in

Un garçon d’un an tué à Brooklyn alors que la violence armée se poursuit dans les villes

La ville de New York a connu 11 tirs dimanche, a annoncé la police.

13 juillet 2020 à 15h27

6 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

Un garçon d’un an a été tué par balle et trois adultes ont été blessés lors d’un barbecue à Brooklyn dimanche soir, clôturant une journée de tirs dans la ville, selon la police.

Vers 23 h 30, des policiers ont répondu à un appel de coups de feu du 911 tiré à l’extérieur du terrain de jeu Raymond Bush dans le quartier de Bedford-Stuyvesant et ont trouvé plusieurs victimes, selon une porte-parole de la police. Davell Gardner Jr., 1 ans, a été blessé par balle à l’abdomen, transporté au centre médical interconfessionnel par des moyens privés, puis précipité au centre médical de Maimonides, où il a été déclaré mort, selon le NYPD.

Un homme de 36 ans qui a reçu une balle dans la jambe a été transporté à l’hôpital et se trouve dans un état stable, a indiqué la police. Un homme de 35 ans qui a été blessé par balle à l’aine a été conduit à l’hôpital en privé et était dans un état inconnu, selon la porte-parole de la police.

La police a déclaré qu’une autre victime, un homme de 27 ans, est entré dans un hôpital de Brooklyn avec une blessure par balle à l’une des chevilles, mais son état était inconnu.

La police a déclaré que deux hommes vêtus de noir ont ouvert le feu sur le groupe en train de préparer le barbecue et se sont enfuis dans le parc en VUS. Il n’y a eu ni échange ni discussion avant le coup de feu, a indiqué la police.

L’enquête est en cours et il n’y a eu aucune arrestation lundi matin, selon la police.

La police enquête sur les lieux d’une fusillade impliquant un enfant d’un an à Brooklyn, New York, le 13 juillet 2020.

La police enquête sur les lieux d’une fusillade impliquant un enfant d’un an à Brooklyn, New York, le 13 juillet 2020. WABC

Le tournage du terrain de jeu faisait partie d’un dimanche violent dans la ville. Il y a eu 11 tirs, avec 16 personnes tuées au total.

L’un des coups de feu impliquait un garçon de 12 ans qui a été blessé à la jambe alors qu’il était assis sur son perron à Brooklyn, selon la police. Davell est la seule victime qui a été tuée.

Les fusillades à New York sont passées de 84 à 223 au cours des quatre dernières semaines, soit un bond de 165,5%, selon les dernières données policières du NYPD publiées la semaine dernière. Le nombre de victimes de fusillades est passé de 100 à 304 au cours de la même période, soit un bond de 204%, selon les données du NYPD.

Les tirs dans le quartier de Brooklyn où Davell a été tué est passé de deux à sept et le nombre de victimes de tirs est passé de deux à neuf au cours de la période de 28 jours, selon les données du NYPD.

Les tirs dans d’autres villes, comme Chicago et Philadelphie, ont augmenté au cours des dernières semaines.

La police enquête sur les lieux d’une fusillade impliquant un enfant d’un an à Brooklyn, New York, le 13 juillet 2020.

La police enquête sur les lieux d’une fusillade impliquant un enfant d’un an à Brooklyn, New York, le 13 juillet 2020. WABC

Le maire de New York, Bill de Blasio, a été visiblement ébranlé lors de sa conférence de presse quotidienne lundi matin lorsqu’il a parlé de la mort de Davell. Le maire a condamné la violence et a déclaré que tous les New-Yorkais devaient travailler ensemble pour freiner les tirs.

« Il ne s’agit pas seulement de police. Il doit s’agir de police et de communauté ensemble », a-t-il déclaré. « Nous devons toujours nous souvenir des bonnes personnes qui ripostent. »

Le Conseil de la ville de New York a approuvé son budget et retiré un milliard de dollars du budget du NYPD en réponse aux appels à la réforme de la police il y a près de deux semaines. De Blasio a déclaré que le changement de budget était une bonne décision et a attribué la montée de la violence à une « tempête parfaite » de chômage croissant, à la tension entre la communauté et la police, un système de justice pénale qui n’a pas fonctionné en raison de la pandémie et d’autres facteurs. .

« Nous nous sommes vus nous battre contre des circonstances beaucoup plus difficiles, mais cela va prendre beaucoup pour celui-ci », a-t-il déclaré.

Aaron Katersky et Mark Crudele d’ABC News ont contribué à ce rapport.

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

ONU: Une pandémie pourrait pousser des dizaines de millions de personnes à la faim chronique

Des militants cherchent à dépénaliser les champignons «magiques» à Washington