in

Tesla essaie de garantir aux travailleurs qu’il n’y a pas de grande épidémie de virus

Tesla essaie d’assurer à ses 55 000 employés qu’il n’y a pas eu de grande épidémie de coronavirus dans les installations de l’entreprise dans le monde, malgré un rapport d’un site Web de l’industrie selon lequel plus de 130 employés ou sous-traitants de Tesla ont été testés positifs

Par

Écrivain automatique TOM KRISHER AP

16 juillet 2020 à 18h53

4 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

DETROIT –
Tesla essaie d’assurer à ses 55000 employés qu’il n’y a pas eu de grande épidémie de coronavirus dans les installations de l’entreprise dans le monde, malgré un rapport d’un site Web de l’industrie des véhicules électriques selon lequel plus de 130 employés ou entrepreneurs de Tesla ont été testés positifs.

Dans un courriel adressé aux travailleurs mercredi soir, l’entreprise a déclaré que depuis janvier, elle avait eu moins de 10 cas de virus à l’origine du COVID-19 qui ont été transmis sur le lieu de travail.

Mais l’e-mail de Laurie Shelby, vice-présidente de Tesla pour l’environnement, la sécurité et la santé, a également confirmé que Tesla étudie plus de 130 tests positifs parmi les employés, y compris ceux qui ont contracté le virus à l’extérieur des installations de Tesla. Elle a déclaré que moins de 0,25% des employés dans le monde ont été testés positifs pour le nouveau coronavirus, ce qui équivaut à un peu plus de 137 travailleurs.

Son message est venu en réponse à un rapport d’Electrek.co selon lequel plus de 130 employés ou sous-traitants de Tesla ont été testés positifs, et des centaines d’autres attendent les résultats des tests. Le site Web a déclaré qu’il avait basé le rapport sur les données internes de l’entreprise.

Shelby a écrit que l’histoire faisait référence à des données «  qui étaient en cours de validation  » et incluait des employés du monde entier qui pourraient avoir été infectés mais qui ne sont jamais entrés sur un site Tesla, ou qui ont été infectés à la maison alors que les opérations de Tesla étaient fermées plus tôt dans l’année. Un porte-parole de Tesla n’a pas voulu commenter le rapport ou l’e-mail, qui a été obtenu par l’Associated Press.

« Presque tous – plus de 99,99% – de ces événements n’étaient pas des cas de virus transmis au travail », a écrit Shelby dans l’e-mail. «La plupart des cas positifs provenaient d’une personne vivant avec ou voyageant avec une personne atteinte de COVID-19 et sont retournés au travail après avoir récupéré de chez eux.»

Shelby a écrit que Tesla n’a aucun employé dans un état grave n’importe où dans le monde à cause de COVID-19.

Un message a été laissé jeudi demandant des commentaires sur les chiffres du département de la santé publique du comté d’Alameda, en Californie, qui comprend Fremont, l’emplacement de la seule usine d’assemblage de Tesla aux États-Unis. L’usine emploie environ 10 000 travailleurs.

Certains travailleurs ont refusé de retourner à l’usine de peur d’attraper le virus. Ils l’ont fait après que le PDG Elon Musk, en mai, ait défié les ordres du département de la santé de ne pas redémarrer la production sous les ordres d’arrêt en raison du virus.

Certains employés et militants syndicaux de Tesla affirment que l’entreprise menace de licencier des employés qui ne sont pas revenus, mais les responsables de Tesla ont déclaré que les allégations concernant les licenciements n’étaient pas vraies. Les travailleurs disent avoir entendu parler des cas de COVID-19 à l’usine, mais ils ne connaissent pas les chiffres. Ils ont appelé l’entreprise et le service de santé à publier les chiffres.

Cependant, Shelby a écrit dans le courriel qu’un sondage auprès des employés a révélé que la grande majorité des travailleurs se sentent à l’aise avec les mesures de sécurité prises par l’entreprise.

Parmi les mesures figurent un nettoyage accru, une limitation de l’accès aux installations, des contrôles de température pour les employés avant leur entrée dans les bâtiments, des quarts décalés pour séparer les travailleurs, des barrières supplémentaires entre les employés et la fourniture d’équipements de protection, a écrit Shelby.

Elle a exhorté les travailleurs à porter des masques ou des couvre-visages pour rester en bonne santé et sauver des vies et a averti que le fait de ne pas porter de masques si nécessaire ou de ne pas les porter correctement entraînera des sanctions disciplinaires. Elle a également écrit que les travailleurs devraient rester à la maison s’ils sont malades.

Musk a rouvert l’usine de Fremont le 11 mai au mépris des ordonnances du comté. Le département de la santé avait considéré l’usine comme une entreprise non essentielle qui ne pouvait pas s’ouvrir complètement sous les restrictions de virus, mais Tesla a soutenu qu’elle était essentielle selon les directives fédérales.

Le lendemain, cependant, le ministère de la Santé a annoncé que l’usine pourrait reprendre la production tant qu’elle respecterait les précautions de sécurité des travailleurs qu’elle avait acceptées.

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Enquêteurs: un couple texan a fraudé des millions d’armées

3 autres États partagent des données de licence pour les efforts de citoyenneté