Carrière Longue : Simplifiez et Comptabilisez votre départ anticipé grâce à tout vos trimestres !

Montrer les titres Cacher les titres

Le mystère de la “carrière longue” : Comprendre les trimestres pour partir à la retraite plus tôt

Depuis que vous avez rejoint le monde du travail, la question de la retraite n’a cessé de vous hanter. D’autant plus si vous avez commencé à travailler tôt. Vous vous demandez sûrement comment partir à la retraite plus tôt en utilisant le système de “carrière longue”. Cependant, préparer sa retraite peut parfois ressembler à un véritable casse-tête, surtout lorsqu’il s’agit de compter les trimestres “réputés cotisés”. Cet article a pour but de lever le voile sur ces aspects parfois obscurs et de vous aider à planifier votre départ anticipé à la retraite.

À découvrir Petites retraites : découvrez de combien votre pension va augmenter cette année

Partie 1 : À quel âge pouvez-vous partir en retraite si vous avez commencé votre carrière tôt ?

Après des années d’incertitudes et de suspense, la réforme des retraites est désormais une réalité et s’appliquera à partir du 1er septembre 2023. Pour ceux d’entre vous qui ont commencé à travailler tôt, cette réforme change la donne. Autrefois, il vous suffisait d’avoir cumulé 4 ou 5 trimestres avant la fin de l’année de vos 16 ou 20 ans pour partir 2 ou 4 ans plus tôt que l’âge légal de départ à la retraite, soit à 58 ou 60 ans au lieu de 62 ans.

Après la réforme, l’âge légal de départ à la retraite va progressivement grimper à 64 ans. Cependant, quatre bornes d’âge (16, 18, 20 et 21 ans) ouvrent désormais droit à un départ anticipé. C’est une manière pour le gouvernement de prendre en compte ceux qui ont commencé leur carrière tôt. Il est important de noter que cette modification n’entre en vigueur que plusieurs années après l’entrée en vigueur de la réforme.

Lire aussi   Offre exclusive ce week-end : Carburant à prix coûtant chez Leclerc, Carrefour, Casino et Super U !

Partie 2 : Les critères pour un départ anticipé à la retraite

Beaucoup de personnes ont la fausse idée qu’il suffit d’avoir commencé à travailler tôt pour avoir droit à une carrière longue. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Vous devez également avoir cumulé suffisamment de trimestres ! Il vous faudra 172 trimestres si vous êtes né en 1965 ou après.

Prenez l’exemple de Patricia, née en 1964. Elle a 5 trimestres à la fin de l’année de ses 18 ans. Elle pense pouvoir partir à 60 ans, mais malheureusement, elle doit remplir une autre condition : avoir suffisamment de trimestres requis, 171 dans son cas ! Avec une carrière légèrement hâchée, elle devra travailler jusqu’à la fin de son 171ème trimestre travaillés pour partir en anticipé.

À découvrir Ce virement de 760 € que des millions de personnes vont avoir sur leur compte bancaire

Il est également important de noter qu’un trimestre “travaillé” n’est pas nécessairement un trimestre “réputé cotisé”, ce qui peut rendre le décompte des trimestres nécessaire pour un départ anticipé un peu délicat.

Partie 3 : Comprendre la différence entre trimestres validés, cotisés ou réputés cotisés

Il est essentiel de comprendre la différence entre ces trois termes. Les trimestres validés sont ceux qui figurent sur votre relevé de carrière. Ils vous permettent de savoir à quel âge vous pouvez partir à taux plein. Ce décompte inclut les arrêts maladie, maternité, le service militaire, le chômage indemnisé, etc.

Les trimestres cotisés, en revanche, sont beaucoup plus restrictifs. Ils représentent, en simplifiant, les seuls trimestres pendant lesquels vous avez travaillé et vos revenus ont été soumis à cotisation vieillesse. Ce décompte est utile pour déterminer votre éligibilité à la pension minimale.

Enfin, les trimestres réputés cotisés sont ceux qui sont pris en compte pour un départ anticipé pour carrière longue. Ils se situent entre les deux décomptes précédents. Par exemple, le chômage indemnisé n’intègre une carrière longue que dans la limite de 4 trimestres, soit un an maximum.

À découvrir Retraite : Ce placement sans risque est le meilleur moyen de préparer sa retraite en diminuant vos impôts

Partie 4 : Où trouver vos trimestres “réputés cotisés” ?

Malheureusement, il n’est pas facile de trouver directement sur votre relevé de carrière le nombre de vos trimestres “réputés cotisés”. En effet, votre relevé de carrière liste simplement le nombre de trimestres validés.

Cependant, vous pouvez faire une estimation en consultant les informations suivantes sur votre relevé de carrière :

  • Regardez d’abord le nombre de trimestres validés. Ceux-ci incluent tous les trimestres où vous avez travaillé et cotisé, mais aussi les trimestres d’arrêt maladie, de chômage, de maternité, etc.
  • Ensuite, vous pouvez consulter le détail des salaires pour chaque année. Vous verrez une ligne pour chaque employeur et le salaire que vous avez perçu. Notez que pour un trimestre soit “réputé cotisé”, vous devez avoir gagné un certain montant minimal (le “salaire trimestriel de référence”, qui est réévalué chaque année). Si vous avez gagné moins que ce montant lors d’un trimestre, il ne sera pas considéré comme “réputé cotisé”.
  • Enfin, rappelez-vous que certains trimestres non travaillés sont considérés comme “réputés cotisés”, comme les trimestres de chômage indemnisé (dans la limite de 4), les trimestres de maladie, d’accident du travail ou de maternité (sans limite).
Lire aussi   La machine à café innovante de Lidl provoque une cohue !

