in

Le gouverneur de Géorgie abandonne le procès pour le mandat du masque d’Atlanta

Le gouverneur de Géorgie, Brian Kemp, a déclaré qu’il abandonnait un procès contre la ville d’Atlanta dans un différend sur l’obligation de la ville de porter des masques en public et d’autres restrictions liées à la pandémie COVID-19

13 août 2020 à 18h58

2 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

ATLANTA –
Le gouverneur de Géorgie, Brian Kemp, a déclaré jeudi qu’il abandonnait un procès contre la ville d’Atlanta dans un différend sur l’obligation de la ville de porter des masques en public et d’autres restrictions liées à la pandémie COVID-19.

Kemp avait poursuivi le maire d’Atlanta Keisha Lance Bottoms et le conseil municipal. Le gouverneur républicain a fait valoir que les dirigeants locaux ne peuvent imposer des mesures plus ou moins restrictives que celles de ses décrets.

La décision d’abandonner le procès intervient alors que les négociations ordonnées par un juge entre Kemp et Bottoms ont échoué, selon un communiqué de Kemp.

Dans une série de décrets, Kemp a fortement exhorté les gens à porter des masques, mais a refusé de les exiger. Et il a cherché à empêcher les gouvernements locaux d’émettre des ordonnances exigeant que des masques soient portés.

Bottoms, un démocrate, avait déclaré que ces déclarations étaient des recommandations, pas des ordres juridiques, et que Kemp ne comprenait pas ce qu’elle faisait.

Le procès intenté le 16 juillet demandait à un juge d’annuler les ordonnances de Bottoms qui sont plus restrictives que celles de Kemp, de l’empêcher de délivrer de telles ordonnances, de demander au conseil municipal de ne pas ratifier les actions de Bottoms ou d’adopter des ordonnances incompatibles avec les ordonnances de Kemp. Il a également cherché à interdire à Bottoms de faire des déclarations publiques affirmant qu’elle avait une autorité supérieure à celle de Kemp, et à exiger des autorités municipales qu’elles appliquent «toutes les dispositions» des ordonnances existantes de Kemp.

Dans un dossier judiciaire le mois dernier, les avocats de la ville ont fait valoir que le procès était interdit par l’immunité souveraine, qui stipule que les gouvernements des États et locaux ne peuvent pas être poursuivis sans leur consentement. La ville a le droit de prendre des mesures pour protéger le public, et son mandat de masque n’est pas incompatible avec ou préempté par l’ordre du gouverneur, a fait valoir le dossier de la ville.

«En l’absence de leadership de l’État sur cette question, les gouvernements locaux sont intervenus pour protéger leurs citoyens», indique le dossier de la ville.

L’Association municipale de Géorgie, qui représente les gouvernements municipaux dans tout l’État, ainsi que les législateurs démocrates et plusieurs syndicats avaient déposé des mémoires indiquant que le gouverneur avait outrepassé son autorité en essayant de limiter les mesures supplémentaires prises par les gouvernements locaux pour lutter contre la propagation du coronavirus .

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Que pensez-vous de cet article ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Matthew McConaughey fait griller le Dr Anthony Fauci dans une interview Instagram sur COVID-19

L’appel 911 d’un flic en congé à propos de jeunes noirs soulève des questions