in

L’Inde, l’Irlande, le Mexique et la Norvège remportent des sièges au Conseil de sécurité de l’ONU

Le Canada a dépensé près de 1,7 million de dollars pour sa campagne.

18 juin 2020 à 14h36

5 min de lecture

5 min de lecture

Partager sur FacebookPartager sur TwitterEnvoyer cet article

L’Inde, l’Irlande, le Mexique et la Norvège ont remporté des sièges non permanents au très convoité Conseil de sécurité des Nations Unies – le conseil d’administration le plus puissant de l’organisation – pour le mandat du comité de 2021-2022.

L’Inde, le plus grand pays du monde sans poste permanent au Conseil de sécurité, s’est présenté sans opposition pour un siège attribué à sa région géographique. Le Mexique a également couru sans adversaire.

En lice pour l’un des deux sièges vacants disponibles dans sa région, le Canada n’a pas réussi à obtenir suffisamment de votes pour se joindre au conseil, perdant face à l’Irlande et à la Norvège.

L’ambassadrice de la Norvège aux Nations Unies, Mona Juul, vote lors des élections aux Nations Unies, le 17 juin 2020, au siège de l’ONU à New York.

L’ambassadrice de la Norvège auprès des Nations Unies, Mona Juul, vote lors des élections aux Nations Unies, le 17 juin 2020, au siège de l’ONU à New York.Eskinder Debebe / Photo ONU via AP

Ni le Kenya ni Djibouti – tous deux en compétition pour un siège représentant la région Afrique – n’ont obtenu suffisamment de votes pour obtenir une place au conseil. Un deuxième tour de scrutin pour déterminer le vainqueur est prévu jeudi.

Le Conseil de sécurité dispose de 10 sièges non permanents, chacun pour un mandat de deux ans. L’organe comprend également cinq membres permanents: les États-Unis, la Chine, la France, la Russie et le Royaume-Uni. Les membres permanents ont le droit d’exercer un veto sur toute résolution.

Les pays doivent réclamer les deux tiers des voix de l’Assemblée générale des Nations Unies pour siéger au Conseil de sécurité.

Avec son pouvoir d’approuver les opérations de maintien de la paix, le Conseil de sécurité représente une opportunité pour de nombreux petits pays d’exercer un plus grand pouvoir au niveau international – et beaucoup se plieront en quatre pour gagner un siège.

L’élection de mercredi intervient après des mois de campagne intense. Le Canada affirme avoir dépensé près de 1,7 million de dollars pour sa campagne, qui comprenait une invitation pour les diplomates des Nations Unies à assister à un concert de Céline Dion.

La BBC rapporte que la Norvège a dépensé 2,8 millions de dollars pour obtenir l’une des premières positions de l’ONU. Tout en ne dépensant que 800 000 $, l’Irlande a courtisé les diplomates en les amenant à un concert de U2.

La pandémie mondiale de coronavirus a compliqué l’élection de mercredi, obligeant les délégués à entrer un par un à l’Assemblée générale pour voter au scrutin secret.

L’échec du Canada à remporter un siège au conseil – pour la deuxième fois en 10 ans – représente un coup dur pour son premier ministre Justin Trudeau, avec le chef de l’opposition du pays, Andrew Scheer, tweetant: « Un autre échec des affaires étrangères pour Justin Trudeau. Il garde la séquence en vie! Il a vendu les principes du Canada pour un projet personnel de vanité et il a encore perdu. Quel gaspillage.

L’Inde, l’Irlande, le Mexique et la Norvège rejoindront officiellement le Conseil de sécurité lorsque leur mandat commencera le 1er janvier.

Alexandre D

Ecrit par Alexandre D

Père de famille, et toujours à l'affût d’une news que les autres n’auraient pas… Je mets à disposition, mes découvertes, mes petites infos trouvées ici et là, et j’espère que vous les apprécierez.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Trump et Obama réagissent à la décision de SCOTUS sur le DACA

Le chef des médias mondiaux de Trump fait face à une réaction brutale du GOP suite aux licenciements