Etudiants : vous allez facilement obtenir ces aides de plusieurs milliers d’euros avec nos tips

Montrer les titres Cacher les titres

La vie estudiantine est souvent synonyme de budget serré.

Entre le coût des fournitures scolaires, le logement ou encore l’alimentation, il peut être parfois difficile de boucler ses fins de mois lorsque l’on poursuit ses études. Heureusement, il existe de nombreuses solutions pour venir en aide aux étudiants en difficulté financière.

Lire aussi :

À découvrir Ai-je droit au chèque énergie pour payer le gaz et électricité ? Comment savoir ?

Aide financière d’urgence auprès du Crous

L’une des premières possibilités à explorer est le Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (Crous). Celui-ci met effectivement à disposition des aides ponctuelles pour les étudiants qui traversent une situation exceptionnelle en cours d’année. Il s’agit généralement d’une participation aux frais courants (loyer, alimentation, etc.) destinée à alléger les charges des bourses-étudiants.

Cette aide méconnue de la CAF de plus de 1000 € peut vous être accordée

Dossier social étudiant : la démarche à suivre

Le Crous offre différentes formes d’aides qui sont accordées sur examen du dossier social étudiant (DSE). Ce dossier unique, qui doit être rempli en ligne chaque année entre janvier et mai, permet à l’étudiant d’avoir accès à l’ensemble des dispositifs du Crous dont l’aide personnalisée au logement (APL), la bourse sur critères sociaux, et bien sûr les aides financières d’urgence.

Les conditions pour bénéficier de ce dispositif

Pour être éligible à cette aide financière d’urgence, l’étudiant doit remplir plusieurs conditions. D’une part, il est impératif de justifier les difficultés financières rencontrées. Les événements familiaux ou personnels qui ont provoqué un besoin de soutien doivent également être mentionnés dans le dossier. Par ailleurs, seule une situation exceptionnelle et imprévisible peut donner lieu au versement de celle-ci.

Soutiens ponctuels offerts par les universités et établissements d’enseignement supérieur

Outre les aides du Crous, les étudiants peuvent également solliciter des dispositifs auprès de leur université ou établissement d’études supérieures. Certaines structures proposent en effet des services spécifiques pour accompagner les apprenants en situation précaire. Par exemple, les permanences sociales réalisées par la médecine préventive au sein des campus sont souvent une source précieuse de conseils et d’appui.

À découvrir Quelles sont ces aides à la Santé que vous pouvez obtenir ?

Fonds de solidarité : une initiative propre à chaque université

Les fonds de solidarité universitaire s’avèrent également intéressant, puisqu’ils permettent la mise en place d’aides personnalisées pour pallier les difficultés momentanées des jeunes. Selon les universités, ces financements sont accordés sous forme de microcrédits remboursables, de bourses ou encore de matériel informatique destiné aux étudiants.

Associations étudiantes : un engagement en faveur des plus vulnérables

Il convient aussi de rappeler l’investissement des associations étudiantes dans l’amélioration des conditions de vie et d’études pour les jeunes en difficulté. Ces organismes, présents au sein de nombreuses universités, mettent en place divers dispositifs pour soutenir les étudiants en détresse financière : épicerie solidaire, aide juridique, parrainage ou encore préparation de repas gratuits.

Fonds national d’aide d’urgence : quels publics concernés ?

Le fonds national d’aide d’urgence (Fnaeu) est également un dispositif proposé aux étudiants. Cependant, ce type de financement concerne principalement ceux qui sont âgés de moins de 28 ans et qui ne bénéficient pas déjà d’une bourse sur critères sociaux. Ce fonds vise à soutenir les apprenants rencontrant de grandes difficultés matérielles, en leur offrant une aide ponctuelle et/ou annuelle, versée selon les besoins du demandeur.

Le Fone : un service complémentaire des autres aides

Il est important de préciser que le Fnaeu n’est pas incompatible avec les autres dispositifs dont pourrait éventuellement bénéficier l’étudiant (APL, par exemple). Il peut donc être considéré comme une aide supplémentaire, garantissant ainsi un accompagnement complet de ceux-ci jusqu’à la réussite de leurs parcours académiques.

Nouvelle aide sociale de 497 euros : ne passez plus à côté

À découvrir Congé maternité mieux rémunéré mais attention à ce qui va changer en 2024

L’allégement des coûts de la vie quotidienne pour aider les étudiants en difficulté

Enfin, il existe aussi des mécanismes permettant d’atténuer la charge financière quotidienne des étudiants. Par exemple, les campus universitaires offrent souvent des services restauration à tarifs réduits pour les jeunes confrontés à de faibles ressources. De même, il est possible de se tourner vers le système de foyers résidences qui met à disposition des logements abordables et adaptés aux besoins des étudiants précaires.

En conclusion, quelle que soit la situation d’un jeune traversant une période difficile en termes de budget, il existe une multitude de solutions pour lui venir en aide. Des prestations du Crous aux dispositifs spécifiques proposés par les universités, en passant par les fonds d’aide d’urgence ou encore les structures mises en place au sein de chaque campus, chaque étudiant dispose ainsi des moyens nécessaires pour poursuivre ses projets éducatifs dans les meilleures conditions.

Shirley Taieb

À propos de l'auteur, Shirley Taieb

Shirley Taieb, rédactrice passionnée et talentueuse, manie les mots avec précision pour captiver les lecteurs. Son style percutant et sa créativité en font une plume incontournable dans l'univers du journalisme. Shirley manie tous les sujets de Garconne-Magazine, on peut même dire que c'est elle qui dirige la rédaction et nos choix éditoriaux.

Partagez votre avis