in

Les sauveteurs au Liban récupèrent plus de corps quelques jours après l’explosion

Les équipes de sauvetage recherchent les décombres du port de Beyrouth à la recherche de corps près de trois jours après qu’une explosion massive a provoqué une vague de destruction dans la capitale libanaise, tuant près de 150 personnes et en blessant des milliers.

Par

ZEINA KARAM et ANDREA ROSA Associated Press

7 août 2020 à 08h40

3 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

BEYROUTH –
Vendredi, les équipes de secours recherchaient toujours les décombres du port de Beyrouth, près de trois jours après qu’une explosion massive a provoqué une vague de destruction dans la capitale libanaise, tuant près de 150 personnes et en blessant des milliers.

Au moins quatre autres corps ont été retrouvés au cours des dernières 24 heures, et les autorités affirment que le nombre de morts est passé à 149. L’explosion a déchiqueté un grand silo à grains, dévasté des quartiers proches du port et laissé plusieurs pâtés de maisons jonchés de verre et de gravats.

Les équipes de secours françaises et russes avec des chiens ont fouillé la zone portuaire vendredi, au lendemain de la visite du président français Emmanuel Macron sur le site, promettant une aide et promettant de faire pression pour que les dirigeants politiques libanais soient en place depuis longtemps.

L’explosion aurait été causée par l’inflammation de 2750 tonnes de nitrate d’ammonium, un produit chimique utilisé pour les explosifs et les engrais, qui avait été stocké au port depuis qu’il avait été confisqué sur un cargo saisi en 2013.

Le gouvernement a lancé une enquête car il a fait l’objet de critiques croissantes, de nombreux Libanais attribuant la catastrophe à la négligence et à la corruption.

Des équipes de recherche et de sauvetage ont été envoyées de plusieurs pays pour aider à localiser les survivants de l’explosion. Parmi ceux qui se trouvaient dans les décombres près du silo à grains se trouvait Joe Akiki, un ouvrier portuaire de 23 ans porté disparu depuis l’explosion.

Une équipe de 55 secouristes français qui a commencé à travailler jeudi a retrouvé quatre corps, selon le colonel Tissier Vincent, le chef de la mission. Les pompiers libanais travaillent également sur le port démoli, où bulldozers et excavateurs barattaient les décombres.

Des dizaines de personnes sont toujours portées disparues et à l’entrée du port une famille attendait des nouvelles d’un proche.

Quelque 300 000 personnes – plus de 12% de la population de Beyrouth – ne peuvent pas rentrer chez elles en raison de l’explosion, qui a fait sauter des portes et des fenêtres à travers la ville et laissé de nombreux bâtiments inhabitables. Les autorités ont estimé les pertes entre 10 et 15 milliards de dollars.

Les hôpitaux endommagés, déjà mis à rude épreuve par la pandémie de coronavirus, ont toujours du mal à faire face aux blessés.

L’enquête se concentre sur les fonctionnaires des ports et des douanes, 16 employés étant détenus et d’autres interrogés. Mais de nombreux Libanais disent que cela indique une pourriture beaucoup plus grande qui imprègne le système politique et s’étend aux plus hauts dirigeants du pays.

Pendant des décennies, le Liban a été dominé par les mêmes élites politiques – dont beaucoup d’anciens chefs de guerre et commandants de milice de la guerre civile de 1975 à 1990. Les factions au pouvoir utilisent les institutions publiques pour accumuler des richesses et distribuer le favoritisme aux partisans. Trente ans après la fin de la guerre civile, les pannes d’électricité sont encore fréquentes, les ordures ne sont souvent pas ramassées et l’eau du robinet est en grande partie imbuvable.

Même avant l’explosion, le pays était plongé dans une grave crise économique qui était également largement imputée à la classe politique. Le chômage montait en flèche et un effondrement de la monnaie locale a anéanti l’épargne de nombreuses personnes, ce qui rendra la tâche de reconstruction après l’explosion encore plus ardue.

———

L’écrivain d’Associated Press Joseph Krauss à Jérusalem a contribué.

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Que pensez-vous de cet article ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

«  Rendez-vous au tribunal  »: l’ACLU dépose près de 400 affaires contre Trump

Le dirigeant australien refuse d’attaquer ses ennemis politiques à cause du virus