in

Troy Deeney et plusieurs coéquipiers de Watford refusent de s’entraîner

Troy Deeney est l’un des nombreux joueurs de Watford qui ont choisi de ne pas participer à l’entraînement en petit groupe mercredi, le lendemain du jour où trois membres du personnel de jeu et d’entraînement du club, dont le défenseur central Adrian Mariappa, ont été trouvés positifs au test Covid-19.

Quatre groupes de joueurs, de cinq au maximum chacun, se sont entraînés sur la base du club de Hertfordshire. Si l’on exclut Mariappa, qui est isolé pendant sept jours et sera retesté avant de reprendre l’entraînement, Gerard Deulofeu, qui a emménagé dans la maison de son kinésithérapeute en Espagne avant que ce pays n’impose son verrouillage pour accélérer son rétablissement après une grave blessure au genou, et ceux qui ont été prêtés lorsque la ligue de football a été interrompue, le club compte 26 professionnels seniors, dont trois gardiens de but.

Ceux qui ont choisi de ne pas y assister ont reçu des détails sur les exercices que leurs coéquipiers devaient effectuer et ont été invités à les faire seuls. Ils n’ont aucune pression pour venir sur le terrain d’entraînement avant d’être à l’aise pour le faire.

« Je pense qu’il est important qu’ils se sentent capables de prendre une telle décision », a déclaré Nigel Pearson, le directeur de Watford, à Sky Sports. « Je pense que l’un des facteurs clés dans ce domaine est qu’il y a encore quelques questions sans réponse. Partout où il y a un élément de doute, et si les joueurs ont le sentiment qu’il y a trop de points d’interrogation, alors nous respectons leur décision ».

Watford a été l’un des clubs les plus francs en ce qui concerne les projets de relance de la Premier League en juin. Deeney avait déclaré qu’il ne participerait pas aux entraînements de groupe et, le week-end dernier, Pearson a fait part de ses inquiétudes quant à la possibilité d’un décès lié à un coronavirus dans la ligue. « J’ai fait connaître ma position très clairement, en termes de ce que je pense de la situation générale, mais après avoir dit que mon travail consiste toujours à soutenir les personnes avec lesquelles je travaille, et c’est ce que je vais faire », a déclaré Pearson mercredi. « Une fois que la décision de redémarrer a été prise, il était très important que nous essayions de créer un environnement dans lequel les joueurs se sentent en sécurité ».

Watford, comme d’autres clubs, décidera s’il faut soutenir les protocoles conçus pour permettre la formation au contact une fois que ceux-ci auront été proposés. Le gouvernement espère approuver les directives cette semaine.

Mariappa a révélé qu’il était le joueur de Watford qui a été testé positif au coronavirus mais a déclaré qu’il était asymptomatique et n’avait enfreint aucune directive. « C’était une grande surprise car je n’ai pas vraiment quitté la maison, à part quelques exercices et une promenade bizarre avec les enfants », a-t-il déclaré au Telegraph. « Je me suis surtout contenté de faire l’école à la maison et de me maintenir en forme. Mon mode de vie est très calme, certainement pas de fêtes ou de sorties ou quoi que ce soit, donc je ne sais vraiment pas comment je l’ai eu. Comme la plupart des gens, nous avons eu plus de livraisons de nourriture et d’autres choses, donc c’est peut-être une façon de faire, et mon partenaire est allé au supermarché plusieurs fois ».

La position adoptée par Deeney et d’autres joueurs de Watford a été soutenue par Jonas Baer-Hoffmann, chef du syndicat international des joueurs Fifpro. « Il y a beaucoup de terrain inexploré en ce qui concerne ces protocoles », a-t-il déclaré. « Ils parlent tous de gestion des risques et aucun système ne peut exclure le risque d’infection. Il s’agit donc de la probabilité avec laquelle vous minimisez ce risque. Les joueurs devraient avoir le droit d’exprimer leurs préoccupations et devraient être au centre du processus d’élaboration des règles pour les mettre en œuvre ».

M. Baer-Hoffmann a approuvé l’appel de M. Deeney en faveur de recherches supplémentaires sur les effets du Covid-19 sur les Noirs, les Asiatiques et les minorités ethniques et a ajouté : « Nous avons entendu de nombreux joueurs [dans les ligues européennes de haut niveau] dire qu’ils subissent des pressions. Nous avons également entendu dire que les joueurs ne se sentaient pas suffisamment impliqués dans l’élaboration de ces protocoles. En Allemagne, les joueurs n’ont pas participé au processus, franchement pas du tout. Soyons également honnêtes, beaucoup de joueurs veulent revenir et sont heureux que le football trouve un moyen de revenir mais, bien sûr, en aucune circonstance ».

Pierre.T

Ecrit par Pierre.T

Je suis un passionné d’infos en tous genres.Depuis toujours j’aime, partager, expliquer et écrire. J’ai décidé de prolonger mes centres d’intérêt avec vous. Je vous laisse lire….

Que pensez-vous de cet article ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement

0

Trump : Une défaite écrasante en 2020 ?

Lady Gaga était très septique sur son duo avec Ariana Grande