Taxe Foncière 2023 : Exonérations Possibles, Comment en Bénéficier ?

La taxe foncière 2023 voit ses montants s’envoler, une situation piquante pour les propriétaires. Cette augmentation substantielle, attribuée à la revalorisation des valeurs locatives et aux décisions communales, soulève une question essentielle : Qui peut prétendre à une exonération et comment l’obtenir?

La montée vertigineuse de la taxe foncière

La taxe foncière est en nette progression cette année, s’élargissant de 7,1 % en janvier 2023, un taux considérable, rendant la charge fiscale plus lourde. Qui plus est, 15 % des communes ont choisi de relever leur taux d’imposition, alourdissant d’autant plus la fiscalité des propriétaires.

À découvrir Impôts : Du bien et du beaucoup moins bien pour votre portefeuille en 2024

L’exonération : une bouffée d’air pour les seniors

Toutefois, une lueur d’espoir subsiste. Les propriétaires de plus de 75 ans, avec un revenu fiscal de référence ne dépassant pas certains seuils, peuvent obtenir une exonération de leur résidence principale. Ils peuvent également solliciter une exonération pour une résidence secondaire sous certaines conditions. Les bénéficiaires de l’Allocation aux adultes handicapés (AAH), de l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) ou de l’Allocation supplémentaire d’invalidité (Asi) peuvent également être éligibles.

D’autres cas d’exonération

Même pour ceux qui ne satisfont pas aux critères d’âge, des alternatives existent. Un dégrèvement de 100 euros peut être accordé, et un plafonnement de la taxe à 50 % des revenus est possible pour certains contribuables, sous conditions de ressources et d’âge. Pour les propriétaires ayant opté pour la rénovation énergétique, des exonérations spécifiques sont disponibles, toujours sous certaines conditions.

Lire aussi   Allez-vous voir votre retraite augmenter et de combien avec cette réforme qui vient d'arriver ?

Nouvelles constructions : une échappatoire temporaire

Si vous avez récemment acquis ou construit un bien immobilier, une exonération de deux ans peut vous être accordée. Cependant, une déclaration adéquate dans les délais impartis est impérative. Certaines communes peuvent imposer une taxe partielle ou limitée malgré tout.

Comment bénéficier de ces exonérations ?

Pour tirer parti de ces exonérations, la réalisation de démarches administratives adéquates est cruciale. Il convient de respecter les conditions établies et d’entreprendre les procédures de réclamation ou les déclarations nécessaires en temps voulu.

À découvrir Taxe foncière 2024 : Finalement une bonne nouvelle pour vous cette année

La hausse de la taxe foncière cette année est un fardeau pour beaucoup. Cependant, des mesures d’exonération et d’allègement existent, offrant un soulagement potentiel aux propriétaires éligibles. Il est essentiel de s’informer adéquatement et de procéder aux démarches requises pour bénéficier de ces allègements fiscaux, rendant ainsi la pression fiscale un peu moins opprimante.

Ce débat sur la taxe foncière s’inscrit dans une problématique plus large de justice fiscale et d’équité sociale. Les mesures d’exonération et d’allègement sont autant de mécanismes qui tentent de concilier les impératifs budgétaires de l’État et les capacités contributives des citoyens. Dans ce contexte, rester informé et agir en conséquence est non seulement un droit mais également un devoir civique.

Lire aussi :

Shirley Taieb

À propos de l'auteur, Shirley Taieb

Shirley Taieb, rédactrice passionnée et talentueuse, manie les mots avec précision pour captiver les lecteurs. Son style percutant et sa créativité en font une plume incontournable dans l'univers du journalisme. Shirley manie tous les sujets de Garconne-Magazine, on peut même dire que c'est elle qui dirige la rédaction et nos choix éditoriaux.

Partagez votre avis