, mais la nuit dernière, j’ai été en deçà de ma propre norme», a déclaré Tillis dans un communiqué publié dans le cadre de sa campagne.

Les démocrates ont sauté sur l’erreur non forcée, accusant Tillis d’être un hypocrite.

« Quand vient le temps de choisir entre sa carrière politique et ses principes, Tillis a choisi ce qui est le mieux pour lui », a déclaré le porte-parole du Parti démocrate, Robert Howard, dans un communiqué de presse. « Le sénateur Tillis critiquant les autres sans suivre ses propres mots est une synthèse parfaite des raisons pour lesquelles les Caroliniens du Nord ne font pas confiance à Tillis, et pourquoi il sera démis de ses fonctions cet automne. »

Tillis, dont le siège est l’un des rares démocrates espèrent reprendre pour reprendre le Sénat en 2021, a embrassé le masque il y a des mois lorsque d’autres républicains, en particulier Trump, ont rejeté l’idée.

«J’ai commencé à porter un masque le jour où le groupe de travail COVID (de la Maison Blanche) a dit qu’il commençait à porter des masques. J’en ai porté un depuis lors », a déclaré Tillis aux chefs de restaurant lors d’un petit événement de campagne en personne mardi à Raleigh.

Tillis, l’ancien président de la State House, a également averti les personnes qui ne les portent pas, en particulier lorsqu’elles entrent dans les entreprises.

« Il est également important de maintenir la distance », a-t-il déclaré lors d’une conférence téléphonique avec les électeurs jeudi après-midi pour discuter des directives de l’État sur les coronavirus. Cela signifie, a-t-il ajouté, « certainement pas même s’attarder pendant de longues périodes autour de qui que ce soit, en particulier les personnes ne portant pas de masque. . »

Tillis a tenté de transformer son erreur en une attaque contre Cunningham, qui s’est avéré être en tête dans plusieurs sondages et a battu Tillis au cours des deux trimestres précédents.

Il a accusé Cunningham de trouver des excuses pour des choses comme l’augmentation des impôts alors qu’il était sénateur d’État en 2001 et a déclaré, contrairement au démocrate, « Je peux accepter la responsabilité de mes actes. »

Avatar

Ecrit par garconne

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

«  Nous arrivons chaud!  »: Les manifestants de Milwaukee marchent à pied jusqu’en mars sur Washington

L’ancien président d’université interpelle McConnell sur les questions de race