in

Le contraste saisissant entre les conventions démocrate et républicaine

Après avoir testé chaque membre du personnel, journaliste et individu près de l’ancien vice-président pendant deux jours consécutifs et demandé aux membres de la foule de rester dans ou à proximité de leurs voitures socialement éloignées, Joe Biden et sa femme portaient toujours des masques alors qu’ils regardaient des feux d’artifice ensemble, loin du public enthousiaste après son discours d’acceptation à la Convention nationale démocrate dans le Delaware la semaine dernière.

Lorsqu’on leur a demandé si les précautions prises pour empêcher la propagation du coronavirus étaient excessives, les cadres supérieurs du Comité de la convention nationale démocrate ont répondu que la santé et la sécurité du personnel, des candidats et de toutes les personnes impliquées constituaient la partie la plus importante des quatre jours de programmation. De plus, ils voulaient montrer l’exemple.

« Ce que le vice-président Biden a reconnu, ce que le président Trump ne semble pas faire », a déclaré Joe Solmonese, PDG de la Convention nationale démocrate de 2020, à ABC News par téléphone cette semaine. «Que le peuple américain cherche à donner l’exemple et si le conseil de santé publique est que tout le monde devrait porter un masque, Joe Biden reconnaît la force de sa portée et le degré auquel les gens se tournent vers lui pour diriger.

En ce qui concerne leur approche de la sécurité des coronavirus, les démocrates et les républicains ont largement suivi des normes différentes, ce qui se traduit par des images étonnamment différentes au cours de leurs deux conventions. Le troisième soir de la Convention nationale républicaine, par exemple, le président Trump et le vice-président Mike Pence ont quitté la scène du monument national de Fort McHenry et ont salué la foule de quelques centaines de partisans. Bien qu’ils ne se serrent pas la main, ils ne portent pas non plus de masques. Pence pourrait être vu donner un coup de poing [BUMP?] à au moins un membre de la foule.

La présidente du Comité national républicain, Ronna McDaniel, a déclaré qu’elle n’était pas «au courant de toutes les précautions» prises à Fort McHenry. McDaniel a déclaré qu’elle avait été testée pour le virus mardi avant d’assister au discours de la première dame à la Maison Blanche et à nouveau avant le discours du président à la Maison Blanche jeudi. Les délégués qui se sont rendus à Charlotte, en Caroline du Nord pour certaines des réunions du parti, ont été testés avant leur départ et après leur arrivée dans l’État.

PHOTO: Le président Donald Trump et le vice-président Mike Pence saluent la foule après le discours d'acceptation de Pence lors d'un événement de la Convention nationale républicaine de 2020 qui s'est tenue à Fort McHenry à Baltimore, le 26 août 2020.

Le président Donald Trump et le vice-président Mike Pence saluent la foule après le discours d’acceptation de Pence lors d’un événement de la Convention nationale républicaine 2020 qui s’est tenue à Fort McHenry à Baltimore, le 26 août 2020.

Le président Donald Trump et le vice-président Mike Pence saluent la foule après le discours d’acceptation de Pence lors d’un événement de la Convention nationale républicaine 2020 qui s’est tenue à Fort McHenry à Baltimore, le 26 août 2020.

« Donc, c’est la chose, la Maison Blanche, le RNC et le président vont de l’avant », a déclaré McDaniel à ABC News jeudi sur le podcast Powerhouse Politics. «Nous devons prendre les précautions nécessaires. Porter un masque. Distance sociale. Prenez ces précautions, mais en même temps, nous pouvons équilibrer cela avec le fait d’être ensemble et de continuer à avancer dans nos vies.

Interrogée sur les protocoles de sécurité pour les principaux discours et événements, l’équipe de la convention républicaine n’a donné aucun détail spécifique sur leurs normes ou procédures, sauf pour dire que les masques étaient encouragés mais pas obligatoires pour les participants à l’événement.

Le personnel de campagne du président a déclaré aux journalistes qu’ils travaillaient avec une société médicale, Patronus medical, pour assurer des dépistages cohérents et «la sécurité et le bien-être des personnes sur les lieux de la convention».

Les républicains ont choisi de limiter la plupart de leurs discours avec le public à des espaces plus sûrs et en plein air, et la Maison Blanche a régulièrement testé des personnes qui peuvent se trouver à proximité du président, lorsqu’il est en mission officielle. Le chef de cabinet du vice-président, Marc Short, a déclaré jeudi à MSNBC que le personnel des coulisses de Pence pour son événement à Fort McHenry avait subi des tests et que des contrôles de température avaient été effectués.

Les démocrates n’ont eu aucun orateur pour s’adresser à un public en personne et ont plutôt présenté une convention entièrement virtuelle et entièrement à distance au pays, mais certains orateurs sont apparus avec d’autres personnes. Pourtant, leurs équipes ont mis en place des flux de travail stricts qui comprenaient des tests approfondis et des couvertures faciales obligatoires pour le personnel et les bénévoles travaillant dans les coulisses. À Milwaukee, dans le Wisconsin, où les démocrates géraient toutes leurs salles de contrôle et salles de réunion de style télévision, ils testaient régulièrement quelques centaines d’employés et exigeaient également des masques sur place. Le personnel de sécurité chargé de vérifier les informations d’identification était tenu de porter à la fois des masques et des écrans faciaux.

