in

Shamima Begum, épouse de l’Etat islamique, obtient le droit de retourner au Royaume-Uni pour faire appel de sa perte de citoyenneté

Begum avait 15 ans lorsqu’elle a quitté le Royaume-Uni pour rejoindre le califat.

16 juillet 2020 à 11h39

6 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

LONDRES –
Shamima Begum, la Britannique qui a rejoint l’État islamique à l’adolescence en 2015, devrait être autorisée à retourner au Royaume-Uni afin de contester la décision du gouvernement de la dépouiller de sa citoyenneté.

Begum, 20 ans, a vu sa citoyenneté retirée par le gouvernement britannique pour des raisons de sécurité au début de 2019, après avoir été découverte vivant dans un camp de réfugiés dans le nord de la Syrie par Anthony Lloyd, correspondant de guerre du Times of London. Elle avait fui le Royaume-Uni et avait été mariée à un combattant de l’Etat islamique, quatre ans plus tôt, à l’âge de 15 ans.

L’ancienne épouse de l’Etat islamique avait fait appel de la décision au motif qu’elle l’avait laissée apatride, mais en février, un tribunal a déclaré qu’en raison de sa double nationalité britannique et bangladaise, la décision de la dépouiller de sa nationalité était légale.

(FICHIERS) Cette photo de document prise le 17 février 2015, une capture vidéo prise par CCTV, reçue du Metropolitan Police Service (MPS) le 23 février 2015, montre Shamima Begum traversant des barrières de sécurité à l’aéroport de Gatwick, au sud de Londres.

(FICHIERS) Cette photo de document prise le 17 février 2015, une capture vidéo prise par CCTV, reçue du Metropolitan Police Service (MPS) le 23 février 2015, montre Shamima Begum traversant des barrières de sécurité à l’aéroport de Gatwick, au sud de Londres. – / POLICE MÉTROPOLITAINE / . via Gett

Son avocat avait fait valoir que Begum, qui reste dans le camp du nord de la Syrie, ne pouvait pas contester avec succès la décision du gouvernement car elle ne pouvait pas retourner au Royaume-Uni, selon des informations parues dans les médias britanniques. Jeudi, à la Cour d’appel de Londres, trois juges ont statué en sa faveur, affirmant que Begum pourrait retourner dans son pays de naissance pour contester légalement la décision.

«La Cour reconnaît qu’il existe des problèmes de sécurité nationale concernant Mme Begum mais la Cour parvient à la conclusion… nonobstant ces préoccupations, la seule manière dont elle peut avoir un recours équitable et efficace devant la SIAC [the Special Immigrations Appeals Commission] c’est pour que Mme Begum soit autorisée à venir au Royaume-Uni pour poursuivre cet appel », a déclaré la Cour d’appel dans un communiqué aux médias.

Le gouvernement a déclaré qu’il ferait appel du jugement.

Un juge a déclaré que Begum « pourrait être arrêtée et inculpée à son arrivée au Royaume-Uni et placée en détention provisoire en attendant son procès », selon le jugement.

(FICHIERS) Dans cette photo prise le 22 février 2015, Renu, la sœur aînée de la jeune britannique disparue Shamima Begum, tient une photo de sa sœur lors d’un entretien avec les médias dans le centre de Londres, le 22 février 2015.

(FICHIERS) Dans cette photo prise le 22 février 2015, Renu, la sœur aînée de la britannique Shamima Begum, disparue, tient une photo de sa sœur lors d’un entretien avec les médias dans le centre de Londres, le 22 février 2015. Laura Lean / POOL / . via .

En février 2020, James Longman, correspondant à l’étranger d’ABC News, s’est entretenu avec Begum et une autre épouse de l’Etat islamique, la Canadienne américaine Kimberly Polman, où ils ont partagé une tente. Tout au long de l’entretien, les deux femmes ont appelé ISIS «elles».

Les deux femmes ont dit qu’elles étaient différentes des autres femmes de l’Etat islamique dans le camp.

« Certains d’entre eux ont célébré la mort de Baghdadi, car il n’était pas assez radical pour eux », a déclaré Begum, faisant référence à Abu Bakr al-Baghdadi, qui a été tué lors d’un raid d’octobre 2019.

Bien que Begum soit maintenant autorisée à retourner au Royaume-Uni, il n’est pas encore clair comment son retour dans le pays depuis le nord de la Syrie pourrait être assuré. Depuis sa découverte en février 2019, Begum, qui a eu trois enfants pendant son séjour avec Daesh, tous décédés, a demandé à plusieurs reprises au public un retour au Royaume-Uni.

« Il s’agit d’une décision très décevante de la Cour », a déclaré dans un communiqué un porte-parole du ministère de l’Intérieur, l’organisme gouvernemental chargé de l’immigration et de la police. « Nous allons maintenant demander l’autorisation de faire appel de ce jugement et de suspendre son effets en attendant tout appel ultérieur. La priorité absolue du gouvernement demeure le maintien de notre sécurité nationale et la sécurité du public. »

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Que pensez-vous de cet article ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Mises à jour en direct sur le coronavirus: le gouverneur de Géorgie Brian Kemp interdit aux villes et aux comtés d’exiger des masques

Bretelles du nord-est pour une possible vague de chaleur alors que les températures augmentent à travers les États-Unis