Partie 5 : Comment optimiser votre départ anticipé à la retraite

Il est crucial de commencer à planifier votre retraite bien avant l’âge de départ prévu. L’une des premières étapes consiste à obtenir une estimation précise de votre pension de retraite et à comprendre comment votre âge de départ à la retraite affectera le montant que vous recevrez.

Si vous envisagez de partir à la retraite plus tôt grâce au dispositif de carrière longue, il est essentiel de vérifier votre éligibilité et d’optimiser vos trimestres “réputés cotisés”. Par exemple, si vous êtes proche du nombre de trimestres nécessaires, vous pourriez envisager de travailler un peu plus longtemps pour atteindre le seuil requis.

À découvrir Retraite : Cette aide va être supprimée et pénaliser votre pension, faites-vous partie des concernés ?

En outre, il peut être intéressant de consulter un conseiller en retraite pour vous aider à comprendre les différentes options qui s’offrent à vous et à prendre une décision éclairée. De plus, certaines actions peuvent être entreprises pour augmenter le montant de votre retraite, comme racheter des trimestres, travailler plus longtemps, ou cotiser à des plans de retraite complémentaire.

En conclusion, partir à la retraite plus tôt grâce au dispositif de carrière longue n’est pas une mince affaire. Cela nécessite une bonne compréhension du système de retraite français, une anticipation de votre carrière et une planification rigoureuse de votre départ à la retraite. Mais avec les bonnes informations et les bons outils, vous pouvez y arriver et profiter pleinement de vos années de retraite.

Partie 6 : Les avantages et inconvénients du départ anticipé à la retraite

Alors que partir à la retraite plus tôt peut sembler idéal pour beaucoup, il est essentiel de comprendre à la fois les avantages et les inconvénients de ce choix.

Lire aussi   Lidl : jusqu'à 50% de réduction sur le linge de maison. Faîtes-vite, il n'y aura pas pour tout le monde !

Avantages

  • Plus de temps libre : le départ à la retraite vous donne plus de temps pour vous-même, votre famille et vos loisirs. Cela peut être une excellente occasion de voyager, de poursuivre de nouveaux hobbies, de passer du temps avec vos proches ou simplement de vous reposer après des années de travail.
  • Moins de stress lié au travail : quitter le monde du travail peut réduire le stress lié au travail et améliorer votre bien-être général.
  • Possibilité de se réinventer : la retraite offre une opportunité unique de redécouvrir vos passions et de vous engager dans des activités que vous aimez.

Inconvénients

  • Réduction de revenus : en général, votre revenu à la retraite sera inférieur à votre salaire pendant votre carrière. Il est donc crucial de bien planifier votre retraite pour vous assurer que vous pouvez maintenir votre niveau de vie.
  • Risque d’isolement : le départ à la retraite peut parfois entraîner un sentiment d’isolement, surtout si votre vie sociale était étroitement liée à votre travail.
  • Changement de routine : le passage d’une routine de travail structurée à une vie de retraité peut être déstabilisant pour certains. Il est important de trouver de nouvelles routines et des activités qui donnent du sens à votre vie.

En fin de compte, la décision de partir à la retraite plus tôt dépend de nombreux facteurs, y compris vos finances, votre santé, vos projets personnels, et vos attentes de la retraite. Prenez le temps d’évaluer tous ces aspects avant de prendre une décision.

À découvrir Retraite : voici le minimum à attendre si on n’a jamais eu d’emploi rémunéré

Partie 7 : Conseils pratiques pour planifier un départ anticipé à la retraite

  1. Obtenir une estimation précise de votre retraite : Vous devez savoir combien vous toucherez à la retraite pour pouvoir planifier en conséquence.
  2. Maximiser vos cotisations retraite : Si possible, contribuez au maximum à vos régimes de retraite pour augmenter votre pension.
  3. Établir un budget de retraite : Il est essentiel de déterminer combien vous aurez besoin pour vivre confortablement à la retraite.
  4. Consulter un conseiller en retraite : Un conseiller en retraite peut vous aider à comprendre les différentes options qui s’offrent à vous et à prendre une décision éclairée.
  5. Préparer un plan pour votre temps libre : Avoir un plan pour votre temps libre peut vous aider à faire une transition plus douce vers la retraite.

En conclusion, la retraite est une nouvelle phase de la vie qui nécessite une planification minutieuse. En prenant le temps de préparer votre retraite, vous pourrez profiter pleinement de cette nouvelle étape de votre vie.

 

Shirley Taieb

À propos de l'auteur, Shirley Taieb

Shirley Taieb, rédactrice passionnée et talentueuse, manie les mots avec précision pour captiver les lecteurs. Son style percutant et sa créativité en font une plume incontournable dans l'univers du journalisme. Shirley manie tous les sujets de Garconne-Magazine, on peut même dire que c'est elle qui dirige la rédaction et nos choix éditoriaux.