PHOTO: L'ancien vice-président Joe Biden et son épouse, le Dr Jill Biden, saluent les partisans qui regardent à distance après avoir accepté la nomination du Parti démocrate à la présidence lors de la Convention nationale démocrate, à Wilmington, Del., 20 août 2020.

L’ancien vice-président et candidat démocrate à la présidence Joe Biden et son épouse, le Dr Jill Biden, saluent les partisans qui regardent à distance après avoir accepté la nomination du Parti démocrate à la présidence lors du dernier jour de la Convention nationale démocrate, à Wilmington, Del., 20 août. , 2020.

L’ancien vice-président et candidat démocrate à la présidence Joe Biden et son épouse, le Dr Jill Biden, saluent les partisans qui regardent à distance après avoir accepté la nomination du Parti démocrate à la présidence lors du dernier jour de la Convention nationale démocrate, à Wilmington, Del., 20 août. , 2020.

Les cadres supérieurs de la convention démocrate ont déclaré à ABC qu’ils avaient également testé l’ensemble de leur personnel travaillant sur des sites satellites. Par exemple, les équipes du personnel qui ont préparé le site de Philadelphie où le président Barack Obama a pris la parole et celles qui ont également travaillé sur place dans le Delaware ont toutes été testées à travers les systèmes du comité.

Plus précisément, des échantillons étaient acheminés quotidiennement à Milwaukee, où les démocrates avaient établi une relation avec un laboratoire local. Selon les hauts responsables démocrates, il a fallu des mois pour s’identifier à un laboratoire de Milwaukee qui avait à la fois une capacité de traitement inutilisée et les ressources nécessaires pour augmenter son apport. Les démocrates ont déclaré qu’il était important pour eux de trouver un laboratoire capable de traiter et de traiter leurs échantillons sans ralentir ni affecter leur capacité à traiter également des tests pour d’autres membres de la communauté.

Les conventions finales étaient, à bien des égards, l’aboutissement de points de vue divergents et de normes de campagne qui avaient été exposés pour les deux parties pendant des mois. Biden et Harris ont tous deux participé à des événements et à des collectes de fonds presque exclusivement numériquement, en ligne de loin. Depuis que son personnel de campagne a cessé de travailler à distance à la mi-mars, Biden n’a en fait participé qu’à 15 événements publics en personne – un fait pour lequel Trump et les conservateurs le réprimandent.

L’équipe du président, en revanche, a organisé des événements chaque semaine, avec des salles bondées et peu d’attention portée aux masques ou à la distanciation sociale. La semaine dernière, à la veille de la convention républicaine, le président et son parti ont défié un ordre permanent du gouverneur de Virginie interdisant les rassemblements en personne à l’intérieur. Lors de leur «réunion 2020 du Conseil des politiques nationales» à Arlington, en Virginie, environ 250 personnes ont rempli une salle, la plupart sans masque. La Maison Blanche a réitéré que les personnes proches du président sont régulièrement testées, mais a refusé de dire si cela signifiait que tout le monde dans la salle avait en fait été testé.

Interrogé sur l’apparence de ces événements de campagne, McDaniel a fait valoir que de nombreuses personnes présentes à certains événements de campagne récents avaient en fait porté des masques, bien que les images montrent clairement que cela n’a pas été le cas.

«Je veux dire, ce sont les types de choses que nous devrions faire et les gens le savent», a-t-elle répondu jeudi, mais a continué en argumentant contre certaines des initiatives des démocrates. «Je pense que les démocrates ne suivent pas la science quand ils continuent de dire que nous devons tout fermer. Nous avons mis des précautions en place … Le RNC l’a fait dans notre milieu de travail où nous pouvons travailler. Créez un gagne-pain et soyez en bonne santé et en sécurité », a déclaré McDaniel.

Pendant des mois, les deux parties avaient espéré organiser des événements en personne à plus grande échelle. Frustré par les règles locales limitant la taille des foules, le président Trump a demandé à son personnel de rechercher d’autres endroits où il pourrait encore être autorisé à organiser un rassemblement majeur pendant la pandémie. Pendant quelques semaines, cet été, il a semblé que la Floride pourrait donner son feu vert, mais les cas et les décès ont également augmenté.

Les démocrates ont rédigé un large éventail de contingences pour éventuellement accueillir en toute sécurité différentes tailles de foule potentielles. Leur objectif était de mener des tests quotidiens pour tous les participants à Milwaukee avec des résultats liés aux informations d’identification.

Les démocrates ont fait valoir que si les événements en personne pouvaient théoriquement être effectués en toute sécurité pendant une pandémie, avec des tests quotidiens et des équipements de protection comme sauvegarde, la réalité est que l’accès à des tests rapides et abordables est encore trop limité pour la plupart des Américains.

«Nous avons montré qu’avec des tests, vous pouvez rassembler les gens en toute sécurité», a déclaré à ABC News Andrew Binns, directeur de l’exploitation du Comité de la Convention nationale démocrate 2020. «À l’avenir, n’importe qui peut jeter de l’argent sur n’importe quel événement et le sécuriser, mais nous sommes toujours à la recherche d’un échec national de cette administration. C’est un échec que nous n’ayons toujours pas de système de test qui fonctionne pour le pays … Ce n’est pas vrai que quiconque veut un test puisse passer un test.

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Le révérend Jesse Jackson appelle à une inculpation rapide des officiers dans la fusillade de Jacob Blake

Le procès allègue une force excessive dans une fusillade mortelle par la police