in

Kansas, une mère de 3 enfants disparue en voyage pour rendre visite à sa famille en Alabama

Marilane Carter, 36 ans, a parlé pour la dernière fois à sa famille de Memphis, Tennessee.

8 août 2020 à 23h22

4 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

Une mère de trois enfants du Kansas est portée disparue depuis une semaine après être partie en voyage pour rendre visite à sa famille en Alabama.

Marilane Carter, 36 ans, a quitté son domicile à Overland Park, au Kansas, juste à l’extérieur de Kansas City, dans la nuit du samedi 1er août, selon la police. Elle a été vue pour la dernière fois dans des images de surveillance dans un hôtel de West Plains, Missouri, le lendemain matin.

Les forces de l’ordre ont déclaré que Carter avait parlé pour la dernière fois à sa famille ce dimanche près de Memphis, dans le Tennessee, avant que son téléphone ne s’éteigne. La police a confirmé que son téléphone portable avait sonné pour la dernière fois dans cette zone.

Son mari, Adam Carter, a déclaré à l’affilié de Kansas City ABC que sa femme avait passé environ trois heures à l’hôtel du Missouri avant de partir et lui parlait lorsque son téléphone est mort. Elle a parlé à sa mère quelques minutes plus tard et son téléphone est mort à nouveau.

La police d’Overland Park a déclaré qu’elle « avait fait des déclarations concernant sa famille et qu’elle n’avait plus été entendue depuis dimanche 2 août ».

Les autorités n’ont pas précisé ce qui avait été dit.

« Elle cherchait des soins de santé mentale et elle ne voulait aller nulle part à Kansas City, mais elle voulait aller dans un endroit qu’elle connaissait bien », a déclaré Adam Carter, qui travaille comme pasteur au Kansas, à KMBC. le samedi.

Marilane Carter, 36 ans, a disparu le 1er août 2020, après que la mère de trois enfants du Kansas soit allée rendre visite à sa famille en Alabama. Elle a parlé pour la dernière fois à la famille de Memphis, Tennessee.

Marilane Carter, 36 ans, a disparu le 1er août 2020, après que la mère de trois enfants du Kansas soit allée rendre visite à sa famille en Alabama. Elle a parlé pour la dernière fois à la famille de Memphis, Tennessee.

Overland Park, Kan., Département de police

La mère de Marilane Carter vit à Birmingham, en Alabama, et elle allait également voir sa nièce nouveau-née.

Carter a déclaré que la famille avait recherché dans la zone du pont Interstate 55 sur le fleuve Mississippi à Memphis, où le téléphone portable a sonné pour la dernière fois sa position. Elle n’a pas utilisé son téléphone ni sa carte de crédit depuis qu’elle s’est entretenue avec son mari et sa mère dimanche soir.

« Nous sommes dévastés parce qu’elle a trois enfants et ils pleurent tous les soirs », a déclaré Marlene Mesler, la mère de Marilane, à la filiale WBMA de Birmingham ABC. « Ils demandent leur maman. Son mari l’aime tellement. »

La police a déclaré qu’elle conduisait une GMC Acadia 2011 grise avec la plaque d’immatriculation du Kansas, 194 LFY.

Carter pèse environ 5 pieds 8 pouces et 130 livres avec de longs cheveux bruns et des yeux verts. La police a déclaré qu’elle avait été vue pour la dernière fois portant un t-shirt vert et un pantalon de yoga noir.

« C’est une mère aimante, une épouse aimante. Nous avons une excellente relation. Elle me manque terriblement. Je la veux à la maison. Je veux qu’elle soit à la maison avec nos enfants », a déclaré Adam Carter.

Erin Calabrese et Ahmad Hemingway d’ABC News ont contribué à ce rapport.

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Au milieu d’une pandémie, l’avenir de nombreuses écoles catholiques est mis en doute

Des manifestations éclatent dans toute la Biélorussie après des élections contestées alors que la police sévit contre les manifestants