Que font les ultra riches ? Les milliardaires ont un plan secret pour survivre à l’apocalypse

Montrer les titres Cacher les titres

Comment les personnes les plus riches du monde se préparent-elles face au chaos climatique imminent ?

En explorant le phénomène du séparatisme climatique, cet article dévoile les stratégies adoptées par les milliardaires pour échapper à un monde en crise.

Lire aussi :

À découvrir La Controverse de “Les Derniers Jedi” : Division ou Evolution pour les Fans de Star Wars

Bunkers de Luxe et Évasion Planifiée

Les milliardaires, anticipant les conséquences du changement climatique, investissent dans des infrastructures luxueuses pour se protéger. Des bunkers sophistiqués aux îles privées, ces refuges sont conçus pour offrir sécurité et confort en cas de catastrophes majeures. Mark Zuckerberg de Facebook, par exemple, a construit un bunker de luxe à Hawaï, équipé pour l’autosuffisance en électricité et en eau, et même accompagné d’une ferme biologique.

CAF : Cette aide de 277,23 € par mois que peu de gens pensent à demander

Exodes Vers des Terres Lointaines

La Nouvelle-Zélande et la Patagonie sont devenues des destinations privilégiées pour ces ultrariches. Ces régions sont choisies pour leur stabilité politique et leur isolement géographique. Les gouvernements locaux, reconnaissant cette tendance, ont même mis en place des visas spéciaux pour attirer ces investissements. Cela souligne l’ampleur de l’exode des riches vers des lieux perçus comme des refuges en cas de crises mondiales.

L’Accaparement des Terres et le Survivalisme

Ce mouvement des ultrariches vers l’isolement et la survie autonome soulève des questions d’accaparement de terres. Des figures comme Ted Turner et George Soros ont acquis de vastes étendues en Patagonie et ailleurs, souvent au détriment des populations locales. Cette tendance à l’accaparement de terres par une élite financière mondiale révèle une stratégie de survie qui exclut la majorité de la population.

Fantasmes d’Évasion et Sécurité Extrême

Dans leur quête de sécurité, les milliardaires ne se limitent pas à l’achat de terres et de bunkers. Ils envisagent des scénarios extrêmes, allant jusqu’à la conception de technologies futuristes pour assurer leur survie. Douglas Rushkoff, dans son livre “La survie des plus riches”, décrit comment les milliardaires de la technologie planifient pour des événements apocalyptiques, révélant un mélange de paranoïa et de désir d’isolement.

À découvrir Attention ! Nouvelle arnaque au billet de 50€ soyez vigilant

Tournant Libertarien et Idéologie Séparatiste

Cette tendance marque un tournant libertarien parmi l’élite riche, suggérant un abandon progressif de l’idée de communauté et de responsabilité collective. Cela reflète une radicalisation des riches, qui choisissent de se couper du monde plutôt que de contribuer à des solutions collectives pour le bien-être de la planète. Cette attitude séparatiste pose des questions éthiques et sociales importantes.

Aide d’urgence de la CAF : Comment réclamer le coup de pouce de 700 € ?

L’Ère du “Misanthropocène”

L’article se termine en abordant le concept de “misanthropocène”, qui caractérise l’époque actuelle comme une période où les élites préparent leur propre survie au détriment de la majorité. Cette approche égoïste soulève des inquiétudes sur l’avenir de la planète et la possibilité d’une coexistence harmonieuse entre les différentes classes sociales face aux défis climatiques.

Cet article explore comment les ultrariches se préparent au chaos climatique en se retirant dans des bunkers de luxe et des fermes biologiques. À travers l’exemple de personnalités comme Mark Zuckerberg et d’autres milliardaires, il met en lumière leur stratégie de sécession du monde commun. 
Aigron Guillaume

À propos de l'auteur, Aigron Guillaume

Bonjour à vous chers lecteurs, moi c'est Guillaume. Grand fan de bons plans. Je vous propose de nous retrouver tous les jours pour faire le point ensemble sur l'actualité !

Partagez votre avis