in

La WNBA consacre la saison 2020 aux efforts de justice sociale

Cela vient du fait que les joueurs ont consacré leurs propres efforts à la justice sociale.

6 juillet 2020 à 21h01

4 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

La WNBA et la WNBPA ont annoncé lundi qu’elles mettront du travail dans la justice sociale et honoreront le mouvement Black Lives Matter au cours de la saison 2020.

Cela inclut une nouvelle plate-forme, The Justice Movement, et un conseil de justice sociale, car les acteurs ont intensifié leurs efforts pour soutenir la justice sociale sur et hors des tribunaux.

Lorsque la saison débutera fin juillet à l’Académie IMG de Bradenton, en Floride, les équipes porteront des uniformes spéciaux pour demander justice pour les femmes et les filles, notamment Breonna Taylor, qui a été tuée par balle par Louisville, Kentucky, des policiers en mars, et Vanessa Guillen, soldat de Fort Hood.

Pendant la saison, les joueurs porteront également des maillots d’échauffement qui affichent des messages de justice sociale, avec « Black Lives Matter » sur le devant et « Say Her Name » sur le dos. « Black Lives Matter » sera également mis en évidence sur les courts pendant les matchs.

La NBA affichera également des messages de justice sociale sur le dos des maillots lorsque la ligue reprendra le jeu le 30 juillet, selon ESPN.

Le logo de la WNBA est visible sur un dossier de chaise lors d’un match entre le Lynnes du Minnesota et le Chicago Sky at Target Center, le 25 mai 2019, à Minneapolis.

Le logo de la WNBA est visible sur un dossier de chaise lors d’un match entre le Lynnes du Minnesota et le Chicago Sky at Target Center, le 25 mai 2019, à Minneapolis.Sam Wasson / .

Par le biais de son conseil de justice sociale, la WNBA et son syndicat des joueurs, la WNBPA, prévoient d’organiser des conversations sur la race, les inégalités et d’autres problèmes sociaux par le biais de tables rondes virtuelles, de podcasts et plus encore. La programmation sera annoncée à une date ultérieure.

Les membres du Conseil comprendront des joueurs comme la meneuse de jeu de New York Liberty Layshia Clarendon et la MVP de Seattle Storm Breanna Stewart, qui ont tous deux plaidé pour l’ajout de « Black Lives Matter » aux courts de la ligue. Les conseillers incluent également la co-fondatrice de Black Lives Matter, Alicia Garza, la PDG de Rock the Vote, Carolyn DeWitt, et Black Girls Rock! fondatrice Beverly Bond.

« Nous sommes incroyablement fiers des joueurs de la WNBA qui continuent de diriger avec leurs voix inspirantes et leurs actions efficaces dans la lutte dédiée de la ligue contre le racisme et la violence systémiques », a déclaré la commissaire de la WNBA, Cathy Engelbert, dans un communiqué. « Le changement systémique ne peut pas se produire du jour au lendemain, mais il est de notre responsabilité partagée de faire tout ce que nous pouvons pour sensibiliser et promouvoir la justice que nous espérons voir dans la société. »

L’annonce intervient alors que plusieurs joueurs de la WNBA, dont la garde d’Atlanta Renee Montgomery et Natasha Cloud des Washington Mystics, se sont retirés de la saison 2020 pour se concentrer sur la réforme de la justice sociale.

D’autres joueurs ont déclaré qu’ils ne joueront pas cette saison en raison de problèmes de santé au milieu de COVID-19. La saison se jouera sans fans en raison de la pandémie.

Lundi, la ligue a annoncé que sept joueurs de la WNBA étaient positifs pour COVID-19 sur 137 joueurs testés entre le 28 juin et le 5 juillet.

Kayna Whitworth, d’ABC News, a contribué à ce rapport.

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Amy Cooper accusée dans Central Park de faux rapport contre l’observateur d’oiseaux noirs

Un citoyen américain en grève de la faim libéré d’une prison égyptienne