Comment prendre rendre sa retraite en Europe et bénéficier des soins médicaux en France ?

Montrer les titres Cacher les titres

De plus en plus de Français choisissent de passer leur retraite à l’étranger, que ce soit pour profiter d’un climat plus clément ou s’installer dans un pays dont ils apprécient la culture.

Mais qu’en est-il de la prise en charge médicale lorsqu’on réside à l’étranger et souhaite continuer à se faire soigner en France ? Examinons les différentes démarches à suivre pour profiter au mieux de votre retraite européenne tout en gardant l’esprit tranquille concernant vos soins médicaux.

Sécurité sociale et affiliation au régime français

Pour pouvoir recevoir des soins en France et bénéficier de la prise en charge de la Sécurité sociale française, il est important de rester affilié au régime français. Cela signifie que vous devez être pensionné par le régime de retraite français et avoir travaillé en France une partie de votre carrière professionnelle. Autrement, il existe une autre possibilité pour les ressortissants européens ou suisses qui permet de demander le formulaire S1, qui atteste de leurs droits aux prestations de santé.

Dans quel pays pouvez-vous vivre comme un roi avec votre retraite ?

À découvrir Petites retraites : découvrez de combien votre pension va augmenter cette année

Droit aux soins médicaux en France

Même si vous êtes affilié à la Sécurité sociale française et percevez une pension de retraite française, cela ne garantit pas automatiquement votre droit à bénéficier de soins médicaux en France. En effet, il faut également résider sur le sol français au moins 183 jours par année civile afin de garantir votre droit à être pris en charge. Cette durée minimale de résidence est fixée pour éviter les abus et garantir que le système de protection sociale reste équilibré.

Bénéficier de la prise en charge pour des soins médicaux ponctuels en France

Si vous ne respectez pas la condition de résidence minimale, vous pourrez tout de même bénéficier d’une prise en charge pour vos soins médicaux en France, mais seulement pour des actes ponctuels et non programmés. Vous devrez alors présenter une Carte européenne d’assurance maladie (CEAM) qui prouve que vous êtes affilié à un régime de sécurité sociale dans votre pays de résidence. Cette carte permet de bénéficier du remboursement des frais de santé sur la base des tarifs en vigueur en France.

Attention à l’expiration de la CEAM

La CEAM a une durée de validité limitée, généralement de deux ans. Il convient donc de vérifier sa date d’expiration avant de partir pour la France et de procéder à son renouvellement si nécessaire. À noter également que la CEAM ne couvre pas les soins programmés, c’est-à-dire ceux qui sont planifiés à l’avance et dont le motif principal du séjour en France est la réalisation des soins médicaux.

Inscription au dispositif “Complémentaire Santé Solidaire” pour les retraités à faibles revenus

Les retraités dont les revenus sont modestes peuvent bénéficier d’une aide pour leurs soins médicaux en France, même s’ils résident à l’étranger. Pour cela, ils doivent être inscrits au dispositif Complémentaire Santé Solidaire, qui est accordée sous condition de ressources et sur une base individuelle.

À découvrir Ce virement de 760 € que des millions de personnes vont avoir sur leur compte bancaire

Conditions pour obtenir la Complémentaire Santé Solidaire

Pour pouvoir prétendre à cette aide, le demandeur doit remplir les conditions suivantes :

  • Avoir des ressources inférieures à un plafond fixé annuellement (10 % du Smic horaire brut pour une personne seule, soit environ 1 500€ par mois)
  • Être âgé de 65 ans ou plus
  • Résider en France métropolitaine ou dans les DOM-TOM
  • Ne pas être affilié à une mutuelle ou à un autre organisme complémentaire de protection sociale

La demande de Complémentaire Santé Solidaire se fait auprès de la caisse d’assurance maladie dont relève la retraite du demandeur. Si la demande est acceptée, la prise en charge des soins médicaux en France sera facilitée et ce sans avoir à faire jouer son assurance privée.

Faire appel à une assurance santé privée pour couvrir ses dépenses de santé en France

Enfin, pour garantir une prise en charge optimale de vos frais médicaux lors de séjours ponctuels en France, il peut être judicieux de souscrire une assurance santé privée. Celle-ci va couvrir les dépenses de santé non prises en charge par la sécurité sociale, comme les dépassements d’honoraires ou les frais annexes (optique, dentaire…).

Comparer les contrats d’assurance santé pour trouver la meilleure offre

N’hésitez pas à consulter plusieurs offres et à comparer leurs garanties ainsi que leur niveau de remboursement. Il est également essentiel de bien étudier les conditions générales du contrat, notamment les exclusions, délais d’attente et plafonds de remboursement.

À découvrir Retraite : Ce placement sans risque est le meilleur moyen de préparer sa retraite en diminuant vos impôts

Dans tous les cas, il convient de bien anticiper votre prise en charge médicale lorsque vous planifiez un séjour en France pendant votre retraite européenne. En suivant les démarches évoquées plus haut et en vous informant sur vos droits, vous pourrez profiter pleinement de vos années de repos tout en veillant sur votre santé.

Shirley Taieb

À propos de l'auteur, Shirley Taieb

Shirley Taieb, rédactrice passionnée et talentueuse, manie les mots avec précision pour captiver les lecteurs. Son style percutant et sa créativité en font une plume incontournable dans l'univers du journalisme. Shirley manie tous les sujets de Garconne-Magazine, on peut même dire que c'est elle qui dirige la rédaction et nos choix éditoriaux.

Partagez votre avis