in

3 membres d’une milice armée blessés dans une fusillade lors d’une manifestation de Breonna Taylor

Un membre de la milice a apparemment déchargé son arme par accident.

26 juillet 2020 à 01h52

6 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

Trois membres d’une milice armée ont été abattus dans un accident apparent lors d’une manifestation appelant à la justice pour Breonna Taylor à Louisville samedi après-midi.

Les trois personnes, toutes membres de la NFAC, ont subi des blessures non mortelles, selon le service de police du métro de Louisville. Le tireur était également membre de la milice.

Le fondateur du groupe, John « Grand Master Jay » Johnson, a déclaré à ABC News que des membres de la milice inspectaient les armes à feu avant la manifestation lorsque l’arme d’une femme a été accidentellement déchargée. Johnson a qualifié la femme de stagiaire.

«Aujourd’hui, peu avant 13 heures, trois personnes ont été touchées par des coups de feu à la suite de la décharge de l’arme de quelqu’un qui participait à la manifestation de la NFAC à Baxter Park», a déclaré le chef de la police par intérim de Louisville Metro, Robert Schroeder, dans un communiqué. «La Division des incendies de Louisville et le LMEMS sont arrivés peu de temps plus tard et ont transporté les trois victimes à l’hôpital de l’Université de Louisville avec des blessures non mortelles. Toutes les personnes impliquées sont membres du CNSA et il n’y a pas de suspects en suspens.

La police a déclaré que l’enquête sur la fusillade était en cours.

« C’est une situation tragique qui aurait pu être bien pire », a ajouté Schroeder. « J’encourage tous ceux qui choisissent d’exercer leurs droits du deuxième amendement à le faire de manière responsable. »

La police de Louisville a publié des images de surveillance de la fusillade montrant des dizaines de membres de la NFAC en train de se déplacer dans le parc avant la marche lorsque l’arme s’est déchargée accidentellement et que quelques personnes sont tombées au sol blessées.

Les membres du NFAC brandissent leurs armes à feu avant une marche le 25 juillet 2020 à Louisville, dans le Kentucky. Le groupe marche en réponse au meurtre de Breonna Taylor.

Les membres du NFAC brandissent leurs armes à feu avant une marche le 25 juillet 2020 à Louisville, dans le Kentucky. Le groupe marche en réponse au meurtre de Breonna Taylor. Brett Carlsen / .

Johnson n’a pas fait de commentaire sur le processus de sélection du groupe pour ceux qui ont pris part à la marche armée.

« Je pense que chacun devrait exercer la plus grande responsabilité lors de la manipulation des armes à feu, mais là encore, nous avons affaire à des humains qui font des erreurs », a déclaré Johnson à ABC News.

Le NFAC, qui est l’abréviation de «Not F ——- Around Coalition», marchait en treillis de style militaire et portait des armes semi-automatiques afin d’attirer l’attention sur la fusillade mortelle de Taylor en mars. Johnson a déclaré qu’environ 2500 membres armés et 300 miliciens non armés ont pris part à la marche.

L’EMT, âgée de 26 ans, a été tuée chez elle lorsque la police a exécuté un mandat d’arrêt à la recherche d’un trafiquant de drogue. Le petit ami de Taylor, Kenneth Walker, a ouvert le feu sur la police en pensant que quelqu’un entrait par effraction dans la maison. Taylor a été touché par des coups de feu au moins huit fois lorsque la police a riposté.

Des membres armés de «l’ANCA» défilent dans le centre-ville en direction du Hall of Justice à Louisville, Ky., Le samedi 25 juillet 2020.

Des membres armés de «l’ANCA» défilent dans le centre-ville vers le Hall of Justice à Louisville, Ky., Le samedi 25 juillet 2020. Timothy D. Easley / AP

Depuis des mois, les manifestants demandent que les trois officiers impliqués dans la fusillade soient arrêtés et inculpés. Les manifestations ont gagné en intensité après l’assassinat par la police de George Floyd à Minneapolis en mai.

L’agent Brett Hankison a été congédié le mois dernier pour avoir enfreint la procédure lorsqu’il a tiré sur Taylor.

La police de Louisville s’était déclarée prête pour des manifestations dans la ville samedi et avait fermé des routes par mesure de précaution pour permettre aux membres du NFAC et à d’autres de marcher.

« Le LMPD reste attaché à l’expression pacifique des opinions sous le premier amendement. Comme nous l’avons fait depuis plusieurs semaines, il n’y aura pas besoin d’intervention policière tant qu’il n’y aura pas de menace pour la sécurité publique », a déclaré la police dans un communiqué vendredi. « Nous ne tolérerons pas la barricade des rues par des non-forces de l’ordre, empêchant la circulation ou tentant de menacer ou de forcer les personnes non impliquées dans les manifestations à partir de leur destination prévue. »

Des contre-manifestants, une milice d’extrême droite appelée les Three Percenters, ont également participé à la manifestation de samedi.

Joshua Hoyos d’ABC News a contribué à ce rapport.

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Une organisation de la faim expulse Yoho après l’incident du Capitole

Un bateau de croisière allemand met les voiles, espère qu’un court voyage déjouera le virus