Les aides méconnues de la CAF pour les retraités : ne passez pas à côté !

Montrer les titres Cacher les titres

La Caisse d’allocations familiales (CAF) propose un certain nombre d’aides financières pour les personnes âgées et retraitées. Nombreux sont ceux qui ignorent ces droits ou, tout simplement, n’en ont jamais entendu parler. Pourtant, il existe des dispositifs très intéressants et simples à mettre en place si vous êtes éligibles. Il est essentiel de prendre le temps de se renseigner puisque ces aides peuvent améliorer considérablement votre quotidien, principalement en cette période de fin d’année.

L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)

L’ASPA est une aide financière attribuée aux personnes âgées disposant de faibles ressources. Elle permet ainsi de garantir un revenu minimum aux bénéficiaires, en complétant leurs ressources jusqu’à hauteur d’un montant plafond fixé par l’État.

À découvrir Petites retraites : découvrez de combien votre pension va augmenter cette année

Conditions d’éligibilité et montants

Pour bénéficier de l’ASPA, il est nécessaire d’être âgé de 65 ans ou plus (ou 62 ans en cas d’inaptitude au travail), de résider en France et de disposer de ressources inférieures au montant de l’ASPA. En 2021, les montants mensuels de l’ASPA s’élèvent à :

  • 903,20 € pour une personne seule vivant à domicile
  • 1.402,22 € pour un couple vivant à domicile
  • 826,20 € pour une personne seule hébergée en établissement
  • 1.274,59 € pour un couple hébergé en établissement.
Lire aussi   Retraite 2024 : Grand Changement Adieu Malus et Bonjour Pensions Augmentées

A noter que les ressources prises en compte incluent les revenus d’activité et de remplacement ainsi que les pensions de retraite, le patrimoine du demandeur n’étant pas intégré au calcul.

Démarches administratives

Pour demander l’ASPA, il est nécessaire de s’adresser directement auprès de sa caisse de retraite ou, alternativement, de la CAF. Le formulaire Cerfa N°13435*04 doit être complété et accompagné des pièces justificatives nécessaires. Les personnes n’hébergeant pas leur conjoint peuvent également bénéficier d’un versement trimestriel de 408 €.

L’aide personnalisée au logement (APL)

L’APL est une aide destinée à faciliter l’accès ou le maintien dans un logement, même pour les retraités. Elle est attribuée sous conditions de ressources et dépend du montant du loyer ainsi que du type de logement.

À découvrir Ce virement de 760 € que des millions de personnes vont avoir sur leur compte bancaire

Bénéficiaires potentiels du dispositif

Tous les occupants d’un logement conventionné APL, qu’ils soient locataires, colocataires, propriétaires accédants à la propriété ou résidents en foyer d’hébergement. Ces logements doivent répondre à certains critères de décence et de taille minimale. Les retraités peuvent donc également bénéficier de cette aide sous réserve de remplir les conditions précédemment évoquées.

Montant et calcul de l’aide

Le montant de l’APL est déterminé en fonction de divers critères, tels que l’emplacement géographique du logement, le nombre d’enfants à charge, le montant du loyer et les ressources des occupants du domicile. Une fois le montant estimé, l’aide est directement versée à la personne qui met le logement à disposition ou au propriétaire afin de diminuer le montant des mensualités restant à payer.

Les démarches à entreprendre

Pour solliciter les droits à l’APL, le demandeur doit transmettre un dossier complet à sa CAF. Celui-ci devra être constitué d’un formulaire complété ainsi que de toutes les pièces justificatives dont la liste est précisée sur le site de la CAF.

Lire aussi   Les 3 aides financières méconnues de Pôle Emploi auxquelles vous avez droit

L’allocation supplémentaire d’autonomie (ASA)

L’ASA est une aide destinée aux retraités âgés de 60 ans et plus et disposant de faibles ressources. Elle vient en complément de leur pension de retraite et contribue à faire face aux dépenses indispensables pour les personnes ayant atteint la limite d’autonomie.

À découvrir Retraite : Ce placement sans risque est le meilleur moyen de préparer sa retraite en diminuant vos impôts

Bénéficiaires et modalités d’attribution

Peuvent prétendre à l’ASA les retraités qui ont atteint l’âge de 60 ans, résident en France de façon régulière et stable, et disposent de ressources inférieures au montant de l’ASA qui s’élève à 7 447,34 € par an pour une personne seule et 11 614,19 € pour un couple. Sont éligibles les personnes ayant un taux d’incapacité supérieur ou égal à 80 %.

Pour demander l’ASA, il faut contacter sa caisse de retraite principale afin de récupérer le formulaire spécifique à remplir (ou téléchargeable sur Internet) et y joindre les justificatifs nécessaires. La demande sera ensuite instruite par la caisse de retraite qui se chargera de verser les sommes dues directement sur le compte bancaire du bénéficiaire.

Ne passez pas à côté de vos droits

Il est primordial de connaître les aides auxquelles vous avez potentiellement droit en tant que retraité. Ne laissez pas passer cette opportunité d’améliorer votre cadre de vie, ces aides étant essentielles pour maintenir votre qualité de vie et assurer votre bien-être quotidien. Si vous avez des interrogations, n’hésitez pas à contacter votre caisse de retraite ou la CAF afin d’en savoir plus sur les dispositifs mis en place et les démarches administratives à suivre.

Shirley Taieb

À propos de l'auteur, Shirley Taieb

Shirley Taieb, rédactrice passionnée et talentueuse, manie les mots avec précision pour captiver les lecteurs. Son style percutant et sa créativité en font une plume incontournable dans l'univers du journalisme. Shirley manie tous les sujets de Garconne-Magazine, on peut même dire que c'est elle qui dirige la rédaction et nos choix éditoriaux.

Partagez votre avis