in

Des manifestants saccagent le siège du Département de la sécurité publique de Géorgie à Atlanta

Deux employés de l’État ont été traités pour inhalation de fumée.

5 juillet 2020 à 18h18

5 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

Armés de pierres, de peinture en aérosol et de feux d’artifice, des manifestants seraient descendus dimanche matin au siège du Georgia Bureau of Public Safety à Atlanta, vandalisant le bâtiment et provoquant un incendie qui a blessé deux employés de l’agence d’application de la loi, ont annoncé les autorités.

Environ 60 à 100 manifestants, vêtus de vêtements sombres et dont beaucoup portaient des masques, ont causé « d’importants dégâts » à l’installation, notamment la rupture de plusieurs fenêtres et la peinture au pistolet des graffitis sur le bâtiment, selon le lieutenant Stephanie Stallings, porte-parole du département d’État du Public Sécurité.

« Des feux d’artifice ont été lancés par l’une des fenêtres, provoquant un petit incendie dans l’un des bureaux », a déclaré Stallings dans un communiqué.

Stallings a déclaré que les employés sur place au moment de l’attaque ont rapidement éteint l’incendie, mais deux travailleurs du DPS ont été traités pour inhalation de fumée.

Un véhicule DPS stationné devant le bâtiment a également été vandalisé, a déclaré Stallings.

Le bâtiment, vu en arrière-plan, qui abrite le siège de la Georgia State Patrol est vandalisé à Atlanta, le 5 juillet 2020.

Le bâtiment, vu en arrière-plan, qui abrite le siège de la Georgia State Patrol est vandalisé à Atlanta, le 5 juillet 2020.Kimberly Krautter / AP

Le bâtiment abrite plusieurs autres agences d’État.

Stallings a déclaré que le coût estimé des dommages à l’immeuble était toujours en cours d’évaluation.

Il n’était pas clair si des arrestations avaient été effectuées.

Le Georgia DPS supervise les opérations quotidiennes de la Georgia State Patrol.

Le vandalisme est survenu au cours des semaines de manifestations à Atlanta et dans tout le pays, qui ont commencé avec la mort de George Floyd, le 25 mai, à Minneapolis, et ont été suivies par la mort, le 12 juin, de la fusillade de la police à Atlanta d’un autre Afro-américain, Rayshard Brooks, après qu’il a été retrouvé endormi dans sa voiture dans la voie d’accès au restaurant d’un restaurant Wendy’s.

Garrett Rolfe, l’officier de police qui a tiré sur Brooks, a été renvoyé du service de police et accusé de meurtre pour crime. Un autre officier impliqué dans l’incident, Devin Brosnan, a été placé en congé administratif et accusé de voies de fait graves.

Le chef de la police d’Atlanta, Erika Shields, a démissionné immédiatement après la mort de Brooks.

La fusillade de Brooks est survenue quelques jours seulement après que six policiers d’Atlanta ont été inculpés au criminel après avoir été filmés en train de tirer de force deux étudiants d’un collège, de briser ses vitres et d’utiliser un pistolet paralysant tout en les arrêtant pour protester contre la mort de George Floyd dans Minneapolis a continué à proximité.

Des mandats d’arrêt ont été délivrés contre Lonnie Hood, Roland Claud, Mark Gardner, Armond Jones, Willie Sauls et Ivory Streeter pour l’incident de la caméra. Deux des policiers, Gardner et Streeter, ont été licenciés et les autres ont été placés en congé administratif.

Ahmad Hemingway, d’ABC News, a contribué à ce rapport.

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Certains athlètes de K-State protestent contre le tweet de Floyd

Les débats deviennent émotionnels alors que les écoles décident de la manière et de l’ouverture.