in

Biden bénéficie d’une amélioration de la favorabilité post-convention: POLL

La Convention nationale démocrate, qui a attiré un public plus restreint par rapport au cycle précédent, a tout de même donné un coup de pouce au candidat démocrate Joe Biden, en particulier au sein de la base du parti, selon un nouveau sondage ABC News / Ipsos publié dimanche.

Avant la convention, Biden avait une note de favorabilité négative nette, un peu plus d’Américains ayant une opinion défavorable de l’ancien vice-président que favorable. Dans les jours qui ont suivi la convention, la favorabilité de Biden est passée de 40% il y a un peu plus d’une semaine à 45% dans le nouveau sondage, qui a été réalisé à l’aide du KnowledgePanel d’Ipsos.

Notamment, ce changement a été alimenté par les plus de 8 Américains sur 10 qui en savaient suffisamment sur lui pour se faire une opinion, car le nombre d’Américains disposés à évaluer Biden depuis le sondage ABC News / Ipsos la semaine dernière a peu changé.

Sa favorabilité a grimpé à 86% parmi les démocrates contre 79% dans le dernier sondage. La plus grande préférence de Biden parmi les groupes raciaux reste parmi les Noirs américains, 69% le considérant favorablement, contre 39% des Blancs et 52% des Hispaniques.

La favorabilité du président Donald Trump s’élève actuellement à 32% – peu de changement par rapport au dernier sondage – mais sa défavorisation a atteint 60%, un sommet inquiétant pour le président sortant et quelque chose que les républicains vont essayer de renverser avec leur convention cette semaine. Les notes du vice-président Mike Pence ont à peine changé par rapport à la semaine dernière, 30% lui donnant des notes favorables et 46% le considérant défavorablement.

PHOTO: La sénatrice Kamala Harris accepte la nomination à la vice-présidence démocrate lors de son discours prononcé pour la Convention nationale démocrate largement virtuelle 2020 du Chase Center de Wilmington, dans le Delaware, le 19 août 2020.

La sénatrice Kamala Harris accepte la nomination à la vice-présidence démocrate lors de son discours prononcé pour la Convention nationale démocrate 2020 largement virtuelle du Chase Center de Wilmington, dans le Delaware, le 19 août 2020.

La sénatrice Kamala Harris accepte la nomination à la vice-présidence démocrate lors de son discours prononcé pour la Convention nationale démocrate 2020 largement virtuelle du Chase Center de Wilmington, dans le Delaware, le 19 août 2020.

Le vote de novembre peut être un référendum sur Trump, mais la campagne semble porter sur la capacité de Biden à courtiser les électeurs pour qu’ils rejettent le président. Bien que l’approbation de Trump ait connu peu de mouvement, les marques au-dessus de l’eau de Biden représentent un tournant important pour le joueur de 77 ans, qui entre dans la saison des débats d’automne et des élections générales, dans une meilleure position qu’Hillary Clinton en 2016.

Dans un sondage effectué en 2016 par ABC News / Washington Post après la convention, la cote de favorabilité de Clinton a atteint 48%, soit un gain de 6 points à ce moment-là par rapport au dernier sondage avant la convention. Mais sa défavorisation était de 50%, la plaçant légèrement sous l’eau.

La candidate démocrate à la vice-présidence, Kamala Harris, est un peu moins connue, les 3 Américains sur 4 qui en savent assez sur elle pour la noter lui donnant une cote de favorabilité plus-6 – 41%, contre 35%.

Mais le niveau de reconnaissance du nom de Harris correspond désormais à celui du vice-président en exercice, 76% des Américains étant suffisamment familiers avec Pence pour porter un jugement.

Les notes de Harris représentent une augmentation de 10 points du nombre d’Américains suffisamment familiers avec Harris pour la noter et une légère augmentation numérique de sa cote de favorabilité, par rapport au sondage de la semaine dernière effectué immédiatement après sa sélection.

Parmi la base des démocrates, la favorabilité de Harris est passée à 77%.

Parmi les Noirs américains, 60% ont désormais une attitude favorable à son égard, contre 52% dans le dernier sondage, une montée en partie motivée par une plus grande partie de cette population se formant une opinion – 30% n’en savent toujours pas assez sur elle pour évaluer elle ou n’avait aucune opinion d’elle, contre environ 40% lors du dernier sondage.

PHOTO: Les partisans célèbrent en regardant depuis un parking à l'extérieur du Chase Center à Wilmington Del., Alors que l'ancien vice-président Joe Biden prononce son discours de remerciement lors de la Convention nationale démocrate, le 20 août 2020.

Les partisans célèbrent en regardant depuis un parking à l’extérieur du Chase Center à Wilmington Del., Alors que l’ancien vice-président démocrate Joe Biden, candidat démocrate à la présidentielle, prononce son discours de remerciement lors de la Convention nationale démocrate, le 20 août 2020.

Les partisans célèbrent en regardant depuis un parking à l’extérieur du Chase Center à Wilmington Del., Alors que l’ancien vice-président démocrate Joe Biden, candidat démocrate à la présidentielle, prononce son discours de remerciement lors de la Convention nationale démocrate, le 20 août 2020.

Le changement net pour Biden, et le mouvement plus modeste, mais positif, pour Harris, fait suite à la convention virtuelle des démocrates, qui a duré quatre nuits et s’est concentrée sur la défense d’une présidence de Biden tout en le mettant en contraste avec Trump.

Mais seulement 30% des Américains ont déclaré avoir regardé au moins une partie de la convention, à la télévision ou en ligne cette semaine, contre 70% qui ont déclaré en avoir très peu ou pas du tout.

En 2016, 62% du pays a regardé au moins une partie de la convention démocrate, lorsque Clinton, l’ancien secrétaire d’État, a été nommé, selon un sondage Gallup. La question de Gallup n’incluait pas «en ligne», contrairement au sondage ABC News / Ipsos, qui cherchait à toucher un public éventuellement plus large.

Un peu plus d’un tiers des Américains – 37% – ont déclaré qu’ils n’avaient regardé aucune des conventions de 2016, ou en avaient très peu regardé. Cette année encore, 69% des Américains ont déclaré avoir vu, entendu ou lu la couverture médiatique du rassemblement quadriennal des démocrates.

Dans l’ensemble, une majorité d’Américains – 53% – a donné aux démocrates des notes fortes pour leur message et la programmation tout au long de l’événement virtuel. Un peu plus de 4 Américains sur 10 ont désapprouvé.

Juste avant que Trump et le GOP ne passent leur semaine sous les projecteurs, une légère majorité d’Américains – 51% – ont déclaré que les démocrates se concentraient trop sur la critique de leurs homologues républicains, tandis que 45% ont déclaré qu’ils maintenaient le bon équilibre.

Lors du sondage Gallup de 2016, 43% ont déclaré que les démocrates maintenaient le bon équilibre, tandis que 44% pensaient que le parti passait trop de temps à marteler ses rivaux.

Ce sondage ABC News / Ipsos a été réalisé par le KnowledgePanel® d’Ipsos Public Affairs du 21 au 22 août 2020, en anglais et en espagnol, auprès d’un échantillon national aléatoire de 714 adultes. Les résultats ont une marge d’erreur d’échantillonnage de 4,0 points, y compris l’effet de plan. Consultez les résultats principaux du sondage et les détails de la méthodologie ici.

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Mises à jour sur le coronavirus: les cas de COVID-19 en Floride sur le point de franchir une étape sombre

Ouragan Marco, tempête tropicale Laura en direction de la côte du Golfe